Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Comment l’occultisme et la magie éloignent l’homme de Dieu

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Spiritisme-shutterstock_576026992

Shutterstock

Jean-Christophe Thibaut - publié le 22/11/22

Pourquoi les pratiques occultes ou magiques fascinent à ce point notre société, et en particulier les jeunes ? Auteur des “Nouveaux visages de l’ésotérisme” (Artège), le père Jean-Christophe Thibaut nous dit pourquoi tous les chemins spirituels ne mènent pas à Dieu.

Depuis les années soixante, le phénomène de la self religion, où chacun se fabrique sa propre religion, ne cesse de prendre de l’ampleur. Il prend la forme de « nouvelles spiritualités » qui irriguent une foule de pratiques de développement personnel, de médecines alternatives ou de causes idéologiques apocalyptiques, qui va jusqu’à l’occultisme et la sorcellerie. Ce retour à l’ésotérisme et à la « pensée magique » est à l’opposé d’une authentique recherche de la vérité et de l’amour, explique le père Jean-Christophe Thibaut.

Aleteia : Comment s’explique la puissance de l’émergence de ce que les sociologues appellent les « nouvelles spiritualités » dans notre société ?
Père Jean-Christophe Thibaut : Dans nos sociétés sécularisées, les religions institutionalisées connaissent une profonde érosion, mais notre contemporain n’est pas devenu athée pour autant. Les questions existentielles taraudent toujours l’homme et la femme en quête de sens. Or ceux-ci ne pensent pas trouver des réponses dans les religions traditionnelles, en particulier dans le christianisme. Ils préfèrent bricoler des religions sur-mesure en puisant dans le vieux fonds magique de l’humanité. Nous assistons aujourd’hui à un véritable engouement pour la sorcellerie, l’astrologie, mais aussi les religions préchrétiennes : le druidisme, le celtisme, etc. 

Que représentent magie et ésotérisme aujourd’hui ? Qui est touché par ce phénomène ?
Cet intérêt pour la magie touche toutes les classes sociales, les villes comme les campagnes. Les derniers sondages révèlent qu’un Français sur quatre consulte les voyants et que 58% déclarent croire à une science occulte. On compte plus de 100.000 astrologues et médiums déclarés, auxquels il faut ajouter ceux qui pratiquent sous le manteau. Mais ce sont surtout les jeunes qui sont séduits par l’ésotérisme : 70% des 18 à 24 ans en ont une opinion favorable. La magie se développe toujours en temps de crise religieuse.

Comment expliquer un tel engouement pour la magie et l’ésotérisme dans une société qui n’accorde pourtant que peu d’intérêt à la spiritualité ?
Il faut d’abord noter que nombre de nos contemporains font une différence entre la religion et la spiritualité. La religion est perçue comme un enfermement dans des dogmes et des rites à accomplir, où l’on doit suivre une vérité imposée. À l’opposé, la spiritualité est considérée comme un espace de liberté où chacun peut chercher Dieu, la divinité, l’absolu, comme il veut et de la manière qui lui plaît. Il faut noter que, contrairement à ce que l’on a connu dans le passé, les croyances ésotériques sont aujourd’hui associées à d’autres domaines, comme l’écologie, le féminisme, l’animalisme, etc. De plus, la spiritualité est davantage associée aux religions asiatiques (hindouisme, bouddhisme, etc.) qu’aux religions occidentales, en particulier chrétiennes. À la prière, on préfère la méditation considérée comme une expérience plus profonde de la vie intérieure. À la messe, on privilégie des pratiques diverses et variées (hypnose, yoga, reiki, etc.) qui prétendent ouvrir les personnes à des dimensions spirituelles enfouies en elles. Cependant, il y a une profonde méprise, parce que ces religions orientales ont été reformatées au goût occidental et vidées de leurs contenus religieux. Ces pseudo-spiritualités s’apparentent donc davantage à des techniques de développement personnel où la recherche de Dieu n’est qu’un prétexte à une quête de soi-même, de son Moi profond.

Pratiquer la magie et l’occultisme, c’est prendre le risque d’ouvrir la porte aux forces démoniaques, que l’on en ait conscience ou non.

Pourquoi l’occultisme et la magie sont incompatibles avec la foi chrétienne ?
La Bible a toujours mis en garde le croyant contre toutes formes de magie. Le Catéchisme de l’Église catholique rappelle que l’utilisation de pratiques occultes, même dans le but de procurer la santé, est « contraire à la vertu de religion » (CEC 2117). La vertu de religion est de « relier » l’homme à Dieu. Or, la magie éloigne l’homme de Dieu dans la mesure où elle le tourne vers des entités ou des puissances occultes. La magie n’invite pas à la confiance en Dieu ou en la Providence, mais elle donne l’illusion à l’homme d’être tout puissant et de pouvoir maîtriser seul sa vie. Comment ne pas y retrouver l’appel du Tentateur du livre de la Genèse : « Vous serez comme des dieux » (Gn 3,5) ? De plus, la pensée ésotérique est fondée sur des doctrines païennes remontant à l’Antiquité (pas de Dieu créateur, croyance en la réincarnation, le salut dépend d’une illumination produite par une Connaissance secrète, etc.) qui éloignent l’homme de la vérité révélée. En suivant une pensée mensongère, nous faisons le jeu du Menteur. Aussi, pratiquer la magie et l’occultisme, c’est prendre le risque d’ouvrir la porte aux forces démoniaques, que l’on en ait conscience ou non.

Pourquoi tous les chemins spirituels ne mènent pas à Dieu ?
Toutes ces « nouvelles spiritualités » mènent-elles vraiment à Dieu ? On peut en douter. La « spiritualité » n’intéresse que dans la mesure où elle peut apporter quelque chose d’immédiat et de concret : une paix intérieure, une meilleure santé physique et psychique. Il n’y a donc aucune gratuité, aucune recherche de la vérité et, surtout, aucun amour. Ce sont des voies matérialistes et utilitaristes, où l’homme ne se tourne pas vers l’Autre, vers le transcendant, mais vers lui-même. Il est urgent de rappeler que seul Jésus est « le chemin, la vérité et la vie », qu’il faut prendre garde aux « faux prophètes » qui pullulent autour de nous, parce que leurs messages sont creux et ne mènent qu’au vide.

Pratique :

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
DiableDieuReligionsSpiritualité
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement