Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi Jésus n’a-t-il pas dit le jour et l’heure de son retour ?

obraz nieba ze świętymi zgromadzonymi wokół Trójcy Świętej

Renata Sedmakova | Shutterstock

Philip Kosloski - publié le 01/01/24

Jésus aurait pu dire aux apôtres l’année, le jour et l’heure exacts où il prévoyait de revenir dans la gloire. Pourquoi ne l'a-t-il pas fait ?

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Jésus a dit très clairement à ses disciples qu’il reviendrait. Cette seconde venue marquerait la fin du monde tel que nous le connaissons aujourd’hui. Cependant, il a délibérément omis l’année, le jour et l’heure exacts de son retour. Pourquoi cela ?

Saint Éphrem donne une explication possible dans un commentaire sur le Diatessaron qui figure dans l’Office des Lectures pendant l’Avent : « Le Christ a dit, pour empêcher les disciples de l’interroger sur le moment de son avènement : « Quant à l’heure, personne ne la connaît, pas même les Anges, pas même le Fils. » Il ne vous appartient pas de connaître les délais et les dates. Il nous a caché cela pour que nous veillions, et pour que chacun d’entre nous pense que cela pourra se produire pendant sa vie. » 

Jésus exhortait fréquemment ses disciples à « veiller » et à se préparer pour sa venue. Ces paroles ne s’adressaient pas seulement à ceux qui l’écoutaient, mais aux personnes de tous les temps.

Anticipation de la seconde venue de Jésus

Saint Éphrem continue son commentaire sur le choix de Jésus de taire le jour exact de sa venue, soulignant que si ce jour était connu, les croyants seraient moins motivés à se préparer : « Si le temps de sa venue avait été révélé, son avènement aurait été quelque chose de banal, et les nations et les siècles dans lesquels il se produira ne l’auraient pas désiré. Il a bien dit qu’il viendrait, mais il n’a pas précisé à quel moment, et ainsi toutes les générations et tous les siècles l’attendent ardemment. »

Si Jésus avait dit qu’il reviendrait en l’an 3000, les chrétiens seraient moins motivés à « veiller ». Au lieu de cela, ils pourraient se dire : « Jésus ne viendra pas de mon vivant, donc je n’ai pas besoin de faire quoi que ce soit pour me préparer. »

Jésus, connaissant le cœur de l’homme mieux que celui-ci et il savait ce qu’il fallait faire. Saint Éphrem termine sa réflexion en écrivant : « C’est pourquoi notre Seigneur a parlé de la vigilance de l’âme et de celle du corps, afin que le corps ne sombre pas dans un lourd sommeil, ni l’âme dans l’engourdissement. Comme dit l’Écriture : « Veillez, comme il est juste. » Et encore : « Je m’éveille, et je suis encore avec toi ». Et enfin : « Ne perdez pas courage ». C’est pourquoi nous ne perdons pas courage dans le ministère qui nous est confié. »

Soyez toujours prêts et vigilants, en attendant avec impatience la venue du Seigneur Jésus Christ.

Tags:
Résurrection du Christ
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement