Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Huit façons d’aider un enfant lors de la perte d’un être cher

rassurer-enfant.jpg

Shutterstock

Cerith Gardiner - publié le 24/04/24

Lui donner une explication rassurante, le préparer aux funérailles, l’encourager à trouver du réconfort dans la foi… Voici quelques pistes pour accompagner un enfant lorsqu’il est confronté à la mort d’une personne proche.

Annoncer la mort d’un être cher à ses enfants peut être très pénible pour les parents, surtout lorsqu’ils doivent aussi faire face à leur propre chagrin. Cela peut être d’autant plus difficile quand les enfants sont à un âge où il leur est difficile de comprendre ce qu’est la mort. Il est important toutefois d’aborder la situation avec les jeunes d’une manière qui les perturbe le moins possible et qui permette à la famille de guérir et d’honorer la mémoire de la personne décédée. Par conséquent, si vous devez parler à votre tout-petit ou à votre jeune enfant de la mort d’un être cher, voici quelques points clés qui devraient vous aider :

1
Soyez simple et direct

Lorsque vous annoncez la nouvelle à votre enfant, utilisez des mots clairs et directs. Il a besoin en effet d’entendre une phrase simple qui a du sens pour lui. Vous pouvez donc dire simplement : “J’ai une triste nouvelle. Grand-père est mort hier”. Après avoir annoncé la nouvelle, donnez-lui le temps de comprendre et d’assimiler cette information.

2
Donnez une explication rassurante

consoler-enfant.jpg

L’annonce de la mort d’un proche peut être une grande source d’anxiété pour les enfants. Si l’être cher est mort soudainement, ils peuvent penser qu’ils pourraient eux aussi mourir soudainement. Il est donc très important de leur donner une explication simple et rassurante, comme : “Le cœur de grand-père était malade et il a cessé de fonctionner”, et de poursuivre en leur assurant que cela ne leur arrivera pas.

3
Prenez le temps d’écouter

Les enfants réagissent de manière très différente à la mort. Si les tout-petits ne diront peut-être pas grand-chose, un enfant un peu plus âgé peut pleurer, d’autres peuvent partir jouer et ne pas assimiler la nouvelle pendant un certain temps, et d’autres encore peuvent au contraire vous bombarder de questions. Essayez d’y répondre clairement, tout en les rassurant avec de nombreux câlins. Le plus important est d’écouter votre enfant, de le réconforter et de lui montrer de l’amour. Il est tout à fait normal que vous montriez vos propres émotions, ne vous inquiétez donc pas s’il vous voit bouleversé.

4
Encouragez leurs émotions

Il est toujours utile de pouvoir exprimer ses émotions, en particulier pour les enfants. Vous pouvez l’aider en lui disant simplement : “Je comprends ta tristesse. Je suis aussi très triste, nous aimions beaucoup grand-père et lui aussi nous aimait beaucoup.” Cependant, soyez prêt à ce que certains enfants n’aient pas la réaction à laquelle vous vous attendiez. Sachez donc les écouter tout au long de cette période de deuil et même au-delà.

5
Expliquez les changements

mains-enfant.jpg

La perte d’un être cher peut avoir des conséquences importantes sur la routine quotidienne. Veillez donc à expliquer à l’avance à votre enfant tout changement potentiel. Par exemple, si vous devez rester pour vous occuper d’un parent, assurez-vous que votre enfant est au courant des changements afin qu’il se sente préparé et en sécurité.

6
Préparez-les aux funérailles

Les funérailles sont non seulement chargées d’émotion, mais peuvent aussi être déroutantes pour un enfant. Il est donc très utile d’expliquer brièvement et clairement ce qui se passera pendant les funérailles, en soulignant que c’est pour beaucoup un moment propice pour rendre hommage et dire au revoir à la personne décédée. Il est important qu’ils sachent que des gens peuvent pleurer et qu’ils parleront beaucoup de la personne défunte.

7
Donnez-leur un rôle

Impliquez votre enfant dans les préparatifs des funérailles en leur proposant un petit rôle, car cela pourra les aider à faire face à la situation. Cela peut être une lecture pendant la liturgie du dernier adieu, voire de servir la messe ou bien de porter avec d’autres adolescents de son âge le cercueil. Même si les plus jeunes tiennent simplement des fleurs, ce geste leur permettra de se sentir inclus et de contribuer à la célébration.

8
Trouvez du réconfort dans la foi

L’une des belles choses de la foi catholique est de croire en la vie éternelle. Vous pouvez donc expliquer à votre enfant que l’être cher est très heureux, qu’il est maintenant au Ciel avec Dieu, et que, si vous lui confiez une prière, il peut même intercéder auprès de Dieu. Cela peut être très rassurant pour un jeune, et même pour des adultes !

Tags:
deuilEnfantsFamille
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement