Aleteia

La religion n’est pas un sujet de préoccupation pour les Français

PATRICK KOVARIK / AFP
Partager
Commenter

Un sondage révèle que les Français ne perçoivent pas la religion comme une menace et sont attachés à la laïcité telle qu'elle s'exprime aujourd'hui.

La place de la religion dans notre société n’inquiète pas les Français, selon un sondage OpinionWay pour la Licra publié dans La Croix ce mercredi 11 octobre. Selon l’étude, 64% d’entre eux estiment que la religion ne prend pas de plus en plus de place dans nos sociétés, contre 35% qui pensent l’inverse. Bruno Jeanbart, directeur général adjoint d’OpinionWay précise : « Les sondés ne font pas état d’une situation oppressante, et cette sérénité est globalement partagée. L’idée d’un “grand retour du religieux” ne transparaît pas ».

Attachés à la laïcité et pas opposés au débat interreligieux

Tandis que la question de la laïcité et la montée du terrorisme islamiste dans l’Hexagone apparaissent être des sujets de tension dans le débat politique, les Français semblent moins crispés sur ce point à en croire ce sondage. La laïcité telle qu’elle est mise en oeuvre aujourd’hui leur convient. Ainsi 53% des Français estiment que la loi de 1905 ne doit pas être changée. Ce qui n’exclut pas une forme d’inquiétude, puisque 57% des sondés estiment que la laïcité n’est pas assez défendue, contre 41% qui se déclarent satisfaits. Bruno Jeanbart y décèle la preuve d’« un attachement extrêmement fort à ce principe » mais constate néanmoins « un écart de 20 points entre pratiquants et non-pratiquants » sur cette question. Les seconds seraient plus enclin à trouver que la laïcité n’est pas assez défendu.

Au moment de l’attentat à Charlie Hebdo, le droit de caricaturer les religions avait beaucoup fait parler de lui. L’écrasante majorité des Français (79%) n’y voit pas d’inconvénients. Parmi eux, 35% pensent qu’il ne doit pas être limité et 44% qu’il faut prendre des précautions pour ne pas blesser les gens. Enfin, le sondage d’OpinionWay relève que le dialogue entre l’État et les religions n’est pas perçu comme contraire à la laïcité. Pour mémoire, en septembre dernier, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé la création d’une instance informelle de dialogue et de concorde entre les autorités des principaux cultes ». 64% des sondés estiment que cette initiative n’est pas contraire à la laïcité, et 51% jugent même la démarche comme bonne.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]