Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 21 avril |
Saint Anselme de Cantorbéry
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Disparition du petit Émile : “l’heure est au deuil, au recueillement et à la prière”

VERNET-EMILE.jpg

CHRISTOPHE SIMON / AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 01/04/24

La découverte des ossements du petit Émile Soleil samedi "à proximité du hameau du Vernet" a relancé de façon fulgurante l’enquête sur sa disparition inexpliquée le 8 juillet dernier. “L’heure est au deuil, au recueillement et à la prière" ont réagi ses parents.

Le hameau du Haut-Vernet était une nouvelle fois coupé du monde dimanche, comme il l’a déjà été à plusieurs reprises depuis neuf mois, quelques heures après la découverte, la veille, par une randonneuse d’une partie des ossements du petit Emile Soleil, disparu depuis le 8 juillet dernier dans des conditions inexpliquées.

“Si cette nouvelle déchirante était redoutée, l’heure est au deuil, au recueillement et à la prière”, ont expliqué Marie et Colomban, les parents du petit Emile, par l’intermédiaire de leur avocat, Jérôme Triomphe. “Marie et Colomban savent désormais en ce dimanche de la Résurrection qu’Emile veille sur eux dans la lumière et la tendresse de Dieu”, insistent-ils. “Les enquêteurs continuent leur travail dans le nécessaire secret de l’instruction pour que puissent être découvertes les causes de la disparition et de la mort d’Emile”, précise pour sa part un communiqué du procureur d’Aix-en-Provence diffusé en début d’après-midi, dimanche.

Des zones d’ombre

Ces “ossements”, identifiés comme ceux du petit Émile, ont été retrouvés à quelques centaines de mètres du hameau du Haut-Vernet, dans une zone en pleine nature, escarpée et pas toujours facile d’accès”, a précisé la porte-parole de la gendarmerie, Marie-Laure Pezant. Celle-ci avait pourtant “déjà été inspectée plusieurs fois par une battue citoyenne et des enquêteurs de la gendarmerie”, aidés notamment d’un hélicoptère équipés de caméras thermiques. A Pontoise (Val d’Oise), l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) doit poursuivre des analyses criminalistiques sur les ossements. 

Les circonstances du décès du petit Émile restent encore à éclaircir et toutes les pistes sont encore ouvertes. Selon Marie-Laure Pezant, “il y a la possibilité que ces ossements aient été amenés par une personne, par un animal, ou par  des conditions météo qui ont pu modifier la zone”. Quand il a disparu, Emile venait d’arriver pour les vacances d’été dans la résidence secondaire de ses grands-parents maternels. Deux voisins affirment l’avoir vu dans la rue principale du hameau, mais avec des récits contradictoires.

Des prières lancées sur Facebook

La découverte des ossements du petit Émile est une étape importante dans une enquête qui n’avait écarté aucune piste, même si la thèse de la chute mortelle avait semblé s’étioler à la suite des multiples battues infructueuses autour du hameau, situé à 1.200 mètres d’altitude, sur les flancs du massif des Trois-Evêchés. Une mise en situation, sorte de reconstitution des faits, avait eu lieu pour la première fois jeudi au Haut-Vernet, avec 17 personnes convoquées, dont toutes celles présentes le jour de la disparition d’Emile.

Quelques heures après cette terrible nouvelle, de nombreuses chaînes de prières ont été lancées pour l’âme du garçonnet ainsi que pour sa famille. Un chapelet perpétuel a, par exemple, été proposé par les membres du groupe Facebook “Prions pour Emile”. Ses membres, dont les parents du petit Émile, qui sont plus de 20.000 prient actuellement le chapelet pour demander au “Christ ressuscité d’apporter la paix à la famille d’Emile”.

Tags:
Faits diversPrière
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement