Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Saint Jude
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Le film “Sound of Freedom” va-t-il séduire les Français ?

Scena z filmu Sound of Freedom

Angel Studios

Le film Sound of Freedom sort bientôt en France, séduira-t-il le public ?

Kevin Tanguy - publié le 13/11/23

Le long-métrage "Sound of Freedom" sort sur les écrans français ce mercredi 15 novembre. Alors que le film a connu un succès spectaculaire aux États-Unis malgré de vives polémiques, va-t-il rencontrer le même succès en France ?

“Sound of Freedom” aura-t-il le même succès en France qu’aux États-Unis ? Ce film est un véritable phénomène. Sorti le 4 juillet dernier, il a conquis les Américains avec plus de 180 millions de dollars de recettes, pour un budget initial de moins de 15 millions de dollars. En septembre, Angel Studio saluait comment ce long-métrage se plaçait en tête dans 18 pays en Amérique latine avec plus de 2 millions d’entrées. Une barre symbolique puisque le réalisateur s’était fixé ce chiffre en hommage aux 2 millions d’enfants victimes de trafic chaque année. Le film compte désormais 30 millions d’entrées dans le monde entier et a rapporté près de 250 millions de dollars au box-office mondial.

L’œuvre cinématographique débarque dans les cinémas français ce mercredi 15 novembre. et sera diffusé sur 214 copies. Le film s’inspire de l’histoire vraie de Tim Ballard, ancien agent de la Sécurité intérieure des États-Unis, qui a fondé en 2013 la plateforme Operation Underground Railroad pour lutter contre le trafic d’enfants en Colombie.

Un film politique ? 

Pour se rendre compte du succès de “Sound of Freedom” il faut le comparer à d’autres films. Au moment de sa sortie en salle aux États-Unis, plusieurs blockbusters étaient à l’affiche dont Indiana Jones et Mission Impossible. Harrison Ford et Tom Cruise ont tous les deux été dépassés par ce long métrage. Ce succès s’explique d’abord par la thématique abordée : celle du trafic d’enfants. Mais aussi grâce à l’appui des milieux de droite conservatrice américaine. Par exemple, Donald Trump a organisé une diffusion du film en juillet dans son club de golf du New Jersey, rapporteLe Figaro. Par ailleurs, de nombreuses personnalités qualifiées de complotistes se sont également emparées du film. Certains assurent que les élites mondiales ont organisé des trafics d’organes d’enfants pour se nourrir de leur sang. Des théories qui ont rendu le film viral dans ces milieux participant de son succès. 

Le réalisateur Alejandro Monteverde, balaye les critiques : “Tous ceux qui ont vu Sound of Freedom savent que le film en lui-même n’est pas du tout politique, a-t-il expliqué dans une tribune. La traite des enfants n’est pas une question de droite ou de gauche. Il s’agit d’une question fondamentale de droits de l’homme, qui nous touche au plus profond de nous-mêmes en tant qu’êtres humains.” Sa déclaration est étayée par un sondage paru en juillet pour le média Newsweek, dans lequel les électeurs républicains (65%) et démocrates ont apprécié le film de la même façon (59%).  

En France, “Sound of Freedom” sera distribué par Saje, la même société qui s’est occupée de Vaincre ou Mourir, le film du Puy du Fou, et de Sacerdoce sortie en salle le 18 octobre. “Nous avons hâte […] de pouvoir présenter au public ce film nécessaire qui aborde un sujet si grave”, a indiqué le distributeur dans un communiqué pour justifier d’avoir choisi un film controversé outre-Atlantique. Le réalisateur Alejandro Monteverde, a confié à CNews : “J’essaie simplement de réaliser des longs métrages qui nous unissent et nous rassemblent tous, d’aborder des thèmes qui appartiennent à la race humaine. Au-delà d’être un film divertissant, j’aimerais que Sound of Freedom éveille les consciences sur un sujet que l’on évite trop souvent”. 

Pratique :

Sound of Freedom, d’Alejandro Monteverde avec Jim Caviezel, Mira Sorvino et Bill Camp. En salles le 15 novembre.

Tags:
Cinéma
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement