Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le vrai sens du mot “Adieu”

MAN WAVE GOODBYE

mimagephotography | Shutterstock

Aline Iaschine - publié le 17/04/24

Découvrez l'origine du mot "adieu" et comment ce mot était à l’origine considéré comme une courte prière pour la personne qui prenait congé.

De nombreux mots de notre dictionnaire révèlent les origines chrétiennes de la France et de nombreux autres pays. Comme le mot “adieu”. S’il s’agit aujourd’hui d’une salutation solennelle adressée en particulier à ceux qui nous ont quittés définitivement, ce mot était autrefois employé plus couramment.

Comme en anglais le mot goodbye est la contraction de l’expression chrétienne “God be with ye [you]” qui signifie “Que Dieu soit avec vous”, le mot adieu est aussi la forme elliptique d’une expression chrétienne. Il s’agit en effet de la forme contractée de “à Dieu vous commant” en ancien français qui signifie “je vous recommande à Dieu”.

Autrefois, il était courant de saluer ainsi la personne qui prenait congé, pour une période plus ou moins longue, en demandant pour elle la protection de Dieu. Ainsi il est possible de lire dans le roman Louis Lambert d’Honoré de Balzac de 1832 : “Adieu ! oui je vous confie à Dieu, que j’implorerai pour vous”.

Sa formule raccourcie adieu, issue du latin ad Deum (à Dieu) était également très utilisée. Comme l’indique le Trésor de la langue française, adeu était une “formule pour prendre congé” dès la fin du XIIe siècle, et “adieu fonctionnait encore au XIXe siècle, comme une formule de politesse courante et neutre”. En effet, “on disait facilement adieu, à tout à l’heure “. 

Un usage qui se raréfie

Au cours du siècle dernier, toutefois, son usage s’est raréfié au profit de la formule de salutation au revoir, qui l’a peu à peu supplanté dans l’usage courant. Adieu a donc pris une tournure différente et est aujourd’hui réservé à la séparation définitive avec une personne qui part pour toujours, mais il peut aussi être employé sur un ton blagueur : “Adieu la tranquillité !”.

En Occitanie, dans le patois local, et en Suisse romande, adieu est encore utilisé dans le langage familier pour se dire bonjour et pour se quitter, mais s’adresse seulement avec une personne que l’on tutoie. À Lausanne, à Neuchâtel ou à Genève, ou dans le midi de la France, il sera donc normal d’entendre une phrase comme “Adieu ! Comment vas-tu ?”.

Même dans d’autres pays européens, la traduction de ad Deum dans les différentes langues latines est encore utilisée aujourd’hui de manière courante, comme en Espagne, au Portugal ou en Roumanie pour dire au revoir, ou de manière plus solennelle et plus rare en italien et en français. Adiós, adeus, adio, addio et adieu rappellent ainsi la coutume d’autrefois de confier à Dieu des personnes prenant congé, témoignant ainsi d’un héritage religieux commun en Europe : le christianisme.

Les six patrons de l’Europe :

Tags:
EuropeFranceHistoire
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement