Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 octobre |
Saint Quentin
home iconAu quotidien
line break icon

Savoir parler les cinq langages de l’amour

© Pixabay

© Pixabay

Malgorzata Kwiecinska - Publié le 22/04/17

Ce n’est pas parce que l’on est très amoureux, qu’il devient simple pour autant de communiquer avec l’âme sœur. Ce témoignage propose quelques pistes simples pour rapprocher encore ceux qui s’aiment.

L’amour se donne, se reçoit, se partage. Mais si l’amour est universel, son langage ne l’est pas. Gary Chapman, conseiller conjugal, pasteur et conférencier américain spécialiste du mariage et de la famille, a ainsi différencié dans son livre devenu best-seller Les Langages de l’amour cinq actes qui veulent dire je t’aime.

Un ou deux langages privilégiés

  • Le premier est constitué par les « paroles valorisantes« . Cette catégorie comprend donc toute forme de compliments, principalement verbaux, exprimant la reconnaissance et le soutien.
  • Le deuxième se traduit par les « services rendus« , c’est-à-dire en démontrant son amour à travers les actions qui peuvent aider ou accompagner l’autre.
  • Le troisième se compose de « moments de qualité« , et donc, de ces temps entièrement consacrés au couple – sans aucune distraction externe.
  • Les « cadeaux » sont un quatrième langage. Il ne s’agit bien évidemment pas de cadeaux spectaculaires, mais de petits détails symboliques qui témoignent de l’affection et l’engagement.
  • Le cinquième dernier langage est le « toucher« , qui se fonde sur des signes de proximité privilégiés à travers des contacts physiques variés, non sexuels.

La plupart des individus, en fonction de leur tempérament, privilégie souvent un langage ou deux langages sur les cinq. Nous tendons à exprimer nos sentiments à travers ce langage unique, mais – conséquence négative – nous ne comprenons souvent que ce même langage quand il est émis par autrui, et nous passons donc à côté des quatre autres.

Tout l’enjeu réside donc dans le fait de connaître, d’une part, son propre langage, pour se connaître soi-même, et donner un coup de pouce à l’autre, et d’autre part, le langage de l’autre, pour y répondre pleinement.

Quelques conseils pratiques de langage

Si le langage principal de votre partenaire est fondé sur les paroles, pensez à lui faire des compliments sincères, à le féliciter et à le mettre en valeur, sans flagornerie, toujours avec sincérité. Ce langage se prête bien aux petits mots ou messages d’amour à envoyer, à coller sur un post-it, ou à écrire.

Pour le langage des actions, soyez en mesure d’offrir votre aide en différentes circonstances. Proposez-lui votre assistance dans ses tâches et obligations (par exemple, pour le dîner ou la sortie des enfants à l’école).

Si vous souhaitez offrir à votre moitié un temps de qualité, prenez soin de préparer des promenades à deux, ou des sorties bannissant tout appareil électronique et autres distractions.




Lire aussi :
Les cinq langages de l’amour expliqués par des enfants

Le langage des cadeaux ne consiste pas uniquement à offrir des cadeaux matériels, qui d’ailleurs, n’ont pas besoin d’avoir une grande valeur monétaire. Il existe aussi les gestes très appréciés, comme l’organisation d’une fête en famille ou entre amis, ou encore, la préparation d’un dîner surprise.

Beaucoup de gens croient savoir instinctivement ce que représente le langage du toucher : caresser, prendre la main, faire des massages, embrasser, bref, tout ce qui procure un plaisir physique ou sexuel. Mais il faut prendre le temps de connaître les besoins affectifs profond de l’autre.

En prenant le temps d’apprendre à témoigner notre amour dans notre couple, la relation ne peut qu’en bénéficier. Et généreusement.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Amour
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
MEDJUGORJE
I.Media
L'ancien accompagnateur spirituel des voyants...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement