Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 23 juin |
Sainte Etheldrede
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

À quoi reconnaît-on une femme catholique ?

shutterstock_2018571389.jpg

Shutterstock

Theresa Civantos Barber - La rédaction d'Aleteia - publié le 16/07/23 - mis à jour le 11/04/24

Il n'existe pas de modèle de sainteté unique. Peu importe qui vous êtes ou ce que vous aimez, vous serez toujours la bienvenue en tant que sœur dans la famille de Dieu.

Pour être catholique dans le monde d’aujourd’hui, il est important de se souvenir de ce qu’avait dit Jésus : “Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Donc, tout ce qu’ils peuvent vous dire, faites-le et observez-le. Mais n’agissez pas d’après leurs actes, car ils disent et ne font pas. Ils attachent de pesants fardeaux, difficiles à porter, et ils en chargent les épaules des gens ; mais eux-mêmes ne veulent pas les remuer du doigt”. (Mt 23, 1-4)

Quel est le rapport avec le fait d’être une femme catholique ? Les femmes sont souvent jugées pour les choix qu’elles font, leur façon différente de s’habiller ou de se présenter, leur choix de vie comme le fait d’être mère au foyer, ou à l’inverse parce qu’elles travaillaient à l’extérieur de la maison. On leur reproche l’utilisation de méthodes d’observation du cycle féminin, les méthodes naturelles, parce qu’elles vont à l’encontre de la soi-disant libération sexuelle, mais on critique aussi le nombre d’enfants qu’elles accueillent : toujours trop, ou trop peu, mais jamais le nombre qu’il faut. Cependant, lorsqu’on regarde l’histoire de l’Église et ce qu’elle enseigne réellement, un message différent émerge.

Deux conditions uniquement

Dans l’histoire du christianisme, en effet, les femmes saintes sont radicalement différentes les unes des autres. Certaines, comme sainte Gianna Beretta Molla ou encore sainte Zélie Martin, ont eu une profession, tout en élevant une famille nombreuse. En revanche, la servante de Dieu Élisabeth Leseur et sainte Catherine de Gênes n’ont jamais pu avoir d’enfants. La bienheureuse Chiara Badano aimait danser sur de la musique pop et sainte Jeanne d’Arc a dirigé une armée. Il existe donc une grande variété de saintes dans l’Église catholique, et leurs exemples montrent une infinité de façons différentes d’être fidèle au Christ.

Pour être une femme catholique, finalement, il n’y a que deux conditions à remplir : être une femme et être catholique. Il n’existe pas de modèle de sainteté unique. Peu importe qui vous êtes ou ce que vous aimez, vous serez toujours la bienvenue en tant que sœur dans cette famille joyeuse et magnifique que nous appelons l’Église catholique. Ainsi, lorsque quelqu’un prétendra que les femmes catholiques doivent avoir une certaine apparence, agir, parler ou s’habiller d’une certaine manière, rappelez-lui ce que Jésus a dit. Il n’y a aucune raison de s’imposer mutuellement des fardeaux supplémentaires à ce que l’Église exige réellement. Il est important que ce message soit entendu haut et fort. Diffusons plutôt cet autre message : vous avez tout à fait votre place ici !

Tags:
CatholiquesÉgliseFemmesFoi
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement