Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 février |
Saint Alexandre
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Un petit miracle chaque jour de l’Avent : ce qu’est devenue la « petite fille de la photo »

Vietnamese-Canadian-Phan-Thi-Kim-Phuc-AFP

Photo by JIJI PRESS / JIJI PRESS / AFP

Joseph Challier - publié le 06/12/23

Pour vous aider, durant cet Avent, à désirer toujours davantage la venue du Sauveur, Aleteia vous raconte chaque jour jusqu’à Noël un petit miracle. Une série d’histoires vraies, où Dieu agit dans le concret des existences.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Vous rappelez-vous cette photo de la guerre du Vietnam ? Nous sommes le 8 juin 1972, au Vietnam, plus exactement au village de Trang Bang. Depuis huit ans, la guerre fait rage entre le Vietnam du Nord et le Vietnam du Sud, aidée des USA. Ce jour-là, l’aviation sud-vietnamienne commet une énorme erreur : se trompant de cible, elle bombarde un temple au napalm… De plus, celui-ci ne contient aucun vietcong, mais des soldats de l’armée sud-vietnamienne et des civils ! Nick Ut, photographe de guerre, immortalise cet événement avec cette photo mythique, qui lui vaut un prix Pulitzer. La scène est saisissante de cette petite fille, Kim, hurlant et courant, nue, brûlée au trois quart au  napalm.

Mais les coulisses de cette photo sont magnifiques. Des journalistes embarquent la petite avec leur voiture pour l’emmener à l’hôpital. Quelques jours plus tard, un journaliste apprend qu’elle risque de mourir, faute de matériel. Il remue ciel et terre et réussit à la faire soigner par un hôpital américain. Kim survit. Après une longue hospitalisation de 14 mois, elle retourne dans son village. Quelques années plus tard, elle se convertit au christianisme, reçoit le baptême, se marie, émigre au Canada, devient ambassadrice de l’UNESCO pour la paix et témoigne partout dans le monde. Ainsi, en 1994, lors d’une cérémonie célébrant la fin de la guerre du Vietnam, elle témoigne de son histoire.

Et puis, elle ajoute qu’elle aimerait rencontrer l’homme qui a donné l’ordre. « Non pas pour refaire l’histoire mais pour construire ensemble la paix de demain. » Une grande émotion envahit la salle et des applaudissements approuvent cet élan de paix. Or, en sortant, un homme lui fait passer un message papier: « Kim, je suis cet homme. » A lieu alors une rencontre bouleversante… et d’une extrême simplicité. Ces deux êtres semblaient déjà unis. Et pour cause. Au plus profond de son cœur et grâce à Dieu, Kim a déjà pardonné à son persécuteur. Quant à l’homme, Jon Plummer, il lui témoigne qu’au lendemain du bombardement, il a vu la photo et a compris l’horreur de la guerre ; il a alors imploré le pardon à Dieu. Et plus tard, il est devenu pasteur. Kim le prend simplement dans ses bras.

D’après Kim Phuc Phan Thi, Sauvée de l’enfer, la fille de la photo raconte, Ourania, 2018.

Tags:
AventMiracleMiracle de l'AventNoëlvietnam
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement