Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pierre Claver, le saint qui a baptisé 300.000 âmes

Saint Peter Claver
Public Domain
Partager

Fêté dans l’Église le 9 septembre, Pierre Claver est le saint patron de la Colombie. Tout dévoué aux esclaves, il leur a consacré sa vie il est aujourd’hui connu comme « patron universel des missions auprès des Noirs ».

Pierre Claver est né en 1580 près de Barcelone au sein d’une famille très pieuse. Après des études brillantes, il entre à 20 ans au noviciat de la Compagnie de Jésus à Tarragone. Il se lie alors d’amitié à saint Alphonse Rodriguez, de 47 ans son aîné. Grâce à une vision, ce dernier comprend que Pierre Claver a pour destin de devenir apôtre du Nouveau Monde et réussit à l’en convaincre.

Le jeune Espagnol traverse alors l’Atlantique à l’âge de 30 ans pour atteindre la Nouvelle-Grenade, c’est-à-dire la Colombie actuelle. Il s’installe à Carthage des Indes, ville portuaire où arrivent par centaines des esclaves noirs entassés dans les cales des navires des négriers. C’est là qu’il est ordonné prêtre le 19 mars 1616. Six ans plus tard, Pierre Claver signe la formule de ses vœux de religion : « Petrus Claver, Aethiopium semper servus » (ce qui signifie « Pierre Claver, esclave des Africains, pour toujours »).

« Je suis le confesseur des esclaves »

Il considère les milliers d’esclaves de Carthagène comme ses enfants et passe ses journées à les édifier, à les confesser et à les soigner. Il assiste cependant impuissant aux répressions de l’Inquisition envers les esclaves noirs accusés de sorcellerie et brûlés. Pierre Claver se consacre également aux condamnés à mort et à tous les plus misérables. « Vous trouverez des confesseurs dans la ville ; moi, je suis le confesseur des esclaves », explique-t-il aux hommes libres qui viennent le voir.

Il dépense énormément d’énergie pour convertir les pécheurs. Il affirme à ceux à qui il demande de se convertir : « Dieu compte tes péchés ; le premier que tu commettras sera peut-être le dernier ». C’est de cette manière qu’il réussit à baptiser des centaines de milliers de personnes. Plusieurs miracle lui sont attribués, dont certains sont réalisés grâce à la croix en noyer qu’il porte autour du cou. L’historien américain Michael Peter Malone rapporte par exemple le baptême d’Augustina. Cette esclave aurait ressuscité sur son lit de mort afin d’être baptisée par le prêtre, avant de décéder nouveau.

Après 44 ans de dévouement marqués par de nombreuses conversions, il meurt, épuisé physiquement et moralement. Béatifié en 1850 par Pie X et canonisé 38 ans plus tard par Léon XIII, Pierre Claver est aujourd’hui connu comme « patron universel des missions auprès des Noirs », « défenseur des droits de l’homme » et saint patron de la Colombie. Jean Paul II disait de lui qu’il brillait « d’une clarté spéciale dans le firmament de la charité chrétienne de tous les temps ».

En images : Ces noms de saints qui sont devenus des prénoms
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]