Aleteia

Ils se souviennent de saint Jean Paul II, rappelé à Dieu il y a exactement 12 ans

DR
Partager
Commenter

Connus ou anonymes, lecteurs d’Aleteia ou non, ils partagent un souvenir marquant du saint Pape polonais que l'Église fête le 22 octobre.

L’Église nous envoyait en mission
« Un souvenir marquant ? Les JMJ 2000 à Rome : nos regards se sont croisés, c’était très fort, j’ai eu l’impression qu’il me connaissait depuis toujours, sans pourtant l’avoir jamais rencontré. Un message clé ? Dans les années 2000, je passais de longs moments à parler de Dieu sur les forums Internet. Je ne savais pas encore que c’était de l’évangélisation. Et un évêque, Mgr Dominique Rey – nommé à Toulon par le Pape polonais – m’encouragea en me disant qu’il s’agissait d’une nouvelle évangélisation que le Pape avait appelée de ses vœux quelques années plus tôt : ce fut un déclic, un moment déterminant dans ma vie de chrétien, car l’Église nous envoyait en mission ! Depuis je n’ai jamais cessé de lancer des projets d’évangélisation sur le Net. Et quand j’ai rencontré celle qui allait devenir ma femme, elle voulait aussi, tout comme moi, que l’on appelle notre premier fils, Karol. Merci Seigneur pour ce saint Pape ! »
Jean-Baptiste Maillard, auteur du livre Dieu et Internet, 40 questions pour mettre le feu au Web (EDB 2011)

Le son de sa voix en tête
« Un souvenir marquant ? Le plus marquant, sans aucun doute : ma première participation aux JMJ à Rome, aux Rameaux, en 1984. J’avais déjà vu Jean Paul II à Lisieux, en 1981 je crois, je le verrai aussi à Sainte-Anne d’Auray, aux JMJ de Paris et plusieurs autres fois. Reçus dans une paroisse, nous dormions à même le sol, épuisés par 24 heures de car très vieux, inconfortable mais pas cher pour des étudiants. Ambiance ! Et un souvenir indélébile : une veillée d’adoration place Saint Pierre un soir. Il n’était pas prévu que Jean Paul II apparaisse au balcon (nous l’espérions cependant si fort !), mais il l’a fait au bout de nombreux cantiques. Il a entonné un Ave Maria avec nous. J’ai encore le son de sa voix en tête. Souvent, je me repasse le ‘film’. À ce moment précis, j’ai senti l’amour du Saint-Père pour nous, son message si convaincant à suivre le Christ. Il savait parler aux jeunes ! Simple, chaleureux, extraordinaire. Nous étions en train de vivre quelque chose de si  particulier. De là, précisément, je me sens de cette génération Jean Paul II ! Voilà pour ce petit témoignage ! Saint Jean Paul II, priez pour nous… »
Philippe Gosselin, député

Un géant prophétique
« Jean Paul II est pour moi un géant qui continue à nous enseigner de façon prophétique sur le corps. Au-delà du trésor de sa théologie du corps, il a vécu une incarnation enseignante : athlète de Dieu au corps théâtral et rayonnant jusqu’au vieillard agonisant et dérangeant à la face du monde. La question du corps et de la fraternité dans la charité incarnée sera au cœur des enjeux de demain. Jean Paul II est aussi le Pape qui a appelé les familles, dans sa mémorable homélie à Washington en octobre 1979 à se lever – ‘We will stand up’ – pour défendre toujours et partout la dignité de la personne humaine. Relisons ce discours d’une ardente actualité. »
Arnaud Bouthéon

« Saint Jean Paul II, un grand-père dans la foi. Nous étions étonnés de sa présence aux JMJ. Malgré ses limites physiques, il s’offrait littéralement aux jeunes. »
N. Pommeret

« N’ayez pas peur ! Une devise qui se vit chaque jour avec enthousiasme. »
Aliénor Atinault

« J’avais 10 ans, ma famille n’était pas pratiquante du tout, et bien que baptisée je ne connaissais aucune prière, rien. Un jour, sur mon écran de télévision noir et blanc à l’époque, j’ai vu le nouveau Pape élu. Nous étions en octobre 1978. J’ai alors demandé à ma grand-mère, après avoir vu les premières images de Jean Paul II, de m’apprendre à prier, ce qu’elle fît. J’ai ensuite demandé et reçu la communion et la confirmation. Je dois tout cela à Jean Paul II. J’ignore pourquoi, mais en le voyant, à l’âge de 10 ans, j’ai dit : ‘Jésus est revenu’. Allez savoir pourquoi ! Depuis, il est mon gardien et il me guide. Saint Jean Paul II a fait beaucoup pour moi et aujourd’hui, à bientôt 47 ans, je vis dans la foi grâce à lui, et, comme il le disait si bien, je n’ai plus peur de rien malgré la maladie… Merci saint Jean Paul II. »
Arielle-Jeanne Poecker

« Je n’avais que 8 ans quand il nous a quittés, et pourtant cet homme m’avait déjà marquée à vie. Je me souviens de la première fois que je l’ai aperçu à la télévision, j’étais obnubilée ; son sourire et sa chaleur m’ont directement fait comprendre que cet homme était spécial et plein d’amour. Plus tard, en première année de collège, j’ai rédigé une lettre à notre pape Benoît XVI signée par toute ma classe afin d’aider à sa canonisation. Vous vous doutez déjà que le 23 avril 2014 j’étais sur la place Saint-Pierre tellement émue de voir ce vœu se réaliser. Cela fait très longtemps que je le prie au fond de mon cœur, je lui demande de m’accompagner chaque jour dans ma foi et c’est ce qu’il fait. Il a toujours été là pour moi, c’est mon ami et je ne le prie que plus. »
Madison Mille

« C’est grâce à saint Jean Paul II que j’ai découvert la foi. J’ai suivi tout son pontificat ; je n’ai pas été baptisée petite, mais de voir ce saint homme proclamer la parole de Dieu m’a touchée. J’ai fait mon entrée en catéchuménat en décembre… Il a changé ma vie. Depuis, je vis ma foi et le bonheur d’être entrée dans la grande famille de Jésus. Merci. »
Virginie Gada

« Le pape Jean Paul II m’a fait redécouvrir le sacrement de la réconciliation lors des JMJ de Manille et la miséricorde de Dieu. »
Anaig OEccher

« L’histoire de l’Église de mon pays, la Côte d’Ivoire, a été, plus qu’avec aucun autre Pape, marquée par saint Jean Paul II, qui s’y est rendu à trois reprises. Cela m’a vraiment touché. Son intérêt incroyable pour les peuples éloignés… Je me suis senti vraiment catholique. Je n’ai pas vécu ses visites, mais à sa mort, j’avais alors 19 ans, j’ai commencé à le prier avec la ferme conviction qu’un saint homme venait de nous quitter… Merci pape Jean Paul II. »
Fabrice Ochou

« Je me souviens de sa première visite en France quand il a nommé notre pays : Fille aînée de l’Église. »
Marianne Franco Pellegrino

« Le souvenir que j’ai de saint Jean Paul II et qu’il était rempli de l’Esprit Saint. »
Catherine Sagna

« Quand j’étais enfant, mon plus grand rêve n’était pas seulement de le voir mais surtout de me blottir dans ses bras parce qu’il représentait pour moi « l’image de l’amour ». Personne ne pourra me dire que son regard ne laissait pas passer la joie et l’amour de Jésus. Et quand j’ai appris qu’il était parti rejoindre le Ciel, j’étais bouleversé, je ne comprenais pas que Dieu puisse me laisser ainsi sans l’avoir même aperçu… Mais quelques années après, j’ai eu la chance incroyable de recevoir chez moi, dans ma propre maison, une des reliques de Jean Paul II pendant environ un mois ! Mon rêve devenait réalité, je pouvais enfin serrer cette ‘image de l’amour’ contre moi ! Et je remercie le Seigneur pour ce beau clin d’œil qu’Il m’a fait. Je me suis rendu compte que le Seigneur agissait. Mais Il agit quand Il veut et de la manière qu’Il veut. Alors arrêtons de toujours Lui reprocher de nous délaisser. Écoutez, ouvrez vos cœurs, et rendez grâce pour tout ce qu’Il a fait, tout ce qu’Il fait, et tout ce qu’Il fera dans chacune de vos vies. ‘Je suis venu pour qu’ils aient la vie !' »
Martin Chauvet

« J’ai cheminé auprès de ce père durant une longue maladie, grâce à ses livres et ses méditations… Il m’a portée et j’ai appris que j’étais guérie le 2 avril 2006. »
Andrée-Luce Dubois

« J’ai connu le pape Jean Paul II via son livre Ma vocation, don et mystère. Cela a allumé en moi le désir d’une vocation éclairée par le Saint Esprit. Il était véritablement un homme de Dieu. »
Herbert Ndayiragije

« C’est grâce à Jean Paul II que je suis devenue catholique pratiquante. J’ai 42 ans je viens d’une famille non pratiquante, mais j’ai été élevée avec lui. C’est le Pape de mon enfance et de ma jeunesse et même plus. C’est lui qui m’a fait découvrir la foi. Et trouver une nouvelle famille, celle des chrétiens. »
Valérie Berna

« L’image de sa visite en Haïti, en mars 1986, reste encore vivante dans l’esprit des catholiques. « Il faut que quelque chose change ! », avait-il déclaré. »
Nasoj Simon

« Mon souvenir, c’est quand il est passé à quelques mètres de moi aux JMJ de Paris à Longchamp, lors de la messe de clôture. »
Clotilde Lardoux

« Il a quelque chose d’apaisant en lui que je trouve extraordinaire et, comme un père, il unissait tous les peuples. Ah, quel polyglotte ! Il est un modèle d’amour, au point d’être allé rendre visite à celui qui avait attenté à sa vie… Je suis fière que ma paroisse porte son nom. »
Laety Guei

« Il nous a appris l’amour du prochain, le pardon. »
Bijou Shako

« Grâce à saint Jean Paul II, nous connaissons les JMJ et nous avons un quatrième mystère pour le chapelet. Tant de situations qui nous permettent de mieux comprendre et connaître l’Église catholique. Saint Jean Paul II, priez pour nous ! »
Antoinette Kodjo

« Saint Jean Paul II m’a impressionné par son grand amour de la Miséricorde Divine et de la Sainte Mère de Dieu. Avec lui, j’ai osé l’abandon au Seigneur et j’ai été comblé ! Durant toute ma formation au séminaire, ses écrits, ses paroles, ses gestes d’amour envers les sans-voix, les marginalisés ont ravivé en moi le désir de servir Dieu en servant l’homme. Je devenais à peine majeur quand il naissait au Ciel, mais j’avoue qu’il demeure le saint Pape de ma vie. Aujourd’hui prêtre, je découvre de jour en jour combien ma vocation est vraiment ‘don et mystère’. Totus tuus ! »
Moïse Degodo

« Il me touchait profondément, mais je n’ai su ce qu’il représentait pour moi qu’à sa mort. Je l’ai pleuré comme un père… »
François Béal Chambon

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]