Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 avril |
Saint Fidèle de Sigmaringen
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Espagne : un sacristain tué et un prêtre blessé à la machette dans deux églises

Church terrorist attack in Spain

AFP

Une attaque à la machette a fait un mort et un blessé grave en Espagne, dans deux églises de la commune d'Algésiras

Cécile Séveirac - publié le 26/01/23

Un homme armé d’une machette a ciblé deux églises d'Algésiras, dans le sud de l’Espagne, ce mercredi 25 janvier aux alentours de 19 heures. Il a blessé un prêtre et tué un sacristain après lui avoir porté plusieurs coups de machette.

Une violente attaque a eu lieu mercredi 25 janvier vers 19 heures, dans deux églises situées dans le sud de l’Espagne. L’assaillant s’est introduit dans une première église, San Isidro d’Algésiras. Armé d’une machette, il a grièvement blessé le père Antonio Rodriguez, vicaire paroissial de la paroisse de María Auxiliadora. Âgé de 74 ans, le prêtre est pour le moment dans un état stable. Le suspect se serait disputé quelques heures auparavant avec des paroissiens en leur donnant l’injonction de se convertir à l’islam. Il s’est rendu ensuite dans l’église Nustra Señora de La Palma, située à quelques mètres, dans laquelle il a brisé des crucifix avant de s’attaquer au sacristain, Diego Valencia, avec son arme blanche. Celui-ci a tenté de s’enfuir avant d’être rattrapé à l’extérieur par le terroriste, qui lui a infligé plusieurs coups mortels. 

Les autorités espagnoles ont ouvert une enquête pour “faits présumés de terrorisme” à la suite de cette double attaque, dont l’auteur présumé a été arrêté. Selon les médias espagnols, s’agit d’un homme de 25 ans de nationalité marocaine nommé Yasin K., information qui n’a pas encore été confirmée par les autorités. On peut toutefois voir dans une vidéo diffusée par la police un homme de dos et menotté, marcher en chaussettes dans un couloir et entouré de deux policiers. Le gouvernement a confirmé que l’auteur présumé de l’attaque était en instance d’expulsion. Son dossier ne comportait à ce jour aucun antécédent.

Le maire d’Algésiras a décrété un jour de deuil. Il a également invité les habitants de sa commune à se rassembler jeudi à midi devant l’église Nustra Señora de La Palma où a été tué le sacristain. Le secrétaire général de la Conférence épiscopale espagnole, Mgr Francisco César García Magán, s’est quant à lui exprimé sur la violence des faits commis à l’encontre des deux hommes d’église :

“C’est avec douleur que j’ai appris la nouvelle des événements d’Algésiras. Dans ces moments de souffrance, nous nous joignons à la douleur de la famille, des victimes et du diocèse de Cadix et nous demandons au Dieu de la vie et de la paix le prompt rétablissement des blessés.”

Les derniers attentats perpétrés en Espagne remontent à 2017.  Au mois d’août, deux attaques avaient été commises par des djihadistes et avaient fait 16 morts et 140 blessés à Barcelone et dans la station balnéaire de Cambrils. Elles avaient été revendiquées par l’organisation État islamique.

Tags:
EspagneTerrorisme
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement