Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Saints Côme et Damien
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Funérailles d’Elisabeth II : le jour où saint Paul a été lu devant 4 milliards de personnes

ELIZABETH-II-FUNERALS-AFP-068_AA_19092022_872161.jpg

Dursun Aydemir / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Une foule rassemblée afin de suivre sur grand écran les funérailles d'État de la reine Elizabeth II le 19 septembre 2022 à Windsor (Angleterre).

Agnès Pinard Legry - publié le 19/09/22

Célébrées ce lundi 19 septembre, les funérailles de la reine Elisabeth II ont été suivies par plus de 4 milliards de personnes à travers le monde, d’après plusieurs estimations. Ce sont tout autant personnes qui ont écouté la première lecture, tirée de la lettre de saint Paul aux Corinthiens, et la seconde, l’Évangile selon Jean.

Après dix jours de deuil national et d’hommages, le monde a dit adieu ce lundi 19 septembre à la reine Elisabeth II lors de ses funérailles célébrées à l’abbaye de Westminster (Londres). Une célébration à laquelle quelque 2.000 personnes ont pu assister physiquement mais qui a été suivie par près de 4 milliards de personnes à travers le monde, d’après plusieurs estimations.

Ce sont donc tout autant de personnes qui ont écouté avec émotion la baronne Patricia Scotland, secrétaire générale du Commonwealth, lire la première lecture, tirée de la lettre de saint Paul aux Corinthiens sur la promesse de la vie éternelle aux chrétiens. (1 Co 15: 20-26, 53-58)

Mais non ! le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis.
Car, la mort étant venue par un homme, c’est par un homme aussi que vient la résurrection des morts.
 En effet, de même que tous les hommes meurent en Adam, de même c’est dans le Christ que tous recevront la vie,
mais chacun à son rang : en premier, le Christ, et ensuite, lors du retour du Christ, ceux qui lui appartiennent.
Alors, tout sera achevé, quand le Christ remettra le pouvoir royal à Dieu son Père, après avoir anéanti, parmi les êtres célestes, toute Principauté, toute Souveraineté et Puissance.
Car c’est lui qui doit régner jusqu’au jour où Dieu aura mis sous ses pieds tous ses ennemis.
Et le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort,
[…]
Il faut en effet que cet être périssable que nous sommes revête ce qui est impérissable ; il faut que cet être mortel revête l’immortalité.
Et quand cet être périssable aura revêtu ce qui est impérissable, quand cet être mortel aura revêtu l’immortalité, alors se réalisera la parole de l’Écriture : La mort a été engloutie dans la victoire.
Ô Mort, où est ta victoire ? Ô Mort, où est-il, ton aiguillon ?
L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; ce qui donne force au péché, c’est la Loi.
Rendons grâce à Dieu qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus Christ.
Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, soyez inébranlables, prenez une part toujours plus active à l’œuvre du Seigneur, car vous savez que, dans le Seigneur, la peine que vous vous donnez n’est pas perdue.

Ils ont également pu écouter la première ministre britannique Liz Truss, entrée en fonction deux jours avant le décès d’Elisabeth II, lire la seconde lecture, l’Évangile selon saint Jean (Jn 14 1-9) :

Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, vous aurais-je dit : “Je pars vous préparer une place” ?
Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi.
Pour aller où je vais, vous savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ?

Découvrez aussi douze paroles inspirantes de la reine Elisabeth II

Tags:
Elisabeth IIfunerailles
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement