Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 03 mars |
Saint Guénolé
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Comment sainte Thérèse de Lisieux nous aide à lutter contre les contrariétés de Noël

Therese de lisieux

© Office Central de Lisieux

Russel Shaw - publié le 21/12/17

Achat des cadeaux, préparation du repas, plan de table… Une multitude de petits désagréments peut venir parasiter Noël. Et si la réponse se trouvait du côté de sainte Thérèse de Lisieux ?

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Si le temps de Noël est souvent synonyme de joie, il peut être difficile à savourer pleinement en raison d’une multitude de petites contrariétés. Dans un ouvrage autobiographique rédigé à la demande d’une de ses sœurs, Histoire d’une âme, sainte Thérèse de Lisieux raconte un souvenir qui a marqué sa vie alors qu’elle allait avoir 13 ans, le matin de Noël 1886.




Lire aussi :
Pourquoi les reliques de sainte Thérèse voyagent-elles sans cesse ?

Dans sa famille, la tradition était de déposer ses chaussures devant la cheminée et de les retrouver, au retour de la messe de minuit, remplies de cadeaux. Mais cette année-là, son père était particulièrement énervé. Elle se souvient l’avoir entendu dire : « Dieu merci, c’est la dernière fois que nous faisons ce genre de chose ! »

Se détacher des petits désagréments

Des paroles qui ont profondément blessé la jeune fille. Inconsolable, Thérèse n’arrivait pas à sécher ses larmes. Mais quand elle monta pour enlever son chapeau, sa grande sœur Céline lui dit alors : « Ne redescends pas. Récupérer ces cadeaux va beaucoup trop te contrarier ». Mais ce n’était miraculeusement plus le cas. « Thérèse n’était plus la même, Jésus venait de changer son cœur », témoigne-t-elle. « J’ai séché mes larmes et couru en bas ramasser mes chaussures avec une profonde allégresse. Mon père a ri et Céline n’en revenait pas. L’amour a rempli mon cœur et je me suis sentie heureuse », détaille sainte Thérèse. Ce qui lui est arrivée, elle le décrit très simplement : « J’ai reçu la grâce de sortir de l’enfance », affirme-t-elle.


CHRISTMAS DINNER

Lire aussi :
Des vacances de Noël en famille, sans tensions

À chacun, en ce temps de Noël, d’arriver à se détacher des petits désagréments quotidiens et à revenir à l’essentiel. C’est peut-être tout simplement cela, la petite voie de sainte Thérèse.

Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement