Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 25 avril |
Saint Marc
Aleteia logo
For Her
separateurCreated with Sketch.

Dix idées pour recharger les batteries en tant que maman

woman-breathing

Olezzo | Shutterstock

Clarisse Tannhof - publié le 14/03/24

Comment se ressourcer quand on est une mère de famille prise dans le tourbillon du quotidien ? Que l’on travaille à l’extérieur de la maison ou non, que l’on ait un, deux, cinq ou sept enfants, le quotidien d’une maman est intense et fatiguant.

Ne pas s’oublier et prendre soin de soi est un impératif qui n’est, toutefois, pas toujours facile à mettre en place. Aleteia donne la parole à des mères de famille pour dessiner quelques pistes qui permettent de recharger les batteries.

1
Fleurir sa maison

Matka z bukietem kwiatów

Nos yeux, qui se posent sans arrêt sur la pile de linge sale ou la table du petit-déjeuner mal débarrassée, ont aussi le droit de se poser sur le beau ! C’est l’expérience toute simple de recevoir ou acheter des fleurs et prendre plaisir à les disposer. Dans l’acte de fleurir sa maison, il y a aussi la joie de guetter chaque jour l’épanouissement des fleurs. Il s’agit d’embellir mais aussi d’apaiser son foyer. “Quand j’installe un bouquet dans le salon, souligne Claire, j’en parle chaque jour aux enfants pour qu’ils observent, sentent, admirent. C’est un petit geste qui me fait plaisir, mais c’est aussi un moyen d’éveiller notre regard !”

2
Apprendre quelque chose de nouveau

Sheet music with student

Choisir une activité pour soi est aussi une grande source de ressourcement. Sorties culturelles, cours de tennis ou de peinture… Qu’il s’agisse de renouer avec une passion ou de découvrir quelque chose de nouveau, entrer dans la démarche d’apprendre permet de mettre de côté charge mentale et soucis, pour se concentrer sur une seule activité. C’est l’expérience de Sophie, qui a repris des cours de piano l’année où ses enfants ont commencé la musique. “Quel bonheur de se mettre au piano et de ne penser à rien d’autre qu’aux notes et à ce morceau que je tente de déchiffrer ! Mes mains s’appliquent et mon esprit se libère. C’est une bulle que je m’offre, qui représente du travail tout en m’apaisant !”

3
Prier entre mères

Newborn,Baby

Connaissez-vous la prière des mères ? Créé en Angleterre dans les années 1990 et présent dans plus de cent pays dans le monde, ce mouvement propose aux mères de se retrouver chaque semaine, en petit groupe, pour confier leurs enfants. Blandine attend son huitième enfant et, depuis plus de dix ans, à Metz, elle est fidèle à ce rendez-vous. “Cette possibilité de déposer mes enfants devant Dieu me permet de me replacer en tant que mère, explique-t-elle. Ces enfants me sont confiés, je fais de mon mieux, mais tout ne repose pas sur mes épaules. Ils sont entre les mains du bon Dieu. C’est un soutien et une grande consolation, au milieu des mille questions que l’on se pose chaque jour sur ce que l’on fait de bien ou pas avec eux !”

4
Aller marcher

woman walking in city park

Quand on a le nez dans les biberons et les devoirs, l’exercice physique et la reconnexion avec la nature sont un excellent moyen de recharger les batteries. Une promenade, même courte, permet de souffler et de s’aérer l’esprit. Et quand on retrouve des amis, la motivation est plus facile ! Florence habite Montpellier et a cinq enfants. Chaque semaine, elle retrouve quelques amies pour une heure de longe-côte. “Concrètement, on enfile une combi et on marche dans l’eau, raconte-t-elle. Quel bonheur d’être dans la mer, sous le ciel, et de papoter tout en s’activant ! On en ressort avec de l’énergie pour toute la semaine !”

5
Faire une journée de retraite

Young adult Catholic praying in church

Des communautés organisent, dans plusieurs villes de France, des matinées ou des journées de retraite spéciales pour les mamans, en semaine ou le week-end. Ce temps pour soi propose souvent un enseignement, une messe et un déjeuner. Parfois également la possibilité de se confesser, la proposition d’une balade ou la présence d’une baby-sitter. Christelle, marseillaise et maman de deux garçons, s’y rend dès que son travail d’enseignante le lui permet. “Tout est prévu pour les mamans, c’est très reposant et vraiment ressourçant !”

6
Prendre le temps de lire

girl-woman-read-book-autumn-outdoors-

Les smartphones et les séries peuvent accaparer notre temps libre, mais rien ne remplace les bienfaits de la lecture ! “Quand j’ai besoin de faire un break et que je ne peux pas filer en ville faire un brunch, raconte Anne-Sophie, mère de quatre enfants, je crée une bulle autour de mon bouquin. Si besoin, je vais le lire dans un bain, pour que personne ne vienne me déranger !” Pour les mamans qui ont du mal à lâcher leur téléphone, voici une astuce : le téléphone n’entre pas dans la chambre, pour ne pas être tentée d’y perdre une heure en se couchant ! A la place, on achète un réveil et on pose sur la table de nuit un roman recommandé par une amie !

7
Retrouver des amies

Friends having fun on drive

Pour une bulle de légèreté très efficace, rien de tel que d’organiser, régulièrement si possible, un dîner, un verre ou une soirée entre amies. Parce qu’on se comprend, parce qu’on rit et qu’on se soutient, ces pauses sont très importantes dans le quotidien à mille à l’heure des mamans. “De temps en temps, ajoute Marie-Pierre, mère de quatre enfants et expatriée aux États-Unis, on se permet de prendre une journée entière entre copines. Et quand j’entends mon mari me dire “Je m’occupe de tout, repose-toi et profite !”, alors je sais que je peux partir sereinement. C’est la condition indispensable pour que les batteries se rechargent vraiment !”

8
Participer à un pèlerinage de mères

PELERINAGE-MERES-COTIGNAC.jpg
Pèlerinage des mères de famille à Cotignac, juin 2015.

Charlotte a six enfants et habite Toulon, où elle a grandi. Quand elle le peut, elle participe au pèlerinage annuel des mères de famille, à Cotignac, et en revient toujours regonflée à bloc ! “Rien que partir entre filles, avec son sac à dos, me fait retrouver l’atmosphère du scoutisme, où l’on cultive la simplicité et le dépassement”, raconte-t-elle. Les smartphones sont éteints, le confort est spartiate et les topos des prêtres ou des religieuses rejoignent les mamans dans leur quotidien. “Je me souviens d’un chapelet dans lequel, à chaque dizaine, on accentuait un mot différent du “Je vous salue Marie”, sur lequel on méditait.” Le cadre du pèlerinage permet de concilier l’effort physique, la coupure avec le quotidien, la prière et les discussions entre mamans. “Ces quelques jours nous ramènent vraiment à notre vocation de femme et de mère, conclut Charlotte.” Outre Cotignac, il existe des pèlerinages de mères de famille ailleurs en France (Vézelay, Mont saint Michel, Charente…).

9
Cultiver la gratitude

kobieta dziękuje Bogu uśmiechając się i kładąc rękę na sercu

Juliette, quatre enfants et un métier prenant dans les ressources humaines, s’exerce depuis quelques années à la gratitude. Elle explique y avoir trouvé “un antidote au manque de légèreté et de joie ressenti comme mère de jeunes enfants.” Cet exercice peut consister à noter chaque jour un joli souvenir dans un carnet. Juliette, elle, a choisi de passer par la photo et par Instagram, pour fixer les petits moments heureux. Un thé chaud, un jeu avec un enfant, les fleurs dans le jardin, un repas familial sans cris ni dispute… “Cela ne me change pas radicalement, mais j’expérimente de nombreux bienfaits. J’apprécie de manière plus consciente les petits miracles du quotidien, mes sens sont plus affinés. J’arrive à concentrer mon attention sur ce qui est joyeux. Et j’ai le réflexe de dire “merci” pour tout ce qui est beau dans mon quotidien, même si c’est banal ou imperceptible !”

10
Aller à l’adoration eucharistique

The Holy Eucharist in adoration

Cécile habite Aix-en-Provence et a trois jeunes enfants. Ne pouvant s’inscrire à un créneau fixe d’adoration sur sa paroisse, elle a choisi d’y passer dès qu’elle le peut. “Lorsque je suis saturée du bruit de mes enfants et du bruit sournois de la charge mentale, que j’ai la sensation de perdre ma colonne vertébrale, je me réfugie à l’adoration, raconte-t-elle.” Pourquoi ? “C’est le lieu par excellence du silence, intérieur et extérieur. Le lieu où on ne me demande rien. Je suis juste là et je sais qu’Il est avec moi. Je dépose mon fardeau, ma fatigue, mes questions. Je Le laisse m’aimer telle que je suis.” Les fruits d’une heure d’adoration ? “La paix ! Je me sens à nouveau capable d’aimer à mon tour !”

Dix belles citations sur l’amour maternel :

Tags:
joieMaisonMaternitémère
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement