Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 05 août |
Dédicace de Sainte-Marie-Majeure
home iconFor Her
line break icon

Pour un Noël réussi, tout commence par une maman… zen !

CHRISTMAS SETTINGS

LStockStudio - Shutterstock

Marie Lucas - Publié le 13/12/17

Si Noël rime avec paix et joie, ce n’est pourtant pas toujours le cas ! Comment garder son calme dans cette période d'agitation qui risque de nous faire passer à côté de la fête ? Avec notre échéancier, vous êtes sûre d’arriver zen et sereine le 24 décembre.

J-10 : on pense à soi

Parce que « charité bien ordonnée commence par soi-même », on se bichonne, on prend ses rendez-vous chez le coiffeur, à l’épilation et on s’assure d’avoir la tenue qui nous plaît. « Et on se confesse, note Flore, car c’est la meilleure façon d’être en paix ! »

J-9 : on choisit la simplicité

« C’est mon secret ! », témoigne Carine qui reçoit toute sa famille chez elle. « Je préfère une bonne ambiance à un repas sophistiqué ! » Sa devise : « Plus de relationnel et moins de matériel » ou encore « mieux vaut une chaumière où l’on rit qu’un château où l’on pleure ! »

J-8 : on se recentre sur l’essen-ciel

On note ce que représente Noël pour nous (partage, beauté, convivialité…) et on l’accroche sur le frigo. On imagine des actions à poser qui vont dans ce sens (faire des sachets de friandises à offrir aux voisins, cuisiner la bûche de Noël avec Mamie…).

J-7 : on anticipe et on organise

On se pose les bonnes questions : va-t-on à la messe tous ensemble ? Quel menu-facile-et-festif pour les plus jeunes ? À quelle heure coucher les enfants ? Que vont-ils regarder comme film (pourquoi pas « Joyeux Noël », « La vie est belle » ou « et si le ciel existait » ?).

J-6 : on parle à son conjoint

Souvent un peu « hors jeu », on l’informe de notre « plan-de-bataille-spécial-Noël ». On le prévient de ce qu’on attend de lui (paquets à emballer, courses à faire…). Il ne demande que ça, participer à la fête en rendant service (si si !), et nous sentir « zen » !


SAD,FRUSTRATED,WOMAN

Lire aussi :
Le mois de juin, véritable pic de charge mentale : sept idées pour s’en sortir

J-5 : on fait un point cadeaux

On emballe, on met des ficelles (« pour éviter un déballage éclair ! » sourit Carine), on inscrit les noms sur les paquets. On se donne une limite infranchissable (budget et timing) pour les derniers achats.

J-4 : on commence les préparatifs

« Cuisiner des petites douceurs et friandises chez soi, au calme, quel plaisir ! » sourit Flore. On fait le « grand ménage », ça libère l’esprit. Et on s’assure que les enfants ont chacun une tenue complète, car il est encore temps d’acheter ce qui manque.

J-3 : on met les enfants dans le coup

On leur confie une « mission de Noël » en fonction de leurs envies et de leurs talents, on l’écrit en vert et rouge sur le frigo (c’est joli) et on s’y tient. Et tant pis si les étoiles ne sont pas parfaitement découpées, on a dit qu’on ne s’énervait pas !

J-2 : on se calme

Et on prie, avec la prière de saint François : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix » ou « avec le chapelet », conseille Flore. On prend un vrai temps de silence. On confie à Dieu ces jours bénis pour qu’on puisse semer la joie et la paix autour de soi.

J-1 : on lâche prise

Halte à la perfection ! On fait un exercice de visualisation positive où l’on s’imagine en « top mère Noël » détendue, souriante, chaleureuse et heureuse, sereine devant les cris, colères et caprices, et zen devant les loupés, les imprévus, les remarques désagréables.

Jour J : on accueille et on donne

On chante, on sourit, on laisse la joie de Noël nous envahir… On puise la paix du ciel devant la crèche et on prie ensemble : c’est la « trêve de Noël » ! Et on garde dans son cœur cette belle phrase, à écrire en lettres d’or sur la cheminée : « Soyez dans la joie, vivez en paix et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous » (Saint Paul).

Tags:
Noël
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
PADRE PIO
Bret Thoman, OFS
La réaction de Padre Pio face aux évènements tragiques
5
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
6
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : les processions mariales se tiendront-elles cett...
7
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement