Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 20 juin |
Saint Silvère
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Edouard Philippe visite une maison de la fondation Simon de Cyrène

EDOUARD PHILIPPE

AFP PHOTO / JACQUES DEMARTHON

La rédaction d'Aleteia - publié le 23/05/17

Moins d'une semaine après sa nomination à Matignon, le Premier ministre s'est rendu dimanche à Rungis pour découvrir une "maison partagée" de la fondation Simon de Cyrène. Un signal fort.

Accompagné de Sophie Cluzel, la secrétaire d’État aux personnes handicapées, le Premier ministre Edouard Philippe était ce dimanche à Rungis (Val-de-Marne) pour visiter une “maison partagée” relevant de la fondation Simon de Cyrène. Le principe de ces établissements est révolutionnaire puisqu’il consiste à faire coexister sous le même toit des personnes valides et des personnes atteintes d’un handicap, afin d’améliorer le quotidien de celles-ci, mais aussi — surtout — de s’enrichir mutuellement.

À l’issue de sa visite, Edouard Philippe a redit que l’accompagnement des personnes handicapées était une priorité pour le nouveau président de la République Emmanuel Macron. Et même que cette question était “placée très haut dans la hiérarchie de ses priorités”. Si l’on s’on se réfère à l’organigramme du nouveau gouvernement, il n’est en effet pas anodin de constater que la secrétaire d’État Sophie Cluzel est directement rattachée à Matignon. Une première, ce portefeuille étant traditionnellement rattaché au ministère des Affaires Sociales et/ou de la Santé.

“La société est forte de la place qu’elle donne aux plus fragiles” (Laurent de Cherisey)

Le chef du gouvernement est resté deux heures dans l’établissement de Rungis — qualifié de “réalisation exemplaire” — qui doit accueillir 33 personnes à terme. Edouard Philippe, après un petit-déjeuner partagé, a pu rencontrer les résidents, les assistants et les volontaires du Service civique qui y vivent et travaillent chaque jour. Une démarche qui lui a permis de se voir présenter les solutions de prise en charge du handicap alternatives à l’institutionnalisation, au cœur de la démarche de la fondation Simon de Cyrène.

Laurent de Cherisey, qui a créé la fondation Simon de Cyrène, était sur place avec d’autres personnalités pour accueillir le Premier ministre, ainsi que Sophie Cluzel qu’il connaît bien. “Je salue le bon accueil qui est fait à notre association auprès des élus, en particulier les élus locaux, quel que soit leur bord. Ceux qui viennent visiter nos maisons de vies partagées ont parfois des réticences à l’égard de notre anthropologie chrétienne, mais tous se montrent enthousiastes après avoir fait notre connaissance. Ils nous disent souvent qu’il faudrait monter des sites Simon de Cyrène partout…” avait-il déclaré à Aleteia au cours d’une interview réalisée en amont de l’élection présidentielle. “La société est forte de la place qu’elle donne aux plus fragiles” avait-il conclu.

Tags:
Handicapsimon de cyrène
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-exister-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement