Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

Le rosaire est une arme spirituelle puissante

© Wikimedia Commons
La Madonne au rosaire (1607) Caravage, Kunsthistorisches Museum, Vienne.
Partager

Mais une arme pour quoi ? Contre qui, en fin de compte ?

L’Église a fêté Notre-Dame du Rosaire au début du mois d’octobre et propose toujours la lecture d’une page de saint Luc qui éclaire le traditionnel récit du Rosaire : l’épisode de la salutation de l’Ange, qui a immortalisé  l’une des plus simples et des plus célèbres prières catholiques, le Je vous salue Marie.

Ce passage de saint Luc est unique. C’est le seul, dans toute les Saintes Écritures au cours duquel un ange salue en des termes élogieux et humbles un être humain.  A l’exception de celui-ci, tous les autres récits bibliques  présentent un ange qui attire l’attention de l’homme, l’avertit, mais jamais ne le salue de pareille manière.

L’évangéliste Luc nous dépeint l’archange Gabriel saluant la Vierge Marie « pleine de grâces » (κεχαριτωμένη).  Il trouve enfin une créature parmi les hommes qui aimait Dieu plus que lui-même était capable d’aimer.  D’où la surprise, teintée d’admiration, que Gabriel laisse transparaître dans sa rencontre avec une créature dont l’amour la fait déborder de grâces.

Répéter ces paroles de l’ange – « Je vous salue, pleine de grâce »– représente également une arme spirituelle, comme le saint Padre Pio de Pietrelcina aimait appeler le Rosaire. Mais une arme pour quoi ? Contre qui, en fin de compte ? « Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair », répond saint Paul, « mais  contre les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes » (Eph 6, 12).

Dans ce sens, le Rosaire est une arme contre Lucifer et ses démons : il leur jette à la face la grandeur de la Vierge Marie ; il blesse leur orgueil en  montrant comment Notre-Dame peut, par l’humilité et par l’amour, devenir Reine du Ciel et de la terre. C’est en raison de cet immense amour de la Vierge pour Dieu que Gabriel lui dit : « Le Seigneur est avec toi ».

Marie est avec Dieu, elle Le voit face à face, elle L’aime pour toujours, jouit de Sa compagnie. Et comme cela doit mettre Satan en fureur, lui qui par orgueil a rejeté Dieu et s’est enfermé en lui-même ! Comme, en entendant les paroles de Gabriel, ces malheureux démons doivent être rongés d’envie, eux qui n’ont jamais vu ni ne verront jamais le visage du Seigneur !

Cette vérité d’amour de Dieu dans le cœur de Marie  est une des armes les plus efficaces contre les assauts du diable, contre les attaques de ceux qui ne peuvent pas accepter que ce ne soit pas l’orgueil, mais seulement l’humilité qui nous fait régner avec Dieu. Prions donc le Rosaire tous les jours et demandons à la Vierge Très Sainte, qui prie pour nous et désire nous voir auprès d’elle dans la gloire céleste, sa douce aide maintenant, mais surtout à l’heure de notre mort.