Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 26 mai |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Comment aider son enfant étudiant qui a raté son année ?

SAD-STUDENT.jpg

SasaStock I Shutterstock

Cerith Gardiner - publié le 07/07/23

Voici quelques conseils pratiques pour aider votre enfant étudiant à surmonter une situation difficile alors qu’il vient d’entrer dans la vie adulte.

L’échec est l’une des choses les plus difficiles à gérer dans la vie, surtout pour quelqu’un d’encore jeune. Pris du bon côté, l’échec peut être pour votre enfant une occasion de grandir et d’apprendre de ses erreurs et pour prendre conscience que Dieu ne lui donne pas des épreuves plus grandes que ce qu’il peut supporter. 

Cependant, l’échec scolaire d’un enfant peut non seulement limiter ses choix professionnels futurs, mais aussi affecter de manière significative son estime de soi et sa santé psychologique. Alors, si votre jeune adulte n’arrive vraiment pas à s’en sortir, que pouvez-vous faire en tant que parent ?

Voici quelques suggestions utiles si vous êtes confronté à cette situation : 

1Faites attention aux habitudes de vos enfants

Parfois, les jeunes ont peur de ce que leurs parents pourraient dire, alors ils essaient de cacher leur échec aussi longtemps que possible. Il peut arriver que les élèves échouent et ne le disent pas à leurs parents, ou qu’ils continuent à faire semblant d’aller à l’école pour ne pas que les parents s’en rendent compte. 

Malheureusement, le fait de ne pas trouver de solution à leur échec les obnubile. Surveillez donc leurs sautes d’humeur, leurs habitudes alimentaires, leurs changements de poids et ce qu’ils font pendant la journée. Il est essentiel en effet d’avoir un contact régulier, même avec vos grands enfants, car cela vous indiquera s’ils souffrent. 

2Soyez ouvert à l’échec

Il est important de se rappeler que tout le monde ne réussit pas ses études universitaires. Cela ne signifie pas que votre enfant est intellectuellement inférieur. Il se peut que votre enfant ne soit pas assez mûr pour faire face à ce niveau d’études, ou que des facteurs externes aient eu un impact sur lui. Il se peut aussi qu’il ait tout simplement choisi la mauvaise orientation. Il est très difficile en effet pour beaucoup de jeunes de savoir définitivement à 18 ans ce qu’ils veulent faire pour le reste de leur vie. Certaines personnes mettent des dizaines d’années à comprendre cela. 

3Abordez le problème avec bienveillance

Cela peut sembler évident, mais les parents sont souvent contrariés par l’impact financier d’un échec scolaire ou par le fait qu’une année a été “perdue”. Rappelez-vous toutefois que l’année n’a pas vraiment été perdue. Votre enfant aura acquis des compétences et des leçons précieuses en cours de route.

En ce qui concerne les finances, des étudiants peuvent craquer sous la pression de voir une énorme somme d’argent s’envoler ostensiblement. Alors ne les faites pas se sentir encore plus mal qu’ils ne le sont déjà. 

4Soyez proactif… mais jusqu’à un certain point

Si votre enfant vit un échec scolaire, ce n’est pas à vous de tout arranger. Cet échec est une occasion de croissance, qu’il le veuille ou non. Orientez votre fils ou votre fille vers des solutions, mais n’apportez pas les réponses vous-même. Demandez-lui de rechercher d’autres options ou de demander l’avis d’un conseiller d’orientation. Veillez à ce qu’ils s’activent en ce sens, mais laissez-les prendre les choses en main.

5Rappelez-leur la chose la plus importante

La vie donne accès à tant de chemins possibles. C’est l’une des choses les plus excitantes de l’existence. Personne ne sait où tel chemin ou tel autre le mènera, mais en cours de route, l’homme apprend constamment et se prépare toujours à la prochaine étape de son voyage.

C’est là toute la beauté de la vie : embrasser chaque étape, accepter le bon et le mauvais, et voir où la route mènera ensuite. Un jeune adulte ne fait que commencer son voyage, et s’il n’y a pas quelques bosses en chemin, alors il n’y a plus rien à apprendre, et ce serait plutôt triste.

Tags:
Étudiants
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement