Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

24 heures non stop pour prier en union avec l’Église

Partager

Rendez-vous dès ce soir avec le Pape depuis la basilique Saint-Pierre où seront lancées les "24 heures pour le Seigneur" 2016. Une application et un site pour vous accompagner.

Le sacrement de la réconciliation offert à tous. Cela se passe aujourd’hui à partir de 17 h, l’heure à laquelle le pape François présidera à Saint-Pierre la célébration pénitentielle marquant l’ouverture de l’initiative « 24 heures de prière pour le Seigneur », précédant le 4e dimanche de Carême, auxquelles participent les paroisses et communautés de nombreux diocèses à travers le monde.

Sous le slogan « miséricordieux comme le Père », l’événement, qui en est à troisième édition, entre cette année dans le sillage du message du Pape sur la miséricorde pour « retrouver l’essentiel du message chrétien : contempler l’amour de Dieu ». Lancé par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, l’initiative est fortement encouragée par le pape qui espère la voir « monter en puissance dans tous les diocèses ». Dans son message de Carême 2016, il appelle à « redonner au sacrement de réconciliation sa place centrale » et à la lui redonner « avec conviction » pour pouvoir « toucher du doigt la grandeur de la miséricorde de Dieu ». Il promet à « chaque pénitent » que ce moment sera « source d’une véritable paix intérieure » pour lui.

Le pape François donnera l’exemple en allant se confesser lui-même pendant la célébration de ce soir. Et puis des 20 h, les prêtres se relaieront pour confesser les fidèles.

Pour s’unir à la prière du pape

À cette occasion, le Réseau mondial de prière du pape a décidé de sortir une nouvelle version de son application Click to pray qui permet de prier en communion avec le Pape et l’Église. Accessible en portugais, français, anglais et espagnol, l’application vise à s’étendre à d’autres langues. On y trouve toutes les intentions de prière du Saint-Père, les prières quotidiennes et un mur pour y déposer les siennes. « C’est un moyen pour être plus proche du Cœur de Jésus en priant pour l’humanité », explique à Zenit le père Frédéric Fornos, jésuite français, directeur international du Réseau. Cette « App » est leur seconde initiative, après les vidéos de présentation des intentions de prière du pape François en janvier et en février : 500 millions de personnes ont vu la première, et déjà 30 millions la seconde.

« Prier est maintenant plus facile, plus cool, plus créatif. (…) Click to pray t’accompagne durant ta journée, (…) te met en lien et en mouvement avec des milliers de personnes qui chaque jour ont un but (dans les défis de l’humanité et de la mission de l’Église) pour lequel prier », dit le descriptif de l’application sur iTunes. Ensemble, poursuit-il, « chaque jour est différent. Donne un nouveau cap à ta vie pour qu’aucun jour ne soit pareil à un autre ».

Pour agir concrètement 

De son côté, le site catholique à vocation œcuménique Hozana.org propose de mettre à profit ces 24 heures de prière de manière très concrète :
1. Nom : je choisis une personne vis-à-vis de laquelle j’ai été trop indifférent(e). Je prie pour elle, et je m’engage à lui faire part d’une marque d’amour.
2. Lumière : j’allume un cierge chez moi pour cette personne. Je le laisse brûler pendant 24 heures chez moi pour me rappeler de penser à elle.
3. Merci : je remercie le Seigneur pour une qualité de cette personne. Je Le remercie de Se révéler dans le visage de cette personne, de m’apprendre à mieux Le connaître à travers elle.
Car, précise Hozana, « vaincre l’indifférence dans le monde, cela commence par vaincre notre propre indifférence ».  Tout le monde connaît la phrase de Jésus : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » mais, concrètement, qui sera notre prochain en ces 4 et 5 mars ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]