Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Edouard Philippe visite une maison de la fondation Simon de Cyrène

EDOUARD PHILIPPE
AFP PHOTO / JACQUES DEMARTHON
Partager

Moins d’une semaine après sa nomination à Matignon, le Premier ministre s’est rendu dimanche à Rungis pour découvrir une « maison partagée » de la fondation Simon de Cyrène. Un signal fort.

Accompagné de Sophie Cluzel, la secrétaire d’État aux personnes handicapées, le Premier ministre Edouard Philippe était ce dimanche à Rungis (Val-de-Marne) pour visiter une « maison partagée » relevant de la fondation Simon de Cyrène. Le principe de ces établissements est révolutionnaire puisqu’il consiste à faire coexister sous le même toit des personnes valides et des personnes atteintes d’un handicap, afin d’améliorer le quotidien de celles-ci, mais aussi — surtout — de s’enrichir mutuellement.

À l’issue de sa visite, Edouard Philippe a redit que l’accompagnement des personnes handicapées était une priorité pour le nouveau président de la République Emmanuel Macron. Et même que cette question était « placée très haut dans la hiérarchie de ses priorités ». Si l’on s’on se réfère à l’organigramme du nouveau gouvernement, il n’est en effet pas anodin de constater que la secrétaire d’État Sophie Cluzel est directement rattachée à Matignon. Une première, ce portefeuille étant traditionnellement rattaché au ministère des Affaires Sociales et/ou de la Santé.

« La société est forte de la place qu’elle donne aux plus fragiles » (Laurent de Cherisey)

Le chef du gouvernement est resté deux heures dans l’établissement de Rungis — qualifié de « réalisation exemplaire » — qui doit accueillir 33 personnes à terme. Edouard Philippe, après un petit-déjeuner partagé, a pu rencontrer les résidents, les assistants et les volontaires du Service civique qui y vivent et travaillent chaque jour. Une démarche qui lui a permis de se voir présenter les solutions de prise en charge du handicap alternatives à l’institutionnalisation, au cœur de la démarche de la fondation Simon de Cyrène.

Laurent de Cherisey, qui a créé la fondation Simon de Cyrène, était sur place avec d’autres personnalités pour accueillir le Premier ministre, ainsi que Sophie Cluzel qu’il connaît bien. « Je salue le bon accueil qui est fait à notre association auprès des élus, en particulier les élus locaux, quel que soit leur bord. Ceux qui viennent visiter nos maisons de vies partagées ont parfois des réticences à l’égard de notre anthropologie chrétienne, mais tous se montrent enthousiastes après avoir fait notre connaissance. Ils nous disent souvent qu’il faudrait monter des sites Simon de Cyrène partout… » avait-il déclaré à Aleteia au cours d’une interview réalisée en amont de l’élection présidentielle. « La société est forte de la place qu’elle donne aux plus fragiles » avait-il conclu.

https://youtu.be/uNbIWkdTO60