Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi la dévotion à Marie rend-elle le chrétien plus déterminé ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
MERCI-MARIE-FR535042A-1.jpg

Fred de Noyelle / Godong

Jean-Michel Castaing - publié le 31/12/22

La Vierge Marie fut la plus résolue des croyants de tous les temps. Aussi fait-elle bénéficier les fidèles attachés à sa dévotion de sa vertu de fermeté.

Pourquoi les croyants attachés à la Vierge Marie sont-ils parmi les plus déterminés des chrétiens ? Est-ce la nature de leur dévotion qui explique ce trait de caractère spirituel ? La raison principale ne résiderait-elle pas d’abord dans la vertu de Celle qu’ils s’honorent de servir ? Nous pencherons ici pour la seconde réponse. Si le fidèle de Marie fait montre habituellement de fermeté dans ses résolutions, cela découle de la fermeté inhérente à Celle à laquelle il s’est attaché. La vertu de la mère du Christ passe dans celui, ou celle, qui se flatte d’être son enfant. Dans ce cas, d’où vient alors la force de détermination de la Vierge ? Nous ne passerons pas en revue ici toutes les vertus de la Vierge qui servent de soubassement à sa détermination spirituelle tout au long de son existence héroïque. Pour comprendre ce trait de caractère de la Vierge, voyons son rôle dans l’Alliance que Dieu a conclue avec l’humanité.

Finalement, à bout de prophètes envoyés en son Nom, Il se résolut à venir habiter en personne sur notre terre en son Fils.

De toute éternité, la Sainte Trinité a pour dessein de faire alliance avec l’humanité. Malheureusement, le péché de l’homme est venu placer d’innombrables embûches sur la voie de ce projet grandiose. Aussi, pour le mener à bien, Dieu a persévéré inlassablement, surmontant trahisons et reniements, passant outre indifférence et infidélité de la part du peuple qui devait être témoin de cette Alliance pour toute l’humanité. Finalement, à bout de prophètes envoyés en son Nom, Il se résolut à venir habiter en personne sur notre terre en son Fils. C’est ainsi que Jésus fut le fruit d’une détermination divine inlassable tout au long de l’histoire.

Au nom de nous tous, ce fut la Vierge Marie qui prononça ce fiat irrévocable et décisif, par la grâce de son Immaculée Conception.

Cependant, une alliance implique l’existence et l’accord de deux parties qui la contractent. Dans le cas de celle conclue en Jésus-Christ, la première vient du Ciel tandis que la seconde sourd de la terre, de notre humanité. En effet, afin que l’Alliance définitive fût scellée, il convenait que Dieu obtînt de notre part un “oui” franc et sans retour en arrière possible. Au nom de nous tous, ce fut la Vierge Marie qui prononça ce fiat irrévocable et décisif, par la grâce de son Immaculée Conception. En effet, le péché qui véhicule chez nous un manque de confiance en Dieu, ne dicta jamais à Marie, préservée de la morsure du péché originel, des “oui, mais…” ou des “peut-être, si …”. Au contraire, son engagement fut d’emblée total et irréversible. Ainsi fut initiée la nouvelle Alliance que Jésus consommera et mènera à son terme. Si Jésus fut l’acteur humain principal de cette alliance en tant que vrai homme et vrai Dieu, ne minorons pas toutefois la décision de sa mère sans laquelle rien ne se fût réalisé.

Le don de la fermeté de la Vierge

Dans toute alliance, il existe toujours des points communs entre les parties contractantes. L’Alliance du Ciel et de la terre n’échappa à cette règle. Par un effet de miroir, la fermeté de Dieu à mener son projet à son terme passa dans la créature qui accepta le projet du Très-Haut. La détermination de Dieu reflua sur la Vierge de Nazareth qui devint dès lors cette femme forte, fermement résolue à mener à bien le plan que le Très-Haut lui proposait de réaliser conjointement avec Lui. La ferme résolution de la Trinité rejaillit de la sorte sur l’être du premier partenaire humain (si on fait abstraction de l’humanité du Christ) de l’Alliance nouvelle, sur la femme qui offrit son humanité à la seconde Personne de la Trinité : la Vierge Marie. Celle-ci épousa à tel point le dessein divin qu’elle se fit un honneur de seconder avec un zèle incomparable le sublime projet que Dieu nourrissait à l’égard de nous tous : notre divinisation et notre adoption filiale par le Père. 

Par un effet de cascade, la détermination de la Vierge influe à son tour sur les chrétiens attachés à sa dévotion. Car vouer un culte à la mère de Dieu ne consiste pas seulement à la regarder de loin avec des yeux énamourés. Celui, ou celle, qui, obéissant à la parole de Jésus en Croix, prend chez lui Marie comme sa mère (Jn 19,27), celui-là s’imprègne petit à petit de ses vertus. Si bien que la ferme résolution que manifesta la Vierge de seconder Dieu dans tous Ses projets, finit par faire partie du fond du caractère spirituel de son fils adoptif. Le fidèle qui place sa confiance dans Marie devient de la sorte un croyant déterminé, comme le fut la Vierge, à propager le règne de Jésus-Christ et parfaire l’Alliance du Ciel et de la terre. Notre mère céleste fut et reste aussi déterminée que le fut le Très-Haut, si bien que la dévotion à Marie nous rend à notre tour presque aussi déterminé qu’elle !

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
ChrétiensFoiVierge Marie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement