Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Les jeunes entrepreneurs chrétiens attendus à Viva Technology

EDC
© Jean-Marie Valentin
Partager

Des entrepreneurs et dirigeants des YEDC sont attendus ce jeudi 15 juin au salon Viva Technology, un festival majeur consacré à l’innovation numérique. Ils seront accueillis par des entreprises prestigieuses : Vinci, Accor, LVMH…

Les YEDC, pour jeunes (Young) Entrepreneurs et dirigeants chrétiens, ont été lancés l’an dernier par le mouvement œcuménique des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC), qui depuis 90 ans réunit des décideurs chrétiens qui s’inspirent de la doctrine sociale de l’Église. Ils revendiquent une vision chrétienne et optimiste du monde des affaires, soucieuse du bien commun, bienveillante. Autant de valeurs qui ne sont pas à leurs yeux des handicaps, mais au contraire des atouts pour la vitalité et la pérennité des entreprises.

Entrepreneurs talentueux, jeunes et chrétiens

Les YEDC s’adressent aux entrepreneurs spécialisés dans les nouvelles technologies et le digital. Ils sont une cinquantaine de professionnels talentueux, à l’énergie débordante, et dont le mouvement rencontre un succès inattendu. Claire Gomard, co-fondatrice des YEDC, est aussi Investment manager chez Milestone Investisseurs. Avec une trentaine d’autres membres de son mouvement, ils vont à la rencontre d’entrepreneurs, de responsables de l’innovation de grands groupes, et reçoivent un accueil favorable : « Dans la Silicon Valley, nous avons été reçus par les numéros deux de Google, LinkedIn, Facebook, Docker, Horowitz… » Les jeunes entrepreneurs chrétiens, qui arborent un tee-shirt bleu frappé d’un poisson, parlent de leur passion pour l’innovation, mais osent des conversations sur le sens du travail, le bien commun. Et dans la discussion, ils glissent toujours : « Et Dieu dans tout ça ? ». Même si leurs interlocuteurs ne partagent pas nécessairement leur foi, ils s’entendent souvent sur un socle de valeurs communes.

« Comment mon travail sert-il l’humanité ? »

Loin d’être des obsédés du chiffre, beaucoup des dirigeants rencontrés se soucient de l’impact, à long terme, de leurs activités. Les start-ups qui arrivent sur un marché et qui en prennent le leadership trop rapidement, en cassant la concurrence, manquent clairement de temps pour insuffler les valeurs de l’entreprise à l’ensemble des collaborateurs nouvellement embauchés quand ils le sont par centaines. Un chef d’entreprise qui réfléchit à long terme construit une croissance pérenne et apporte plus de bien, à la fois à son entreprise et à l’humanité… Il ne faut pas hésiter à employer les « grands mots », assure Claire Gomard ; chaque seconde de mon travail doit être au service des autres et du bien commun. À l’inverse, les fameux « burn-out » s’expliquent plus souvent par un manque de finalité que par la charge de travail. On tombe en dépression, constate-t-elle, parce qu’on ne voit pas à quoi mène notre travail, parce qu’on a un sentiment d’inutilité…

Vivatech, plus gros salon d’innovation d’Europe

Au salon mondial des start-ups Viva Technology, qui se tient du 15 au 17 juin à Paris, la présence des dirigeants du Tech & du digital YEDC allait de soi. « La France est à la pointe dans la technologie et le robinet du financement des start-ups est grand ouvert », assure Claire Gomard. Les jeunes en bleu se rendront de stand en stand, invitant les responsables de l’innovation à échanger. Ils proposent aussi une soirée de débats, entre dirigeants de la technique et du digital, conclue par le directeur spirituel des YEDC, le père Edouard Wright. Sans dévoiler l’intégralité de son discours, il devrait parler de la puissance de l’Esprit saint, le premier innovateur ! La soirée s’achèvera par un cocktail ouvert aux dirigeants de la technologie et du digital, organisé par Jean-Marie Valentin, le président des EDC Paris, également avocat associé du cabinet (vous pouvez vous porter candidat ici, trente places sont disponibles).

Tags:
edc
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]