Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mars |
Saint Rupert de Salzbourg
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Quelle est la recette de l’hostie ?

HOSTIE COMMUNION

© Wideonet I Shutterstock

Valentin Fontan-Moret - publié le 06/08/17 - mis à jour le 09/12/22

Le pain destiné à la consécration lors du sacrifice de la messe est nommé hostie. Sa fabrication, héritée de la tradition juive, doit répondre à certaines exigences.

Réjouissez-vous ! L’article que vous allez lire est entièrement gratuit. Pour qu’il le demeure et soit accessible au plus grand nombre, soutenez Aleteia

Je fais un don*

*avec réduction fiscale

Les Évangiles rapportent unanimement que c’est du pain que le Christ a désigné comme étant son corps lors de la Cène, instituant la messe. Mais c’est un pain bien particulier que l’on utilise aujourd’hui pour la confection des hosties, nommé pain azyme. Il s’agit en fait d’un pain non levé, composé uniquement de farine de blé tendre, appelé froment, et d’eau, la cuisson devant intervenir rapidement après le mélange de ces deux ingrédients afin de n’y laisser aucun levain se développer. Les plaques de métal entre lesquelles les hosties sont cuites figurent parfois une croix, un chrisme ou un autre symbole rappelant que l’hostie est littéralement la « victime » du sacrifice non sanglant, le Christ.

Symbole de la Nouvelle Alliance

L’usage de pain azyme est connu et hérité de la tradition juive de la matza, confectionné à l’occasion de la fête de Pessa’h en souvenir de l’Exode d’Israël hors d’Égypte :

« Pendant sept jours, vous mangerez des pains sans levain. Dès le premier jour, vous ferez disparaître le levain de vos maisons. Et celui qui mangera du pain levé, entre le premier et le septième jour, celui-là sera retranché du peuple d’Israël » (Ex 12, 15).

On peut y voir un signe de la frugalité, marquant la précarité des Juifs sortant d’Égypte. Mais c’est aussi un signe de renouvellement. Le levain était originellement fourni par du pain ancien, incorporé à la pâte du pain « neuf » pour le faire lever. Le pain non levé qui devient l’agneau pascal, c’est-à-dire l’agneau du passage, est donc un pain absolument nouveau et pur de toute incorporation de pain ancien, signifiant ainsi le renouvellement dans l’Alliance nouvelle. C’est pour cela que le cardinal Sarah a affirmé en 2017 que la fabrication d’hosties impliquant d’autres substances que la farine et l’eau, du sucre ou du miel par exemple, constituait un « grave abus ».

Mais il faut tout de même noter que cet usage du pain non levé n’est pas partagé dans toutes les Églises. Suivant la tradition orthodoxe, les Églises catholiques de rite byzantin utilisent du pain levé. Cette tradition trouve sa justification dans ce que le pain qui lève est comme animé d’un phénomène dynamique qui représente la vie du Christ ressuscité que devient réellement ce pain lors de la transsubstantiation.

Quand les grands saints parlent de l’Eucharistie :

Tags:
Eucharistiehostie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement