Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 24 juin |
Saint Jean Baptiste
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Carême 2023 : convertir la crainte en courage

courage.jpg

Pita Design I Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 09/03/23

La conversion du cœur passe aussi par la conversion de ses émotions. Durant le carême, le père Michel Martin-Prével invite à "évangéliser" ses émotions en les identifiant, puis en les transformant en vertu. Aujourd’hui, Aleteia donne des pistes pour passer de la crainte au courage.

La crainte est un mélange de peur et de surprise. La crainte a quelque chose de plus intellectuel que la peur, elle est plus sensible, plus passionnée, plus spontanée. Elle s’oppose à la confiance. Ainsi on craint un bon maître mais on a peur d’un mauvais maître. On craint un danger connu et donc prévu, on a peur de l’inconnu. La crainte implique une réflexion et pousse à combattre, la peur suppose une faiblesse et incline à la fuite.

Au sens spirituel, craindre c’est le contraire du sens commun ! C’est une composante de la foi chrétienne qui consiste à adopter une attitude de respect et de soumission envers Dieu, à avoir confiance en sa sagesse, en sa puissance et en son amour. La crainte de Dieu, quand on se sait pécheur, pousse à la sagesse et à combattre nos imperfections, par amour de celui que l’on sert. 

Voilà pourquoi le courage est l’antithèse de lapeur et la suite de la crainte révérencielle. Le courage est la force d’assumer ses limites, dans la conscience de sa faiblesse et dans la durée, alors que l’audace se situe dans l’instant seulement. Est courageux celui qui perdure, qui sait rester fidèle contre les tentations, qui supporte des contraintes dans l’espérance. Voltaire disait que seuls les scélérats et les héros sont courageux, mais ils sont plus dans l’audace ou la témérité et dans l’extraordinaire, et pas toujours pour faire le bien. Il oublie que les courageux tiennent dans le temps et l’ordinaire de leurs situations, en face de la maladie ou de la mort.

Courage vient de cor, cœur, car c’est une vertu du cœur se situant dans l’être, l’audace étant plutôt dans le faire. Cultivons le courage, en passant par la connaissance de soi, car apprendre à mieux se connaître permet de mieux s’assumer, de savoir où l’on veut aller et de connaître ses propres limites. Puis apprivoisons la peur après l’avoir identifiée, nommée, fuyons l’imagination, écoutons la voix de la raison, multiplions les petits actes de courage pour devenir courageux.

Tags:
Carême
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement