Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Soudan du Sud : les missionnaires catholiques fuient “par crainte pour leur vie”

SUDAN CONFLICT

AFP

Cécile Séveirac - publié le 06/09/23

Plusieurs missionnaires catholiques ont dû fuir leur diocèse au Soudan du Sud en raison de la guerre civile. "Les missionnaires qui travaillaient avec nous ne sont plus là parce qu'ils craignent pour leur vie", rapporte notamment Mgr Alex Lodiong Sakor Eyobo, évêque de Yei, dans un entretien à "ACI Afrique" le 1er septembre.

La guerre civile continue de ravager le Soudan du Sud, causant le déplacement de la population, notamment à Yei, ville située à 130 km au sud-ouest de Juba, capitale du Soudan du Sud. En raison de la forte insécurité qui y règne, plusieurs missionnaires catholiques ont dû fuir le diocèse afin de trouver refuge en Ouganda ou de s’abriter au siège de leur congrégation.

“Nous sommes très peu nombreux. Les missionnaires qui travaillaient avec nous ne sont plus là parce qu’ils craignent pour leur vie”, a expliqué ainsi le 1er septembre l’évêque de Yei, Mgr Alex Lodiong Sakor Eyobo, à ACI Afrique. Seuls une douzaine de prêtres catholiques exercent leur ministère dans le diocèse de Yei, pourtant vaste : il mesure 46.000 km2 et le nombre de catholiques y vivant est estimé à 231.950, ce qui représente près de 50% de sa population totale.

“L’insécurité est toujours présente. Nous nous déplaçons à nos risques et périls”, ajoute Mgr Eyobo. “Mon diocèse est en difficulté dans le sens où un certain nombre de choses ont été vandalisées : les écoles, les centres de santé, les maisons des prêtres et même certaines églises ont été détruits en raison de la guerre qui s’est intensifiée dans notre région.” Déplorant les conditions de vie dans lesquelles la population est contrainte de vivre, l’évêque dénonce la peur constante qui empêche aussi ben les fonctionnaires que le secteur tertiaire de travailler.

Une foi très forte

Malgré tout, “c’est la foi qui soutient les gens au milieu de ces problèmes sociaux, économiques et politiques”, estime Mgr Eyobo, appelant les douze membres du clergé encore présents dans le diocèse à être “résilients, pleins d’espoir, patients, et à travailler dur pour susciter plus de vocations par notre façon de vivre.”

En 2011, à la suite d’un référendum, le Soudan du Sud obtient son indépendance. Deux ans plus tard, en 2012, de violents affrontements éclatent entre factions rivales pour obtenir le pouvoir de l’État nouvellement créé. Le pays bascule dans une guerre civile qui a fait depuis son début près de 400.000 morts et des milliers de déplacés. Aujourd’hui, environ 4 millions de Sud-soudanais sur 12 millions sont déplacés et 90% de la population est en situation d’urgence alimentaire. Le pape François a décidé de visiter pour la première fois ce pays déchiré par la guerre en février 2023, après s’être rendu en République démocratique du Congo.

Tags:
GuerreMissionnairePrêtreSoudan
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement