Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Dans la détresse de la nuit : chaque soir, ils prient pour vous

Litanies-de-la-nuit-Aleteia-desespoir.jpg

Shutterstock

Morgane Afif - publié le 01/01/24

Parce que le Christ lui-même a souffert dans la détresse crépusculaire de Gethsémani, chaque nuit, des communautés religieuses intercèdent pour tous ceux qui peinent. Une prière lumineuse pour tous ceux qui crient dans les ténèbres.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

« Seigneur Jésus, Toi qui passais tes nuits en prière, intercédant auprès du Père pour tous les hommes ; en cette nuit où nous veillons et prions avec Toi, écoute notre prière pour tous nos frères et sœurs ». Ainsi commence la « litanie pour ceux qui sont dans la nuit », une prière d’intercession bouleversante écrite par le père Jean-Miguel Garrigues (o.p.) pour toutes les victimes de la nuit, pour ceux qui sont dans la détresse, et ceux qui luttent contre les ténèbres du monde ou contre leurs propres tourments.

Parmi eux, les agonisants, les mourants, les voleurs, les agresseurs et leurs victimes, les angoissés et les insomniaques. Elle rappelle ainsi que des ténèbres jaillit la lumière, ainsi que l’écrivait Bernanos dans ses sublimes Dialogues des carmélites : « Au jardin des Oliviers, le Christ n’était plus maître de rien. L’angoisse humaine n’était jamais montée plus haut, elle n’atteindra plus jamais ce niveau. Elle avait tout recouvert en Lui, sauf cette extrême pointe de l’âme où s’est consommée la divine acceptation ».

Christ-oliviers-delacroix
Le Christ au jardin des Oliviers, Eugène Delacroix, 1827.

Pour ton Église qui t’attend dans la nuit de ce monde comme son Époux,
Pour ton peuple l’Israël selon la chair, qui écoute ta Parole dans la nuit, en espérant l’aurore de ton Royaume,
Pour les nations païennes qui te cherchent dans la nuit comme à tâtons,
Pour les peuples sur lesquels sont tombées la nuit de l’idéologie totalitaire et l’oppression du mensonge,
Pour nos frères que l’on persécute en ton Nom et qui se cachent dans la nuit pour te prier, pour ceux que l’on arrache en pleine nuit à leur foyer, pour leurs persécuteurs aveuglés par la haine et qui ne savent pas ce qu’ils font,
Pour tous ceux qui ne nous aiment pas et que nous ne savons pas aimer, pour nos ennemis et pour tous ceux qui nous veulent du mal,
Pour les malades, pour ceux qui sont dans les hôpitaux et qui passent la nuit dans la souffrance, pour ceux qui agonisent et meurent en cette nuit, eux dont les yeux ne verront pas le jour nouveau,
Pour les angoissés qui ne trouvent pas le sommeil et dont la nuit est interminable, pour ceux qui sont tentés de se suicider et que la nuit soumet au pouvoir du Prince des ténèbres,
Pour les prostituées dont on achète l’amour dans l’obscurité de la nuit, pour ceux qui sont pris au piège du vice ou de la drogue dans les ténèbres,
Pour les voleurs, les assassins et les criminels qui font le mal avec la complicité de la nuit,
Pour ceux qui sont en prison, pour ceux que l’on torture et que l’on dégrade dans le secret de la nuit, pour les condamnés à mort qui attendent la nuit de leur exécution,
Pour les pauvres sans abri, pour ceux qui errent solitaires dans la nuit, au milieu de l’indifférence des autres,
Pour ceux qui, dans leur nuit, cherchent à te rejoindre sans y parvenir, pour les vieillards qui souffrent et s’éteignent dans la nuit de leur solitude,
Pour les petits enfants dans la nuit du sein de leur mère, pour ceux qui ne verront pas le jour à cause de l’égoïsme des hommes,
Pour les aveugles dont la nuit n’a pas de fin, pour les malades mentaux dans la nuit de leur folie,
Pour ceux qui travaillent et peinent dans la nuit, pour ceux qui voyagent dans l’insécurité de la nuit,
Pour les hommes et les femmes qui s’aiment, pour les foyers qui reposent dans la paix, pour les femmes qui mettent au monde leur enfant en cette nuit,
Pour les habitants de cette ville et de ce diocèse qui dorment en cette nuit, pour nos frères, nos parents et nos amis que tu protèges dans leur sommeil,
Pour nos frères défunts qui ne sont pas encore entrés dans la lumière de ta Gloire,
Et pour nous, pécheurs, qui dans la nuit avançons vers la lumière de ton Jour sans déclin,
Seigneur Jésus, par la nuit de ta Passion où tu as souffert pour nous, nous te prions.


Oraison : Regarde, Seigneur, nous t’en prions, la famille qui t’appartient : c’est pour elle que Jésus, le Christ, notre Seigneur, ne refusa pas d’être livré aux mains des méchants ni de subir le supplice de la croix. Lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Tags:
PrièreSouffrance
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement