Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Jules Ier
home iconFor Her
line break icon

La Prière des Mères

Mathilde de Robien - Publié le 28/05/17

Lancée en 1995, le mouvement de la Prière des Mères a fait des émules. Dans le monde entier, des groupes de mamans se réunissent, une fois par semaine, pour prier pour leurs enfants et ceux du monde.

En 1995, une Anglaise, Veronica Williams, lit un rapport intitulé « Quelle Terre allons-nous laisser à nos enfants ?  » Elle est profondément secouée par les dangers (drogue, alcool, violence, pornographie…) auxquels seront confrontés les jeunes, et notamment ses neuf petits-enfants (à l’époque). Elle décide alors, avec sa belle-sœur, Sandra, de prier pour tous les enfants du monde. « Ils vivent dans un monde si troublé, un monde qui ne T’accepte pas toujours et se moque parfois d’eux s’ils reconnaissent qu’ils croient en Toi. » (Extrait de la Prière des Mères).

En 2016, soit 21 ans plus tard, la « Prière des Mères » est répandue dans 118 pays, par l’intermédiaire d’un petit livret de prières traduit en 45 langues. Il existe plus de 2 000 groupes en France. Les groupes de « Prière des Mères » se réunissent une fois par semaine. Pas de conseils du genre : « Quoi ?! Ça fait 6 mois qu’il ne dort pas ?! T’as essayé la tétine ? » Non, non, on partage nos difficultés, mais on ne les remet qu’à Dieu seul. Pas de confidentialité douteuse du style : « Je te le dis mais surtout ne le répète pas ». Non, confidentialité totale pour tout ce qui est confié pendant la Prière.

La Prière est basée sur la certitude que Dieu nous aime et sur notre confiance en Lui et en Son action dans nos vies. La spiritualité de « la Prière des Mères » est celle de l’abandon et du lâcher prise. Elle s’appuie sur cette Parole du Christ : « Venez à Moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et Moi Je vous soulagerai »(Mat.11,28). Nous déposons souffrances et angoisses au pied de la croix, sûres qu’Il agira, à Sa façon et en Son temps.

« Tu es le Dieu tout-puissant, Tu peux tout changer. Alors, nous venons vers Toi, Seigneur, avec foi et amour, sûres que Tu répondras à nos prières. » (Extrait de la Prière des Mères) Moment fort de la Prière : nous déposons des petits disques de papier avec le prénom de notre/nos enfant(s) dans un panier au pied de la croix, signifiant ainsi notre abandon total dans le Christ Sauveur et notre confiance en Lui.

Ce que les mères aiment dans cette Prière 

« C’est un rendez-vous bien calé dans mon agenda, une fois par semaine sinon, j’ai toujours autre chose à faire ! Les prières sont toutes simples, comme remercier Dieu pour le don de la maternité, Lui confier mes enfants et leurs difficultés, Lui demander la protection de mon foyer. Et puis on passe un moment convivial entre copines après la prière ! » confie Constance, du groupe de Kuala Lumpur, en Malaisie.

« Nous sommes une vraie petite famille : lorsque l’une d’entre nous est absente, nous prions pour elle, ses enfants et ses intentions. Et je pense à cette phrase de la Bible : « Quand deux ou trois sont réunis en mon Nom, Je suis là, au milieu d’eux » (Mat. 18-20) » poursuit Anne-Virginie, du groupe de Saint-Germain-en-Laye (78).

Qu’apporte la Prière aux mères ?

Les fruits de la Prière des Mères sont nombreux. Anne-Claire, du groupe de Saint-Leu-la-Forêt (95) dit qu’elle lui apporte  » la joie, la paix dans l’abandon entre les mains du Seigneur. Un début de semaine béni. De belles amitiés. Un sentiment d’universalité par l’union avec toutes les mères du monde entier. » D’autres mamans témoignent de  » la confiance. Car cette prière nous rappelle à quel point nos enfants sont aimés de Dieu et voulus par Lui. » Mais encore du  » sentiment d’appartenir à l’Église, à la communauté chrétienne du quartier comme à celle du monde ! Dans notre paroisse, la Prière des Mères a été fondée lors de la maladie d’un enfant. Pour notre curé, ces groupes de prière sont des preuves vivantes de la fécondité de cet enfant, mort depuis. » témoigne Albane.

Vous souhaitez créer un groupe ?

Avant de monter un groupe, Veronica Williams recommande de prier pendant un mois une dizaine de chapelet en méditant sur le mystère de la Nativité. Il suffit d’être deux mères ayant la volonté de rentrer dans la spiritualité du mouvement. Pour demander un livret, adresser une enveloppe timbrée à 1,15 euros libellée à vos noms et adresse à l’adresse suivante : Prière des Mères, 69 bd Lannes, 75116 Paris. (Les frais de livret sont laissés, selon vos possibilités, à votre libre appréciation et générosité). Si vous démarrez un groupe, pensez à en informer le bureau de « La Prière des Mères », afin qu’il puisse orienter des mères qui chercheraient un groupe.

Mail : France.prieredesmeres@gmail.com

Site internet : http://www.prieredesmeres.com

Tags:
Prière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Agnès Pinard Legry
Non-respect des mesures sanitaires : le diocèse de Paris ouvre un...
2
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
3
Attentat Indonésie
Agnès Pinard Legry
Attaque de la cathédrale de Makassar : le geste héroïque de Kosma...
4
WEB2-CONVERSION-SYRIE-SAINT-CHARBEL-Nadine-Sayegh.jpg
Nadine Sayegh
Témoignages : ces musulmans syriens convertis au christianisme
5
Agnès Pinard Legry
Une proposition de loi sur l’euthanasie, ultime ligne rouge éthiq...
6
Mathilde de Robien
Confinement, épreuve, traumatisme… comment favoriser la résilienc...
7
VISITING GRAVE
Mathilde de Robien
Perte d’un enfant : comment garder une mémoire « juste » ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement