Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconActualités
line break icon

Mgr Oscar Romero, avocat des pauvres, assassiné en pleine messe et bientôt canonisé ?

@DR

Fides / OPM - Isabelle Cousturié - Publié le 03/03/17

L’Église au Salvador envoie au Vatican les conclusions de son enquête sur une "guérison présumée" attribuée à l’intercession du martyr salvadorien.

L’Église au Salvador a annoncé avoir envoyé au Vatican les conclusions de recherches approfondies concernant une « guérison présumée » attribuée à l’intercession du martyr salvadorien Oscar Arnulfo Romero, béatifié par le pape François en mai 2015, guérison qui pourrait porter à sa canonisation.

La note envoyée à Fides par une source locale indique que l’archidiocèse de San Salvador lui-même a fait part, le 28 février, de la conclusion de l’enquête, dont les résultats n’ont cependant pas été révélés. Parmi les documents préparés pour la transmission à la Congrégation pour la cause des saints figure notamment une copie du dossier médical de Cecilia Maribel Flores, la présumée miraculée par intercession du Bienheureux Mgr Romero.

Mgr Oscar Arnulfo Romero, archevêque de San Salvador, a été assassiné le 24 mars 1980 par un commando d’extrême-droite en pleine messe. « Il fut assassiné parce qu’il aimait les pauvres, à l’exemple de son Maître, Jésus de Nazareth », écrivirent les évêques du Salvador, « parce qu’il leur prêta sa voix de prophète et leur dédia sa vie, renonçant à la solution commode d’abandonner le troupeau et de fuir comme le font les mercenaires ».

Une référence pour le monde entier

Le monde entier se souvient de la diatribe qu’il lança contre l’armée, à la veille de son assassinat, et qui lui fut fatale : « Au nom de Dieu, au nom de ce peuple souffrant, dont les lamentations montent jusqu’au ciel et sont chaque jour plus fortes, je vous prie, je vous supplie, je vous l’ordonne, au nom de Dieu : arrêtez la répression ! ». C’était au début de la guerre civile entre le Front Farabundo Martí de libération nationale (FMLN) et le gouvernement. Guerre qui dura douze ans, faisant au moins 75 000 morts et 8 000 disparus dans le pays. La réponse ne s’est pas fait attendre : le lendemain, il fut assassiné alors qu’il élevait l’hostie à la consécration.


Lire aussi : Mgr Oscar Romero, prêtre assassiné en pleine messe pour avoir défendu les plus pauvres


L’assassinat de l’évêque avait suscité beaucoup d’émotion dans toute l’Amérique latine. Le 23 mai 2015, à San Salvador, 400 000 fidèles venus d’une cinquantaine de pays ont assisté à la béatification de Mgr Romero, déclaré « martyr », tué « en haine de la foi », selon la formule définissant son martyre.

En septembre de la même année, dans un discours tenu à l’occasion de la Conférence des nations unies sur le développement durable, le président salvadorien, Salvador Sanchez Ceren, a proposé aussi l’évêque comme « référence » pour le développement de toute l’Amérique centrale. Une information très peu relayée par les médias, à l’époque, celle-ci coïncidant avec la visite du pape François en Amérique et les débuts du président cubain Raoul Castro à l’ONU. Cette idée entrait dans le cadre d’une stratégie visant à faire de lui « un grand symbole de l’identité nationale ». Parmi les projets : donner son nom à l’aéroport du Salvador ; promouvoir un parcours touristique lié à sa personne ; et l’hommage à l’ONU qui, depuis 2011, célèbre la Journée internationale pour le droit à la vérité des victimes des violations des droits fondamentaux le 24 mars, date anniversaire de son martyre.

Le pape François très impliqué

Le pape François sait combien la cause de Mgr Romero est importante pour le Salvador, mais également pour toute l’Amérique latine. C’est d’ailleurs lui qui a débloqué le procès pour sa béatification, ouvert en 1994 mais resté au point mort pendant des années. Le 17 août prochain, aura lieu le centenaire de sa naissance, tandis que l’Église salvadorienne achèvera un cycle de trois années thématiques qui lui auront été consacrées. La première, d’août 2014 à août 2015, sur le thème « Romero homme de Dieu » ; la seconde, de 2015 à 2016 : « Romero homme de l’Église » et, enfin, de 2016 à 2017, « Romero serviteur des pauvres ». Les évêques du Salvador espèrent tous en la canonisation de Mgr Romero, dans le cadre des festivités du centenaire de sa naissance.

Tags:
béatification et canonisationÉglisesalvadorVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement