Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Sainte Rita (Marguerite) da Cascia
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Se recueillir, une manière de dire “non” à la frénésie du monde

woman pray

megaflopp | Shutterstock

Peter Cameron - publié le 13/04/23

Face à un monde débordant de frénésie, d’agitation et d’hyperactivité, nous avons besoin de plus de recueillement.

Dans la prière, l’homme est appelé à vivre le recueillement. “Prier, c’est se recueillir et se perdre dans l’abîme infini de Dieu”, comme l’a dit le cardinal Raniero Cantalamessa. C’est par la prière que l’âme s’abandonne à la présence de Dieu en elle. Se recueillir, c’est être dans un état de calme intérieur constant, en dépit des perturbations, des distractions, des intrusions, du chaos et des conflits extérieurs. 

Le recueillement doit être l’attitude quotidienne à privilégier face à un monde débordant d’agitation et d’hyperactivité. Il consiste en un “non” inflexible à la frénésie extérieure, et en un don de soi répété à la Providence divine. Face à la frénésie extérieure, la personne recueillie garde devant elle la pensée constante de Dieu. Se recueillir, c’est maintenir une option fondamentale pour la paix, en suscitant l’espérance et en se soumettant à un ordre supérieur, dans la confiance et la docilité. Le recueillement est synonyme de la paix et du bonheur véritables : cet état de calme intérieur constant découle de l’assurance d’appartenir à Dieu. 

Apprendre à aimer la faiblesse de son coeur

Le recueillement unifie la compréhension, les émotions, les passions, les appétits et la volonté. Il permet de vivre profondément, et non pas instinctivement ou superficiellement. Le recueillement modèle et apaise les sentiments, calme les peurs et combat la concupiscence, car il a pour effet la maîtrise de soi et la quiétude. Les personnes qui se recueillent vivent avec plus de concentration et de persévérance, et jouissent d’une sérénité inébranlable, d’une force spirituelle et d’une grande liberté d’âme. Le recueillement, c’est pour saint Maxime le Confesseur : “la sérénité, un état paisible de l’âme qui ne se laisse pas facilement entraîner au mal”. Le recueillement aide à prendre conscience de la faiblesse de son cœur, tout en aidant à aimer cette petitesse. Il concentre l’attention sur la tendresse de l’amour de Jésus, et rend les cœurs plus doux. Il permet de se retrouver soi-même en tissant une amitié profonde avec le Seigneur.

Quels sont les premiers pas vers une vie de recueillement incessant ? Rester conscients de ses péchés et de la miséricorde de Dieu à chaque instant. Remercier le Seigneur chaque jour pour tous ses petits cadeaux. Éliminer les distractions pour que le silence soir au cœur de sa vie. S’en remettre au Seigneur dès que les peurs et les angoisses assaillent l’âme. Supplier Dieu de pouvoir vivre dans la vérité. Faire des actes de charité gratuits pour les autres. Dire avec foi et amour le Saint Nom de Jésus. 

Le Vénérable Louis de Grenade (+1588) encourage à ce recueillement : 

C’est une grande chose que de se recueillir constamment et ce n’est pas aussi difficile que certains l’imaginent. La prière constante permet de garder un cœur recueilli et vigilant, une sainte crainte du Seigneur et un désir continuel de Lui plaire et de marcher en Sa présence.

Découvrez aussi dix courtes prières à dire quand on passe devant une église :

Tags:
Prière
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement