Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Sainte Etheldrede
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Papillomavirus : l’Enseignement catholique recommande de suspendre la vaccination

VACCIN-FRANCE-AFP-067_346081

VOISIN / Phanie / Phanie via AFP

Mathilde de Robien - publié le 31/10/23

L’Enseignement catholique invite à suspendre la campagne de vaccination contre le papillomavirus (HPV) après le décès d’un collégien de 12 ans à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), qui a fait un malaise puis une chute après avoir été vacciné jeudi 19 octobre. Il est décédé le 27 octobre.

Des investigations sont en cours pour déterminer la cause du décès tragique d’un élève de 5e scolarisé au collège Saint-Dominique de Saint-Herblain (Loire-Atlantique), près de Nantes. L’adolescent est décédé le 27 octobre, huit jours après avoir été victime d’un malaise ayant entraîné une chute, quinze minutes après l’injection du vaccin.

Dans l’attente des résultats, Philippe Delorme, secrétaire général de l’Enseignement catholique, a invité les établissements catholiques à suspendre, au niveau national, les campagnes de vaccination contre le papillomavirus. “Je recommande aux chefs d’établissement de suspendre l’organisation de la vaccination contre le HPV dans les établissements catholiques”, écrit-il dans un communiqué en date du 26 octobre 2023.

Une enquête administrative diligentée

De son côté, l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire affirme que le jeune adolescent a été pris d’un malaise vagal ayant entraîné une “chute lourde”, qui a provoqué un traumatisme crânien. “Ce type de malaise peut survenir du fait du stress provoqué par la vaccination mais est sans lien avec le produit vaccinal ou à un défaut de qualité du vaccin”, insiste l’ARS. L’élève a été hospitalisé au CHU de Nantes après sa chute mais son état s’est dégradé dans les jours qui ont suivi.

Une enquête administrative a été diligentée par le directeur général de l’ARS “pour établir les conditions de déroulement de la vaccination et de sa surveillance médicale dans l’établissement, ainsi que les conditions de la prise en charge médicale de l’enfant”, indique l’agence de santé. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Nantes pour homicide involontaire.

Recommandation de suspension dans le privé, reprise de la vaccination dans le public

La campagne de vaccination contre le papillomavirus, proposée pour la première fois directement dans les établissements scolaires aux collégiens de 5e, a démarré le lundi 2 octobre. Si l’Enseignement catholique recommande à ses établissements d’attendre les résultats des investigations en cours avant de reprendre l’organisation des vaccinations, l’ARS a annoncé que la campagne de vaccination – suspendue à la veille des vacances scolaires en Loire-Atlantique – reprendra dès la rentrée le 6 novembre prochain. Dans le privé, les établissements restent libres d’organiser ou non cette vaccination. Certains chefs d’établissement se sont portés volontaires quand d’autres y ont renoncé, incitant parfois les familles à consulter directement leur médecin traitant.

À la question, peut-on se protéger efficacement du papillomavirus par un autre moyen que le vaccin ?, notre chroniqueur Pierre d’Ussel répondait récemment dans Aleteia : “Oui, avec la pratique des vertus chrétiennes par exemple”. Et de souligner : “Le choix de ne consentir qu’à des relations sexuelles chastes et fidèles protège de la plus efficace et de la plus belle des manières contre toutes les maladies sexuellement transmissibles, dont le cancer du col de l’utérus induit par les papillomavirus.”

Tags:
EnfantsSexualité
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement