Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 20 juin |
Saint Silvère
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi il est important d’apprendre à ses enfants à gérer la frustration

matka rozmawia ze swoją córką o jej emocjach

fizkes | Shutterstock

José Miguel Carrera - publié le 08/10/23

Il faut apprendre aux enfants à affronter le monde réel, à accepter les situations et à les gérer de manière positive.

Il existe de nombreuses situations frustrantes que les parents aimeraient éviter pour faciliter la vie de leurs enfants… et la leur ! Ces situations sont cependant inévitables : tôt ou tard, vos enfants auront affaire à la frustration et il est important de leur apprendre à la gérer. 

La frustration est une réaction émotionnelle qui survient lorsque des attentes ne sont pas satisfaites. En famille, cela se manifeste quand les parents disent “non” à un désir de l’enfant. Au début de sa vie, l’être humain a tendance à vouloir dominer le monde au gré de ses caprices, car il ne connaît pas encore les règles et ne sait pas contrôler ses émotions. Par l’éducation, l’enfant apprend à tolérer la frustration, à accepter les circonstances et à y faire face avec une attitude positive. Tolérer la frustration s’apprend en famille quand les parents éduquent la volonté de leur enfant. 

Apprendre à gérer la frustration est une tâche qui peut commencer très jeune.

Une éducation permissive et surprotectrice conduit les enfants à ne pas accepter que le “non” puisse être une réponse. Pourtant, un enfant doit apprendre à être frustré, à voir que tout ce qu’il veut ne peut pas se réaliser. Souvent, les parents ont tendance à tout donner et tout passer à leur enfant. Or, si l’enfant grandit ainsi, l’adulte ne saura plus lui imposer de réponse négative à son adolescence.

Comment apprendre aux enfants à tolérer la frustration ?

Apprendre à gérer la frustration est une tâche qui peut commencer très jeune. Des actions simples, comme refuser parfois à un enfant le dessin animé ou les bonbons qu’il demande, sont des moyens de former sa volonté et d’éduquer la maîtrise de soi. Il est important de retarder la satisfaction de ses désirs, de ne pas céder à ses caprices, de lui apprendre à attendre et à accepter que cela ne se passe pas toujours comme il le souhaite.

À mesure que l’enfant grandit, de nombreuses autres occasions de frustration apparaîtront. À l’école, par exemple, l’enfant sera souvent frustré : à cause de devoirs ratés, de mauvaises notes, de lectures erronées, de reproches de la part des professeurs… Si l’enfant n’a pas été éduqué sur ce point, il pourra mal vivre ces situations. 

Les adultes peuvent apprendre à leurs enfants à faire face à l’échec, au lieu de justifier leurs actes ou de nier leurs limites. Il est nécessaire de leur expliquer la valeur de l’effort, de la persévérance et de la patience pour surmonter les obstacles et atteindre ses objectifs.

Cependant, il faut garder à l’esprit que tolérer la frustration est une compétence qui se développe avec le temps, grâce à un entraînement constant. 

Cette éducation doit se faire dans le cadre d’une relation pleine d’amour. Même si l’autorité ne peut être mise de côté, ni le devoir de chaque parent d’éduquer ses enfants au bien, tout acte agressif doit être évité. Il est donc impératif que les parents cultivent la patience, la bienveillance, la bonté et d’autres vertus… 

Ces saints qui sont de puissants intercesseurs pour vos enfants :

Tags:
ÉducationEnfants
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-exister-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement