Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 01 octobre |
Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : « Le schisme dans l’Église est une vraie menace »

Article réservé aux membres Aleteia Premium
POPE FRANCIS AUDIENCE

Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media

La rédaction d'Aleteia - publié le 22/08/22 - mis à jour le 22/08/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Lundi 22 août 2022

1-« Le schisme dans l’Église est une vraie menace »
2- L’ombre de la guerre plane sur la visite du Pape au Kazakhstan
3- Au fait, qu’est-ce qu’un consistoire ? 

1« Le schisme dans l’Église est une vraie menace »

Le philosophe italien Massimo Borghesi, auteur d’une biographie du pape François, considère le risque de schisme au sein de l’Eglise comme une “menace réelle ». Les positions pastorales du pape François, notamment en matière d’éthique familiale, lui valent de nombreuses oppositions, notamment parmi les évêques des États-Unis, influencés par les “théo-conservateurs” ou “catho-capitalistes” qui ont le vent en poupe depuis la présidence de Ronald Reagan dans les années 1980, et qui s’étaient sentis à l’aise avec Donald Trump. Pour ces penseurs, la lutte contre l’islam et le relativisme post-moderne, ainsi que les combats contre l’avortement, l’euthanasie et les unions homosexuelles sont les axes incontournables du catholicisme, et les engagements sociaux du pape François sont la marque d’une forme de « gauchisme ». Face à ces tendances qu’ils assimilent à la théologie de la libération, ils assument une « guerre culturelle » qui contribue à la polarisation de la société, et constitue une « tragédie pour le catholicisme nord-américain » et au-delà, puisque la puissance des réseaux conservateurs américains leur donne une caisse de résonance à l’extérieur des États-Unis. Pour Massimo Borghesi, le risque de schisme vient beaucoup plus de ce phénomène que du Chemin synodal allemand, dont les revendications « progressistes » seront probablement nuancées par les évêques locaux, capables d’élaborer une synthèse réaliste des débats en évitant toute rupture avec Rome.

La Razon, espagnol

À trois semaines du voyage du pape François au Kazakhstan, le media Crux dresse la toile de fond de ce déplacement, durant lequel le chef de l’Église catholique pourrait rencontrer le patriarche orthodoxe russe Kirill. Le média américain offre une rétrospective du contexte, rappelant les prises de parole du patriarcat de Moscou et du Saint-Siège depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. Notamment la fameuse sortie du pape assénant au journal italien Il Corriere della Sera que « le patriarche ne peut pas se transformer en enfant de chœur de Poutine ». Ce rappel a suscité une réponse critique du patriarcat de Moscou. Mais, a déclaré aussi le pontife quelques semaines plus tard, « il est évident que sa position est conditionnée par sa patrie d’une certaine manière ; ce qui ne veut pas dire que c’est un homme indécent. Non ; Dieu connaît les responsabilités morales de chaque personne au plus profond de son cœur ». Le cardinal Kurt Koch, président du dicastère pour la Promotion de l’unité des chrétiens, a quant à lui été plus ouvertement critique à l’égard du patriarche russe. Quoiqu’il en soit, souligne Crux, le Congrès des religions mondiales et traditionnelles, prévu à Noursoultan et auquel doivent participer les deux hommes, « pourrait s’avérer opportun ». Organisé tous les trois ans par le gouvernement kasakh, il vise à promouvoir le dialogue entre les religions. 

Crux, anglais

3Au fait, qu’est-ce qu’un consistoire ?

Les jours à venir seront intenses au Vatican, où le pape François a décidé de réunir tous les cardinaux du monde pour réfléchir ensemble sur la nouvelle constitution du Saint-Siège, les 29 et 30 août. Le samedi 27, il aura aussi créé 20 nouveaux cardinaux lors d’un consistoire. Le média espagnol Omnes redonne les éléments de base pour comprendre les principes d’un consistoire : « la réunion formelle du collège des cardinaux ». Il rappelle que tous les cardinaux forment ce Collège qui a la double fonction d’élire le Pape en temps de conclave et de le conseiller sur le gouvernement de l’Église ou sur toute autre question que le pape juge appropriée. Il existe trois types de consistoire : ordinaire, extraordinaire et semi-public. « L’ordinaire ou secret est ainsi appelé parce que personne en dehors du pape et des cardinaux ne peut être présent à ses délibérations ». L’extraordinaire est convoqué « lorsqu’il est motivé par les besoins particuliers de l’Église ou la gravité des affaires à traiter. Il est public dans le sens où des personnes extérieures au Collège des cardinaux peuvent être invitées ». Enfin, le semi-public est ainsi appelé parce qu’en plus des cardinaux, certains évêques en font partie. 

Omnes, espagnol

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
consistoireKazakhstanPape FrançoisRussieSchismeUkraine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement