Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 27 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Trois tactiques du diable pour s’attaquer aux couples

Article réservé aux membres Aleteia Premium
COUPLE IN RAIN

Westend61 | Getty Images

Marzena Devoud - publié le 14/11/22

Quelles sont les tentations spécifiques que le Malin utilise pour attaquer les couples mariés ? Les prêtres exorcistes énumèrent trois tactiques dont il use pour détruire le mariage et donnent des conseils pour s'en protéger.

Tout avait commencé par un petit jeu de regards échangés, avant que ne se crée une proximité amicale au travail. C’était une chance, Dorothée s’entendait à merveille avec son collègue. Même très bien… D’autant plus qu’avec son mari, le couple passait par une période particulièrement difficile, marquée par des temps de silence de plus en plus longs. Elle se réjouissait de plus en plus d’aller travailler le matin. Et dès que ça allait moins bien chez elle, il lui suffisait de penser à son collègue pour se sentir rassurée, même joyeuse. Et comme il ne s’agissait que d’une amitié et rien de plus, Dorothée arrivait à calmer la petite voix intérieure qui avait commencé à émettre quelques reproches sourds. Pourtant, il n’a pas fallu très longtemps pour que cette amitié prenne une autre tournure et pour que le « plus » survienne. Dorothée et son collègue sont finalement « allés jusqu’au bout ».

Voilà pourquoi le diable déteste le mariage

Sans aller jusqu’à passer à l’acte, qui n’a pas expérimenté la force brûlante des passions affectives ? Ce désir puissant de posséder l’autre ou de vouloir être désiré survient plusieurs fois dans la vie de chacun. Et qui n’a pas connu cette sensation de vouloir séduire à tout prix l’autre ? Pourquoi l’homme, comme la femme, est souvent mauvais juge dans les questions qui touchent aux domaines de l’affection et de la pureté ? D’où vient cette tension qui survient chez ceux qui ne pratiquent pas le discernement ? Surtout, comment ne pas tomber dans le piège lorsque l’occasion se présente ? Pourquoi l’adultère est le terrain de jeu préféré du Malin ? Enfin, pourquoi le diable déteste tant le mariage ?

« Je ne supporte pas qu’ils s’aiment ! » C’est la réponse du démon qui, immédiate et claire, a fusé un jour quand le prêtre exorciste du diocèse de Padoue (Italie), le père Sante Babolin, l’interpellait sur la raison des tourments qu’il infligeait à l’épouse de l’un de ses amis. Dans une interview accordée à un hebdomadaire italien, il a expliqué cet incroyable aveu du Malin : « Le diable tente les époux chrétiens pour les mener vers l’infidélité, parce qu’il est haine et qu’il ne tolère pas l’amour. Les époux liés par le sacrement du mariage, réalisent ce que dit l’Écriture sainte : Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. »

Les tactiques du diable

Cet amour de Dieu devrait être un réconfort constant. « Pourtant, le problème se pose lorsque nous nous écartons volontairement du droit chemin – nous sommes alors en danger », met en garde sœur Angela Musolesi, tertiaire de l’ordre franciscain et collaboratrice du père Gabriele Amorth, l’exorciste en chef du Vatican jusqu’à sa mort, en septembre 2016 : « Tant que nous sommes avec le Seigneur, le danger n’existe pas. Ou bien il apparaît par la volonté de Dieu, comme une épreuve nécessaire pour notre salut », souligne-t-elle dans son ouvrage Vincere il demonio con Gesù (Vaincre le démon avec Jésus).

Il voulait détruire le Christ ; maintenant il cherche à détruire ceux qui cherchent à lui ressembler…»

Mais quelle est donc l’intention dudiablelorsqu’il agit ? Il a un seul but : détruire le visage de Dieu qui est en nous. C’est ce qu’explique Angela Musolesi dans un de ses livres : « Nous sommes faits à l’image de Dieu ; l’amour de Dieu est en nous, il nous a donné son visage. Le diable veut faire obstacle à notre conformité au Christ. Il s’oppose à cette ressemblance avec Jésus, il ne veut pas que nous lui ressemblions. Il voulait détruire le Christ ; maintenant il cherche à détruire ceux qui cherchent à lui ressembler… », écrit-elle.

Si le diable ne peut pas pénétrer dans l’âme car il n’y a pas accès, il peut cependant réussir dans d’autres sphères : psychiques et corporelles. Alors, afin de déjouer les pièges de Satan, il est essentiel de connaître ses trois tactiques principales qui divisent le couple : détourner de la prière, exacerber l’individualisme et, enfin, déformer la sexualité.

1Détourner de la prière

Satan divise le couple tout d’abord en le dissuadant de prier, notamment en couple et en famille. De nombreuses familles ne prient plus ensemble, comme c’était le cas dans le passé. « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux », disait Jésus à ses disciples (Mt 18, 20). « Le Malin le sait, il est au courant quand les familles prient le chapelet ensemble. Hélas, aujourd’hui, cette tradition s’estompe et il en profite », explique dans une conférence le père Ambrogio Villa, prêtre exorciste du diocèse de Milan (Italie).

2Exalter l’individualisme

La deuxième tactique du diable contre le couple et la famille est l’exaltation de l’individualisme. Le Malin encourage cette attitude de plusieurs manières. Par exemple, il fomente des disputes au cours desquelles maris et femmes se disent des mots durs et blessants. Il fait croire à chacun des conjoints qu’il peut prendre des décisions concernant le quotidien sans l’avis de l’autre. Il encourage à défendre farouchement les droits individuels et égocentrés sans tenir compte de ceux de l’autre. « Satan exalte tellement l’individualisme qu’il conduit à la destruction de la famille », affirme le père Ambrogio Villa. L’individualisme ruine le couple et la famille, qui est une institution dont l’essence est l’échange d’amour », ajoute-il encore.

3Déformer la relation sexuelle

La sexualité est un domaine très attaqué par le Malin car c’est le lieu de communion la plus profonde des époux. « Il divise les conjoints en tout, mais surtout au sein de leur vie sexuelle. Il veut empêcher cette relation au niveau du cœur. Au lieu d’être dans un amour véritable, l’adversaire détourne le couple dans quelque chose qui est marqué par les pulsions. L’eros est important, mais il doit être transfiguré par l’amour de don de soi. Le risque c’est de ne pas respecter cet ordre, celui du véritable amour », explique à Aleteia le père Didier Moreau, prêtre exorciste pour le diocèse de Rennes (Ille-et-Vilaine).

La stratégie de l’adversaire est donc de diviser les époux en déséquilibrant leur sexualité —  soit en encourageant les excès et les transgressions, y compris la pornographie ou l’infidélité qui parasitent la véritable dimension de l’amour, soit en faisant le contraire : en supprimant complètement leur relation sexuelle. En effet, bien souvent « le diable peut s’introduire dans la vie de couple en incitant les conjoints à renoncer à leur intimité. Bien sûr, une famille ne se défait pas d’abord à cause de la sexualité, parce que la sexualité n’est pas la première chose, mais elle n’est pas non plus la dernière », alerte de son côté le père Villa.

Aller à la source vivante du sacrement de mariage

Comment les époux peuvent-ils se défendre contre le Malin et ses actions ? Pour le père Didier Moreau, la réponse est claire : une défense efficace est la prière, la vérité, le véritable amour, la Parole de Dieu, la foi et les sacrements. « Le sacrement du mariage, est à accueillir chaque jour. Pour traverser les crises, il faut aller à sa source vivante. Le sacrement du mariage n’est pas une assurance, il est à vivre au quotidien », conseille-t-il.

Par la prière, chaque personne peut faire beaucoup pour son mariage, sa famille, ses enfants, afin de briser toute action diabolique dont elle est victime.

Cependant, il ne faut pas avoir peur de prier explicitement pour être libéré. C’est ce que le père Gabriele Amorth, soulignait toujours : à part un exorciste, n’importe quel religieux ou religieuse peut dire la prière de libération en s’adressant directement au démon :

« Au nom de Jésus-Christ, par l’intercession de la Vierge Marie, de Saint Michel Archange, de tous les saints archanges et de tous les saints, j’ordonne à tout mal… de quitter cette personne, sa maison, sa famille, sa vie, son mariage, ses enfants, et de ne plus jamais revenir. »

Selon le célèbre exorciste romain, toute personne peut également prier seule pour elle-même, pour son couple et pour sa famille. Ici, tous les exorcistes sont unanimes : il ne faut surtout pas avoir peur, car le démon craint la personne qui a la foi. Par la prière, chaque personne peut faire beaucoup pour son mariage, sa famille, ses enfants, afin de briser toute forme de haine, de jalousie, de malédiction, toute action diabolique dont elle est victime. Elle peut le faire au nom de Jésus-Christ chaque jour.

Et encore une dernière chose qu’Angela Musolesi accentue dans son ouvrage : « Le temple de Dieu ne peut être envahi par l’ennemi. Appartenant à Dieu, Satan n’a donc aucun pouvoir sur notre âme. C’est pourquoi le chrétien doit toujours essayer de ressembler à Dieu. Il porte le visage du Christ, et même si le Malin s’emploie à le détruire ou à l’assombrir, il ne pourra pas le faire pleinement, il ne pourra que l’empêcher de sortir de son plein éclat. C’est notre consolation », conclut-elle.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
exorcismeMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement