Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Sainte Germaine Cousin
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Persécutions des chrétiens : les chiffres effrayants de l’État de Kaduna

NIGERIA

AP/East News

Un homme nigérian en prière.

La rédaction d'Aleteia - publié le 19/09/23

Au nord du Nigeria, dans l'État de Kaduna, les chrétiens subissent de plein fouet les persécutions. En quatre ans, 200 églises ont été contraintes de fermer leurs portes face au nombre d'attaques subies par des bergers peuls ou des djihadistes, a dénoncé mi-septembre l'Association chrétienne du Nigeria.

Plusieurs responsables chrétiens du Nigeria n’ont de cesse de dénoncer les exactions commises contre les chrétiens, particulièrement dans le nord du pays où les persécutions ne faiblissent pas. L’État de Kaduna est l’un des états les plus concernés. Les chrétiens, tous cultes confondus, sont régulièrement la cible d’attaques, notamment par les bergers peuls, que les locaux appellent “les bandits”. En quatre ans, 200 églises de cultes différents ont ainsi été contraintes de fermer leurs portes face au nombre d’attaques subies, a rapporté le 13 septembre John Joseph Hayab, pasteur de l’Église baptiste membre du comité de direction de l’Association chrétienne du Nigeria.

Il affirme par ailleurs que 23 pasteurs ont été assassinés sur cette période. Côté catholique, le pasteur Hayab n’a pas manqué de rappeler le meurtre odieux d’un jeune séminariste, brûlé vif par des bergers peuls dans l’incendie du presbytère de la paroisse Saint-Raphaël, à Fadan Kamantan. De nombreux enlèvements sont également quotidiennement recensés. “Un pasteur enlevé le 8 août 2023 a déclaré à la direction de l’association qu’il y avait plus de 215 chrétiens enlevés par les bandits dans la forêt de Birnin Gwani”, a relevé le pasteur Hayab. Ces chiffres ont été divulgués au cours d’une réunion avec les autorités policières de l’État de Kaduna. Celle-ci visait notamment à trouver des solutions à la crise sécuritaire qui mine le territoire et à renforcer la coopération entre la police et la hiérarchie ecclésiastique.

La permanence des persécutions

En juin, un rapport de l’ONG nigériane Intersociety a ainsi classé l’État de Kaduna au troisième rang des États ayant connu le plus de meurtres de chrétiens, juste après les États de Benue et du Niger, au cours du seul mois de mai. Ce mois a été particulièrement sanglant alors que se terminait le mandat de Muhammadu Buhari et qu’avait lieu la passation de pouvoir : 700 chrétiens ont ainsi été tués, dénonce encore Intersociety dans un rapport. Plus largement le Nigeria représente à lui seul près de 90% des chrétiens tués pour leur foi en 2022, selon l’Index mondial de persécution publié par l’ONG protestante Portes Ouvertes. En un an seulement, plus de 5.000 chrétiens nigérians ont été assassinés.

Schématiquement divisé entre un Nord musulman et un Sud chrétien, le Nigeria connaît depuis plusieurs années une forte hausse de sa criminalité. Il est le pays où les chrétiens, toutes confessions confondues, subissent le plus de persécutions au monde, pris en étau entre les bergers peuls et les différentes mouvances djihadistes qui pullulent sur le territoire.

Tags:
AfriqueChrétiens au NigeriaPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement