Aleteia

Trois idées de prières à réciter avant la messe pour être moins distrait

Partager
Commenter

Comment bien préparer son cœur quand il y a tant de distractions autour de soi ?

Se mettre dans bonnes dispositions d’esprit avant la messe peut s’avérer très difficile. En effet, les distractions sont multiples, et nos pensées ont tôt fait de vagabonder. Si souvent, notre esprit s’évade et à peine avons-nous réalisé que nous étions à la messe qu’arrive le temps d’aller communier.

Mais alors comment faire pour lutter contre les distractions et préparer son cœur à entrer dans la célébration de l’Eucharistie ? Dire une courte prière au moment d’entrer dans l’église ou en se rendant à la messe peut s’avérer très bénéfique. Il est surprenant de constater à quel point le fait de dire une prière avec ferveur peut permettre de faire le vide en soi et de focaliser son attention sur le mystère auquel on s’apprête à prendre part.

Voici trois prières, dont deux rédigées par de grands saints, qui peuvent nous aider à mieux nous préparer à la messe et à l’appréhender dans de meilleures dispositions, afin d’y participer pleinement :

Acte d’amour avant la messe

Ô mon Dieu, je T’aime de tout mon cœur, de toute mon âme, de toute ma force et mon seul désir est d’être inséparablement uni à Toi. C’est par Ton divin Fils que cette union s’apprête à être réalisée en moi. Dans la sainte communion, j’aspire à m’identifier à Lui ; que je ne sois plus moi, mais Lui qui vit en moi. Et quand j’aurai reçu Jésus en moi, que je puisse T’aimer et être aimé de Toi dans cette même mesure, puisque je serai uni à Lui. Hâte-toi donc de me donner ton divin Fils par les mains du prêtre ; que par Jésus je puisse m’unir toujours à Toi, Ô Dieu mon Père, dans l’unité du Saint-Esprit. Amen.

Prière de saint Thomas d’Aquin

Dieu tout-puissant et éternel, voici que je m’approche du sacrement de votre Fils unique notre Seigneur Jésus Christ. Malade, je viens au médecin dont dépend ma vie ; souillé, à la source de la miséricorde ; aveugle, au foyer de la lumière éternelle ; pauvre et dépourvu de tout, au maître du Ciel et de la Terre. J’implore donc votre immense, votre inépuisable générosité, afin que vous daigniez guérir mes infirmités, laver mes souillures, illuminer mon aveuglement, combler mon indigence, couvrir ma nudité ; et qu’ainsi je puisse recevoir le Pain des Anges, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, avec toute la révérence et l’humilité, toute la contrition et la dévotion, toute la pureté et la foi, toute la fermeté de propos et la droiture d’intention que requiert le salut de mon âme. Donnez-moi, je vous prie, de ne pas recevoir simplement le sacrement du Corps et du Sang du Seigneur, mais bien toute la vertu et l’efficacité du sacrement. Ô Dieu plein de douceur, donnez-moi de si bien recevoir le Corps de votre Fils unique, notre Seigneur Jésus Christ, ce corps charnel qu’il reçut de la Vierge Marie, que je mérite d’être incorporé à son corps mystique et compté parmi ses membres. Ô Père plein d’amour, accordez-moi que ce Fils Bien-Aimé que je m’apprête à recevoir maintenant sous le voile qui convient à mon état de voyageur, je puisse un jour le contempler à visage découvert et pour l’éternité, Lui, qui, étant Dieu, vit et règne avec vous dans l’unité du Saint-Esprit, dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Prière de saint Ambroise

Ô mon doux Seigneur Jésus, je tremble, pauvre pécheur, et je frissonne en m’approchant de votre Table sacrée, ne présumant rien de moi-même, et me confiant en vos seules bontés et miséricordes. Car j’ai le cœur et le corps taché de beaucoup de crimes, et l’esprit et la langue coupables de mille dérèglements. Donc, ô Miséricordieuse Divinité ! Ô Majesté Redoutable, moi misérable, réduit en de si dangereuses extrémités, j’ai recours à Vous, Fontaine de Miséricorde, je viens à Vous en hâte pour être guéri, je me refugie sous Votre protection, et je soupire afin d’avoir pour Sauveur, celui que je ne puis supporter pour juge. Ô Seigneur, je Vous montre mes plaies, je Vous découvre ma honte, je sais que mes péchés sont grands et en grand nombre pour lesquels je crains d’être condamné : mais je me confie en Vos miséricordes, dont le nombre est infini.

Regardez-moi donc de Vos yeux de pitié, ô mon bon Seigneur Jésus Christ, Roi éternel, Dieu et Homme, et qui avez été crucifié pour l’homme. Exaucez-moi qui espère en Vous, ayez pitié de moi qui suis plein de péchés et de misères, Vous qui êtes la Source éternelle des miséricordes. Je Vous salue, ô Victime salutaire, offerte pour moi et pour tout le genre humain en l’arbre de la Croix, Je Vous salue, ô noble et précieux Sang, qui coulez des plaies de mon Seigneur Jésus Crucifié, et qui lavez les péchés de tout le monde.

Souvenez-Vous, Seigneur, de Votre créature, que Vous avez rachetée de votre Sang. J’ai le regret de Vous avoir offensé, et désire réparer les fautes que j’ai faites. Chassez-donc de moi, ô doux Jésus, tous mes péchés et toutes mes iniquités, afin qu’étant purifié d’esprit et de corps, je puisse goûter plus dignement le Saint des Saints ; et faites-moi la Grâce que le saint attouchement de votre Corps et de votre Sang, que tout indigne que je suis, je me propose de recevoir, remette mes offenses, purge mes défauts, rétablisse le bon usage de mes sens, m’inspire les œuvres qui Vous plaisent, et soit ma défense assurée contre les embûches de mes ennemis.

Partager
Commenter
Tags:
prière
Top 10 d’Aleteia
  1. Les plus lus
    |
    Les plus partagés
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]