Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 21 avril |
Saint Anselme de Cantorbéry
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Carême 2023 : avec Pierre, convertir l’aversion du péché en continence

pierre.jpg

DODOMO I Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 04/04/23

La conversion du cœur passe aussi par la conversion de ses émotions. Durant le carême, le père Michel Martin-Prével invite à "évangéliser" ses émotions en les identifiant, puis en les transformant en vertu. Aujourd’hui, Aleteia donne des pistes pour passer de l'aversion du péché à la continence.

Se détourner du péché à cause de son aversion, c’est certainement ce qu’a dû faire Pierre au long de sa  vie, surtout quand il a décidé de suivre le Christ. On connaît son élan vers le bien, sa présomption aussi à croire qu’il peut y arriver sans trop de combat. Sur le lac, sa décision de marcher sur l’eau met en valeur son opposition aux flots impétueux, mais il n’est pas l’homme du courage dans le temps et son apparente victoire sur la mer symbolisant le péché, précède son naufrage.

Sa fidélité, comme celle de tous les disciples, sera mise à dure épreuve au moment de la Passion. Nous avons nous-mêmes beaucoup d’aversion pour le mal, parce que nous sommes faits pour le bien, et pourtant, comme le dit saint Paul : “Je ne fais pas le bien que je voudrais, mais je commets le mal que je ne voudrais pas” (Rm 7, 19). Alors où se trouve la solution devant nos chutes répétées alors que nous ne voulons pas commettre le péché ? Comment résister à la réalité que notre dégoût du péché, parce qu’il se reproduit souvent, ne nous pousse pas à une confession plus fréquente.

Si aversion vient de avetere qui se traduit par se détourner, il faut trouver à lutter plus efficacement contre ce qui nous fait du mal. La répugnance ou la répulsion ne suffit pas.

Se détourner du péché en choisissant la continence, c’est s’entraîner à dire non, même parfois pour des choses qui sont licites. Ainsi dans la vie sexuelle, quand on ne désire pas un rapport fécond et qu’on le remet à plus tard. Contenir veut dire garder dans des limites acceptables, mesurées, gouvernées par la raison plus que par les sens. La continence procède de la vertu de tempérance, non comme une limite mais un moyen qui permet un dépassement pour un bien meilleur. La continence affermit la raison contre la facilité de se laisser gagner par la faiblesse. Pierre, tu auras donc des occasions où quelqu’un te mettra une ceinture et te conduira là où tu ne le voudrais pas, illustration d’une contrainte sur les reins, symbolisant les passions, lit de beaucoup de péchés. La continence participe à notre libération.

Tags:
Carême
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement