Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Jina Achji, celle qui a voulu mettre de l’espérance dans la vie des Syriens

Jina Achji

Œuvre d'Orient

Jina Achji, fondatrice du centre Espace du Ciel à Alep.

Cécile Séveirac - publié le 04/12/23

À 30 ans, passionnée de voyages, Jina Achji est arrêtée dans son élan par la guerre civile en Syrie. Après avoir abandonné sa carrière de guide touristique, elle a ouvert en 2012 à Alep le centre Espace du Ciel, qui réunit la jeunesse musulmane et chrétienne pour leur permettre de se relever du traumatisme de la guerre et du séisme de 2023.

Jina aimait voyager. Pourtant, cette ancienne guide touristique passionnée par l’étranger a décidé de tout abandonner à 30 ans pour sa terre, la Syrie. Une terre de souffrance, qui semble toujours un peu plus proche de l’effondrement. À Alep, Jina Achji a voulu offrir un peu d’espérance à la jeunesse syrienne dévastée par la guerre. Elle laisse de côté sa carrière en 2012 pour fonder le centre Espace du Ciel, sous le patronage de l’Église maronite en Syrie et avec le soutien de l’Œuvre d’Orient. “Quand j’ai vu le traumatisme créé par la guerre, j’ai compris qu’il fallait trouver une solution”, confie-t-elle à Aleteia dans les locaux de l’Œuvre d’Orient. 

“J’étais toujours en voyage, je bougeais beaucoup”, sourit-elle avec une pointe de nostalgie. Jordanie,  Turquie, Liban, Egypte… “Et même la France !”, se souvient-elle. “Et puis il y a eu un choix à faire. J’ai choisi celui de l’amour. Pour moi, c’était l’amour de mon pays qui primait, et mon pays souffrait.” Outre l’appauvrissement, la population syrienne subit de plein fouet les conséquences psychologiques de plusieurs années de guerre, durablement marquée par les stigmates de la violence.

espace-ciel-alep
Jina entourée d’étudiants du centre Espace du Ciel, à Alep.

Permettre une éducation et un suivi psychologique

Les enfants et étudiants sont les grands laissés pour compte. Leur scolarité est fortement chamboulée. “Il fallait leur permettre de continuer à étudier”, affirme Jina. Le centre, qui compte aujourd’hui cinq établissements à Alep et un à Hama (nord-est de la Syrie), accueille sans distinction de religion, bien que la majorité des bénéficiaires sont musulmans, et les formateurs plutôt chrétiens. Les enfants suivent un parcours pédagogique et éducatif dès l’âge de 3 ans, suivant la méthode Montessori. Les adolescents y étudient jusqu’au baccalauréat, et pour les jeunes entrés en études supérieures, Espace du Ciel propose un suivi psychologique et un programme de bien-être qui comprend des séjours de quelques jours loin de la ville. L’objectif : changer d’air, se ressourcer. Une offre également faite aux femmes et mères : le temps d’une journée, celles-ci ont la possibilité de “prendre l’air”, explique Jina. “On travaille surtout sur l’aspect psychologique en discutant de leur rôle de mères de familles, mais aussi de leur vocation de femme”. Rien que cela constitue une petite révolution : “Permettre aux mères de s’absenter et de voyager, même pas très loin d’Alep, c’est un véritable changement dans la mentalité aleppine”, estime Jina.

espace-ciel-alep
Un séjour pour les étudiants à l’université

En février 2023, Alep est ravagée par un séisme qui touche aussi brutalement la Turquie. C’est le coup de trop. Pourtant, Jina ne cesse de croire à la guérison de son peuple et s’acharne sans relâche à vouloir recoudre la plaie béante qu’est devenue sa ville natale. “Nous avons beaucoup souffert, c’est vrai. Mais les Syriens ont prouvé qu’ils pouvaient résister à tout cela. Ma foi est mon socle, c’est la grande espérance de ma vie.” Lorsqu’on lui demande si une phrase des Évangiles l’aide à tenir, Jina répond presque immédiatement. “Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.” (Mt 28, 16-20)

Tags:
AlepChrétiens en Syrie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement