Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 15 avril |
Saint Patern de Vannes
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi le sacrifice de la Croix nous réconcilie avec Dieu 

Jezus Chrystus na krzyżu podtrzymywanym przez Boga Ojca

Fr. Lawrence OP | Flickr | CC BY-NC-ND 2.0

Jean-Michel Castaing - publié le 06/04/23

Le Christ est prêtre parce que le don de lui-même sur la Croix porte l’offrande de nos sacrifices. Ainsi, par le Christ, les hommes s’unissent à Dieu.

Qu’offre-t-on à la messe ? L’amour du Fils pour le Père. Écoutons le cardinal Jean Daniélou à ce sujet : “Jamais Dieu ne sera aimé davantage que par le Christ, c’est-à-dire par l’humanité revêtue par le Verbe, sur la croix. Nous ne pouvons donc plus qu’offrir à Dieu cet amour infini dont le Christ l’a aimé, c’est tout le sens du sacrifice de la messe” (Contemplation, croissance de l’Église, 1977). Ainsi la messe est-elle un sacrifice. Mais en quoi ce sacrifice nous est-il profitable ?

Renforcer notre communion

D’après saint Augustin, “le vrai sacrifice est toute œuvre qui contribue à nous unir à Dieu dans une sainte société” (La Cité de Dieu, X, 6). En tant que sacrifice, comment la Croix réalise-t-elle la finalité du sacrifice consistant à établir notre communion avec Dieu ? Pour arriver à un tel résultat, trois conditions sont nécessaires : tout d’abord, le péché des hommes doit être enlevé car aucun pécheur ne peut entrer dans la société divine. Si Dieu aime les pécheurs, en revanche il existe une incompatibilité irréductible entre le péché et Lui. Ensuite, les hommes doivent ajuster leur être à celui de Dieu pour entrer “en société” avec Lui. Or, Dieu est Père, Fils et Esprit. Dieu est convenu que nous entrerons en communion avec Lui selon la modalité par laquelle Jésus est lui-même UN avec le Père, c’est-à-dire par mode de filiation. C’est en tant qu’enfants de Dieu que nous serons en bonne société avec Lui. Enfin, devenir fils de Dieu excède nos capacités. Pour cela, nous avons besoin d’être inclus en celui qui est fils de Dieu par nature, de toute éternité : Jésus. Examinons si le sacrifice de la Croix répond à ces trois moyens exigés pour notre entrée dans la sainte société de Dieu.

La Croix nous purifie

Le sang de Jésus enlève nos péchés, ainsi qu’il est écrit dans la première épître de Pierre : “Vous avez été racheté […] par le sang précieux, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, celui du Christ” (1 P 1, 18-19). Mais c’est d’abord Jésus lui-même qui nous assure de la puissance expiatoire de la Croix par les mots prononcés lors de la Cène : “Ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui va être répandu pour la multitude en rémission des péchés” (Mt 26, 28). De son côté, l’épître aux Hébreux affirme que “le sang du Christ qui, par un Esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera notre conscience des œuvres mortes pour nous permettre de rendre un culte au Dieu vivant” (He 9, 14). Or dans la Bible, l’expiation est la porte d’entrée dans la société de Dieu parce qu’elle consiste à effacer les péchés et, par voie de conséquence, à nous réconcilier avec Lui. 

Jésus meurt en fils

Jésus est mort en fils, non en héros. “Père, entre tes mains je remets mon esprit”; dit-il avant d’expirer (Lc 23,46). Il meurt en se tournant vers le Père. De plus, un fils aime son père. Précisément, Jésus offre sa vie par amour car il y a été poussé par l’Esprit d’amour, l’Esprit Saint étant l’Amour en personne au sein de la Trinité. La cause principale pour laquelle le Christ a versé son sang est donc l’Esprit Saint qui le poussa à nous racheter par amour filial pour Dieu et amour du prochain : “Il [le Seigneur] viendra comme un torrent violent, poussé par l’Esprit du Seigneur” (Is 59, 19). Le sacrifice de Jésus étant filial, il s’accorde parfaitement à l’Être du Père. 

Jésus nous représente tous sur le Calvaire

Enfin, Jésus nous porte tous en lui, pour que son sacrifice filial devienne celui de toute l’humanité. Devant le Père, il tient la place de tous les hommes. En se substituant à eux dans l’offrande de sa mort, il conclut l’alliance avec Dieu en leur nom. Son sacrifice filial devient ainsi celui de tous les hommes.

L’offrande parfaite de Jésus à son Père, pleine d’amour, devient la nôtre

En se substituant aux pécheurs que nous sommes, non pour personnifier le péché mais pour réparer les dégâts du péché à notre place, Jésus nous donne dans le même temps la charité parfaite qui l’anime. L’offrande parfaite de Jésus à son Père, pleine d’amour, devient la nôtre afin qu’à notre tour nous puissions donner au Père céleste l’hommage, l’adoration, les remerciements et l’amour auxquels Il a droit. Dès lors, inclus en Jésus, nous sommes de plein droit enfants du Père. À ce titre, Dieu nous ouvre sa table et sa maison. 

Découvrez les 7 dernières paroles du Christ en croix :

Tags:
CroixJésusPassion du christ
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement