Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 10 décembre |
Sainte Eulalie
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Le jour où saint Benoît a rétabli l’humilité chez les moines

web-saint-benoit-europe-t-meister-von-mec39fkirch-c2a9wikimedia.jpg

Public Domain

Saint Benoît de Nursie en prière dans sa grotte

Aliénor Goudet - publié le 10/07/22

Lorsque l’ermite Benoît de Nursie (480-547) accepte de revenir parmi les moines, il est scandalisé par la décadence de la vie monastique. Cette "débauche" l’inspire plus tard pour écrire sa fameuse Règle de vie afin de faire revenir les moines à l’humilité, vertu qu'il estime être la plus importante. Pour cela, il emploie une méthode simple mais efficace : l’équilibre entre travail et prière.

Italie, 510. Voilà plusieurs heures que Benoît marche, le regard vide et la pensée amère. Quelques mètres plus loin, entre quelques pentes rocheuses et périlleuses, le moine retrouve la grotte dans laquelle il a vécu en ermite durant trois ans. S’il est soulagé de retrouver sa cellule improvisée, là où il se sent le plus proche de Dieu, son cœur est encore lourd de tristesse.   

Après avoir maintes fois refusé de prendre la place d’un Père défunt de la communauté de Vicovaro, Benoît avait cédé. Mais à peine arrivé, il s’était bien vite rendu compte qu’on l’avait choisi pour sa réputation de saint homme et que les moines menaient une vie trop confortable, jouissant des aumônes et oubliant l’ascèse. Et en essayant de redresser les mœurs corrompues, ses frères avaient tenté de l’empoisonner. Blessé, Benoît avait quitté Vicovaro. 

– Seigneur, comment se fait-il que tes serviteurs se laissent aller ainsi ? se lamente-t-il, seul dans sa grotte. 

En choisissant Dieu, les moines ne doivent-ils pas observer la pauvreté, l’obéissance et l’humilité ? Comment ses frères en sont-ils arrivés à empoisonner leur prochain pour préserver un confort matériel qui n’a aucune valeur pour la vie de l’âme ? Comment peut-on si vite oublier le sacrifice de Dieu pour les hommes ? Benoît pleure à chaudes larmes et offre une prière pour les moines débauchés. 

Le travail manuel, chemin vers l’humilité

Quelque temps plus tard, alors que Benoît a repris sa vie d’ermite, il trouve devant sa grotte un jeune moine essoufflé. Benoît lui demande ce qu’il fait ici. 

– Maître, fais de moi ton disciple et apprends-moi la vie de prière ! supplie-t-il. 

Benoît le bénit mais le renvoie. Le jour suivant, trois autres moines viennent le trouver. Celui d’après, ils sont vingt. La semaine suivante, c’est un groupe de cent qui se trouve à la grotte. Le nombre de demandes ne cesse d’augmenter. Benoît accepte finalement, voyant dans leur supplication la volonté de Dieu. Il s’installe près du lac de Subiaco avec ses disciples.

Les moines sont divisés en douze groupes de treize. Pour Benoît, le mot d’ordre est « l’équilibre ». Si l’ascèse est une partie importante de la vie monastique, il ne faut pas oublier le travail manuel. Il n’y a pas de meilleur moyen pour retrouver l’humilité. Surtout à cette époque où le travail manuel est souvent laissé aux esclaves. Si il y a une chose que Benoît réprouve à tout prix, ce sont les excès de pénitences et les mortifications excessives.

– Ce n’est pas de mon rang ! proteste l’un des moines venant de l’aristocratie. Je ne puis m’abaisser à cela. 

– Ton orgueil a-t-il donc plus d’importance que Dieu ? réprimande Benoît. Dans ce cas, vas t’en ! 

Les autres moines suivent Benoît avec entrain. La petite communauté rayonne et enchante les habitants des alentours, qui délaissent les églises locales pour assister aux messes des moines. La jalousie fait que les prêtres de la région tentent de calomnier les moines. Benoît échappe même une seconde fois à un empoisonnement. Au bout d’une vingtaine d’années, les attaques malveillantes sont telles que les moines décident de quitter Subiaco vers 529.  

Le chef d’œuvre de la Règle bénédictine

Benoît mène ses disciples vers le mont Cassin, où se trouve les restes d’un temple païen dédié à Apollon. Le moines s’empresse de briser les idoles et d’entamer les travaux du nouveau monastère. Vers 534, Benoît commence à rédiger la Règle. 

Une simple phrase guide cette dernière : “Ora et labora”. L’équilibre que recherche Benoît est une harmonie parfaite entre la prière et le labeur. La Règle permet aussi au monastère d’être autosuffisant, puisque les moines travaillent la terre. Benoît met en garde les moines contre les mortifications excessives. 

– Les serviteurs de Dieu se doivent de jeûner souvent et ne jamais abuser des bonnes choses, mais pas de négliger le nécessaire. 

Les moines doivent renoncer à la vie mondaine et observer l’obéissance, l’humilité, la piété, le silence et la pauvreté. Les temps de prière sont raccourcis car, selon Benoît, longueur n’est pas synonyme de qualité. Une pensée révolutionnaire pour l’époque ! Il insiste que la ferveur et la bonté l’intention ont bien plus d’importance. Grâce à cette nouvelle pensée, il règne une infinie douceur dans le monastère du mont Cassin. 

Benoît s’éteint en 547 au mont Cassin. En voulant trouver un modèle de vie à la fois humble, rigoureuse et simple, saint Benoît en est venu à écrire la Règle qui encore aujourd’hui sert de modèle à de nombreux consacrés. 

Tags:
humilitesaint BenoîtTravail
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour









Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement