Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 27 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Louis Bouffard, l’auteur singulier d’un roman bouleversant et inspiré

LOUIS-BOUFFART-MONTAGE-ALETEIA.jpg

Montage Aleteia

Louis Bouffard.

Bérengère de Portzamparc - publié le 26/09/22

Rencontrer le jeune auteur Louis Bouffard ne laisse pas indifférent. Un esprit vif, une plume engagée et une foi profonde définissent ce jeune homme de 23 ans, qui a perdu l’usage de ses membres, à cause d’une myopathie.

La première chose que l’on remarque en rencontrant Louis Bouffard, ce n’est pas son fauteuil mais la vivacité et la profondeur de son regard. Étudiant en licence de droit à la Sorbonne à Paris, Louis est féru d’histoire et surtout totalement habité par une foi puissante, qui l’aide au quotidien à porter des épreuves qu’un jeune homme de 23 ans ne devrait pas connaître. Une maladie de naissance tout d’abord, la myopathie de Duchenne, qui lui a fait perdre peu à peu l’usage de ses membres, « ce qui m’oblige à me déplacer en fauteuil électrique, depuis l’âge de mes 10 ans », indique-t-il pudiquement, le rendant totalement dépendant des autres pour tous les actes de la vie quotidienne. « Dieu m’a fait la grâce de pouvoir reconnaître et accepter ma dépendance totale », ajoute-t-il avec une véritable sérénité dans la voix. 

Un tout premier roman historique et spirituel

Puis le deuil ensuite, avec la perte brutale de sa maman chérie, suite à une chute de cheval en avril 2021, laissant la fratrie de sept enfants, Louis est l’ainé, à la fois abasourdie et profondément unie dans l’Espérance. « Tous ensemble, mon père, mon frère et mes sœurs, nous restons dans l’Espérance de la savoir auprès de Dieu dont elle contemple la Face. Elle est toujours auprès de nous, et continue à veiller sur chacun ». Et au milieu de ces épreuves, l’écriture avec la sortie, le 24 août dernier, de son tout premier roman édité aux éditions Téqui, « une lueur dans les tranchées » dont Mgr Emmanuel Gobilliard, son oncle, a écrit la préface. 

Passionné d’histoire, Louis voulait à la fois écrire un roman historique mêlé à une aventure spirituelle pour « élever l’âme ». Voilà donc un jeune paysan, André, qui fait la connaissance de Cécile, une demoiselle de la bourgeoisie. 1914. La guerre éclate et André est envoyé au front. Dans l’enfer des tranchées, en proie à l’angoisse de la mort, il est proche de sombrer dans le désespoir, mais la prière du chapelet et la découverte de sainte Thérèse de Lisieux, l’amitié de ses frères d’armes et son amour pour Cécile vont l’aider à cheminer. De son côté, Cécile, depuis l’arrière, participe à l’effort de guerre comme infirmière. Reste à savoir si elle se souviendra de ce garçon si simple ?

Une année de relecture

« J’ai eu l’idée de ce livre pendant le confinement de 2020, mais je l’ai écrit dans l’été qui a suivi, d’un jet, six à huit heures par jour pendant deux mois », raconte ainsi l’auteur qui utilise un logiciel avec clavier visuel, pour écrire à l’aide de sa seule souris. L’étudiant sérieux et consciencieux va alors passer près d’une année à le relire, le retravailler et l’approfondir avant de le soumettre à sa famille. « Les premiers retours de mes proches ont été très positifs, alors je me suis décidé à l’envoyer à une maison d’édition, et à ma grande joie, les éditions Téqui m’ont répondu vouloir le publier ! » C’est donc chose faite, et cette fois, ce sont les premiers lecteurs qui, à leur tour, s’enthousiasment pour ce roman profond, très précis historiquement, notamment sur la vie dans les tranchées et la présence de l’Église auprès de ces hommes au front. 

Louis, qui vient de fêter ses 23 ans, pense déjà à un deuxième roman qu’il laisse mûrir en lui. En attendant, il compte intégrer un master de droit, qu’il suivra essentiellement en visioconférence, pouvant peu se déplacer. Mais il vit néanmoins dans un foyer de jeunes étudiants, à Paris, où il peut accéder à la messe quotidienne, et rentre tous les week-end chez son père, en Seine-et-Marne, grâce à un voisin qui fait l’aller et retour pour le conduire. « À travers mon livre,  j’aimerais toucher ceux qui, comme moi, se trouvent confrontés à des épreuves et des souffrances, à ne jamais désespérer et à s’abandonner avec confiance, à l’Amour infini de Dieu ». 

Assurément, ce ne sont pas que des mots, mais bel et bien le vécu de Louis qui offre là un message plein d’espérance. Un message à diffuser facilement en offrant son livre aux jeunes ! 

Une lueur dans les tranchées, de Louis Bouffard, éditions Téqui, 2022
Tags:
grande guerrelectureLivresParis
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement