Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : « Plus de prières, et il y aura plus d’espérance ! »

Partager

À l’audience générale, le Saint-Père a donné un nouvel enseignement sur l’espérance chrétienne.

Face aux plus grands dangers, « la prière, motivée par l’espérance, nous obtient le salut de Dieu » et fait de la mort notre « sœur », a expliqué le pape François dans sa nouvelle catéchèse sur l’espérance chrétienne, ce mercredi, à l’audience générale. Dans la salle Paul VI, comme chaque semaine, des milliers de fidèles et pèlerins, dont beaucoup venus de France, mais également de Nouvelle-Calédonie, que le Saint-Père a salués avant de quitte l’assemblée, rapporte l’agence I-Media.

S’appuyant sur l’histoire de Jonas, confronté à une mort imminente en pleine mer, le souverain pontife a expliqué le lien profond qui unit la prière et l’espérance. « Face au danger et à la mort », a-t-il développé, « plus on prie et plus il y aura d’espérance », notre prière se transformant en espérance et notre espérance en prière.

Du paganisme au vrai Dieu

Non seulement cette prière pleine d’espérance permet d’être sauvé, a relevé le Saint-Père, mais elle « conduit à la vérité » sur Dieu, de même que les marins qui naviguaient avec Jonas ont reconnu le vrai et seul Dieu. Devant le péril qui les menace, les marins, des hommes païens faisant l’expérience de leur fragilité, demandent à Jonas de prier avec eux. Leur espérance se transforme en prière : « Peut-être que Dieu s’occupera de nous, pour nous empêcher de périr ! ». La réaction de ces hommes, a expliqué le Pape, est la juste réaction devant la mort : car l’homme fait alors la pleine expérience de sa fragilité et de son besoin de salut ». Et d’insister : « Trop facilement, nous repoussons l’idée de nous tourner vers Dieu, quand nous sommes dans le besoin, croyant que notre prière serait trop intéressée et donc imparfaite. Mais Dieu connait notre faiblesse, et répond avec bienveillance à notre appel ».

Alors, a poursuivi le Pape, la mort même peut devenir comme pour saint François d’Assise « notre sœur », à la « lumière » du mystère pascal.

L’espérance qui ne déçoit pas

En cette Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, ouverte ce 18 janvier, « notre espérance d’unité s’exprime par notre prière, c’est une espérance qui ne déçoit pas. Je vous invite à prier à cette intention », a exhorté alors le Saint-Père. Face aux pèlerins de langue allemande, dont une délégation de l’Itinéraire européen œcuménique, conduit par sa présidente, Annette Kurschus, le chef de l’Église catholique s’est réjoui de la communion qui existe aujourd’hui entre les chrétiens, grâce à un chemin de dialogue de plusieurs décennies. « En Europe, a-t-il expliqué, cette foi commune au Christ est comme un fil vert d’espérance ». Les chrétiens ont la responsabilité et doivent témoigner dans leur vie de ce message : « La communion, la réconciliation et l’unité sont possibles ».

Le successeur de Pierre a aussi invité les pèlerins de langue arabe, en particulier ceux du Moyen-Orient, à la persévérance et l’unité dans la prière, « comme la Vierge et les apôtres », a-t-il précisé. Il a rappelé aux visiteurs que « la prière est la clef qui ouvre le cœur miséricordieux de Dieu (…) la plus grande force de l’Église » et qu’elle ne doit « jamais  être mise de côté ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]