Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 octobre |
Bienheureuse Bienvenue Bojani
home iconÉglise
line break icon

Halloween, jeu innocent ou dangereux ? Réponse d'un exorciste

Pixabay / Public domain

Halloween

Aciprensa - Publié le 01/11/15

Voilà une bonne occasion de faire le plein de bonbons. Mais, prévient le père Aldo Buonaiuto, la ruse du diable est une friandise mortelle pour l'âme...

« C’est la grande fête du monde de l’occulte, le nouvel an des satanistes, c’est la fête de ce dieu des ténèbres », a déclaré le père Aldo Buonaiuto, exorciste et auteur du livre Halloween, El truco del diablo (« Halloween, le truc du diable », en français) à la chaîne de télévision italienne TV 2000.

Devant les caméras, le prêtre a souligné l’importance de bien comprendre l’institution de la fête de la Toussaint, la fête de tous les saints, le 1er novembre. Car c’est le pape Grégoire IV qui, aux alentours de l’an 834, la déplaça du 13 mai à cette date, précisément pour stopper la tradition venue d’Irlande et qui adore le monde des ténèbres et des défunts.

Le père Buonaiuto a souligné aussi que tout, aujourd’hui, est relativisé, associé au macabre, à la violence, à l’horreur, au sang, en guise de jeu.

« Dans les écoles, j’écoute des parents nous parler d’enfants qui sont effrayés et font des cauchemars la nuit, et d’autres enfants qui ne font plus la différence entre la vie et la mort », déplore le père Buonaiuto.

Le prêtre exorciste présentera son livre Halloween, Le truc du diable le 29 octobre à l’Université européenne de Rome. Seront à ses côtés Mgr Matteo Maria Zuppi, évêque auxiliaire de Rome, le père Francesco Bamonte, président de l’Association international des exorcistes, et d’autres experts.

Le père Buonaiuto a déclaré à Interris.it que son livre se propose « d’informer, d’éduquer et de prévenir », et se veut une aide pour les parents et éducateurs, pour les catéchistes et les prêtres, ainsi que pour les enfants, afin que tous « prennent conscience de la signification des symboles de l’occulte et des symboles sataniques de ce carnaval de l’horreur, qui ne doit pas être banalisé ».

Sur la tradition du trick or treat, « une farce ou une friandise » (ou « des bonbons ou un sort »), la formule que répètent les enfants en sonnant de porte en porte pour réclamer des friandises le jour d’Halloween, le prêtre met en garde, affirmant qu’elle « cache quelque chose de plus beaucoup grave et inquiétant qu’il n’y paraît. Dans l’ancien culte païen des druides, cette formule ‘Farce ou Friandise’, signifiait ‘la malédiction ou le sacrifice’: l’obligation d’offrir des cadeaux aux prêtres du dieu de la mort, pour éviter des vengeances de l’au-delà ».

« À travers cette mode festive très prisée, on répand le plaisir de l’horreur comme normal, la séduction du macabre, l’attraction pour la mort plus que pour la vie. Le sens de la mort est ainsi profané. Comme je l’ai écrit dans mon livre, « le truc du diable est une friandise mortelle pour l’âme ».

Le prêtre exorciste a aussi critiqué l’aspect commercial de cet événement, très prisé des jeunes. « En Europe, les recettes de la ‘Nuit des sorcières’ dépassent les 400 millions de euros », a-t-il précisé.

« Il s’agit d’un phénomène nocif, sur le plan social, anthropologique et culturel : une proposition de valeurs négatives, liées à une vision matérialiste et utilitariste de la vie et du plaisir. Et c’est une profanation de la véritable fête, chrétienne, du culte des saints, de la dévotion pour ces hommes et ces femmes qui ont essayé d’imiter l’exemple parfait de Jésus dans l’amour du prochain et le respect des commandements divins. »

Le prêtre exorciste Aldo Buonaiuto est anthropologue, démonologue et coordinateur du Service antisectes de la Communauté Jean XXIII, à Rome. Il a étudié la philosophie et la théologie à l’Académie pontificale Saint-Anselme, et l’anthropologie théologique au Teresianum (Rome).

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
diableexorcismeexorcistehalloween
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement