Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La rondeur des hosties n’est pas fortuite

Hostie w naczyniu podczas Mszy świętej

PhotoRK | Shutterstock

#image_title

Valdemar de Vaux - publié le 13/01/24

Les hosties utilisées lors de la messe sont le plus souvent de petits cercles de pain azyme. Si cette rondeur est le fruit de l’histoire et de la praticité, elle semble convenir à ce que la foi reconnaît dans ce pain. Le cercle est en effet le symbole de l’infini, et donc de Dieu.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

La « victime » des sacrifices, voilà ce que signifie le mot « hostie » en latin antique. Puisque le morceau de pain consommé lors de l’Eucharistie est, dans la foi catholique, le vrai corps de Jésus, qui s’offrit en sacrifice sur la Croix avant de ressusciter, l’on comprend que le mot signifie aujourd’hui, par métonymie, ledit morceau de pain. Un pain qui est azyme, pour se conformer à la Cène, durant laquelle Jésus a respecté les préceptes juifs du seder (repas ritualisé) pascal. Cette coutume s’est diffusée définitivement au IXe siècle, si bien que les chrétiens des siècles précédents consacraient des petits pains levés.

Si les hosties sont sans levain, c’est aussi pour une raison pratique. Elles sont ainsi moins friables. Le contraire poserait un souci, puisque chaque parcelle contient en substance le corps de Jésus. Leur petite taille répond au même souci de ne pas avoir à rompre trop de morceaux au risque de ne pas pouvoir le faire dignement ou d’en répandre quelques-uns. Nom, composition, taille, voilà qui est connu. Mais pourquoi donc les hosties sont-elles rondes ?

Le cercle, signe de l’infini

Il y a d’abord une raison historique à cela. La corporation chargée, au Moyen Âge, est celle des oublieurs ou obloyers, qui fabriquent des oublies. Rien à voir avec le verbe « oublier », il s’agit de petites pâtisseries qui tiennent leur nom du pain azyme liturgique (l’offrande se dit oblata en latin). Le processus de fabrication, qui est le même que les hosties, consiste à mettre de la pâte entre deux plaques de fer chaud, comme pour des gaufres. Des plaques qui sont le plus souvent rondes, parfois ovales. La praticité n’est pas loin, puisque l’hostie du prêtre est placée dans une patène ronde, elle-même déposée sur un calice circulaire. 

Surtout, la forme des hosties exprime symboliquement la divinité qu’elles rendent présente. En effet, le cercle est, dans l’art, le signe de l’infini, attribué à Dieu dans les œuvres chrétiennes. Les rosaces des cathédrales, par exemple, souvent enchâssées, comme à Notre-Dame de Paris, dans un carré plus large, signe de la terre et de l’humanité, montrent que le Père n’a pas craint d’envoyer son Fils au cœur de ce monde. 

Figure parfaite, non circonscrite, le cercle est à même de manifester la perfection du Créateur. Cette rondeur blanche est enfin celle du soleil qui irradie de sa lumière et de sa chaleur. De l’hostie élevée à la messe ou de l’ostensoir présentant le pain consacré à l’adoration des fidèles irradient analogiquement la chaleur de la charité divine et la lumière de celui qui a vaincu les ténèbres. 

Tags:
CommunionhostieMesseSacrementsSpiritualité
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement