Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Saint Ralph Milner
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Déficit du commerce extérieur : les entreprises sont-elles responsables ?

shutterstock_439551565.jpg

Kamonrat via Shutterstock

Xavier Fontanet - publié le 26/05/22

Le déficit record du commerce extérieur en 2021 est-il imputable aux délocalisations conduites par des entreprises « mauvaises citoyennes » ? La réponse de l’ancien président d’Essilor, Xavier Fontanet.

On recommence à entendre dans les médias la petite musique cherchant à faire passer l’idée que s’il y a eu des délocalisations, c’est parce que les entrepreneurs français étaient des rapaces et de mauvais citoyens. Explication un peu facile ayant mérite de plaire à bon nombre de nos compatriotes qui ont une attitude anti-entreprise et également à certains membres de la sphère publique qui se posent en seuls détenteurs de l’intérêt général. 

C’est évidemment mal connaître la réalité et pour expliquer les choses, il est utile de revenir un peu en arrière. Les délocalisations datent de la nuit des temps mais ont commencé à prendre de l’importance il y a quarante ans. Prenons le cas du textile. La raison principale de ces déplacements d’usines a été l’émergence de fabricants de machines à filer et à tisser qui ont vendu leurs équipements aux pays en voie de développement. Ces fabricants procuraient non seulement les machines mais aussi tous les savoir-faire permettant de bien les utiliser. Celles-ci pouvaient être confiées à de jeunes ouvriers ou ouvrières dont les salaires étaient dix fois plus bas que ceux qui étaient versés en France. Les prix de revient en Inde, en Malaisie, en Chine étaient de ce fait cinq ou six fois plus bas que ce qu’on pouvait atteindre en Europe, même avec les meilleurs ouvriers.

L’impact des taxes de production

Les consommateurs étaient ravis d’acheter des chandails ou des chemises bien moins chères et la grande majorité du pays était contente. C’est dans certains endroits seulement (le nord de la France en ce qui concerne le textile) que la population a souffert, largement plus d’un tiers des salariés ayant alors perdu leur travail. Les catégories affectées étant minoritaires, le grand public n’a pas fait le lien entre son acte d’achat et ses effets sur l’emploi. Il n’a pas vu les dégâts qu’il provoquait. Il y a trente ans, l’auteur de ces lignes a testé en vraie grandeur dans son métier (l’optique), des systèmes complètement automatisés en France pour éviter la délocalisation. Déjà à cette époque, l’importance de toutes les taxes de production appliqué à l’investissement élevé que réclament des automatismes sophistiqués empêchait d’envisager la moindre rentabilité. Il n’y avait pas d’autres solutions que de délocaliser si on voulait survivre.

La crise du Covid a montré qu’on avait peut-être été trop loin avec des chaînes logistiques trop longues et trop complexes, surtout dans le cas de petites séries.

Les choses sont en train de changer en ce moment, d’abord parce que les automatismes d’aujourd’hui sont infiniment plus flexibles et moins coûteux qu’ils ne l’étaient il y a quatre décennies. La crise du Covid a montré qu’on avait peut-être été trop loin avec des chaînes logistiques trop longues et trop complexes, surtout dans le cas de petites séries. Les salaires relatifs ont considérablement évolué et surtout la mentalité du consommateur change avec la reconnaissance qu’il vaut parfois mieux payer des produits plus chers, de meilleure qualité et qui durent plus longtemps. L’histoire a connu des phénomènes de relocalisation. À l’époque où furent inventés les premiers métiers à tisser, les Anglais ont récupéré tout ce qui avait été sous-traité en Inde et des villes comme Bénarès, autour des années 1850, ont perdu des centaines de milliers d’emplois de tisseurs manuels. 

Le poids des dépenses publiques

Cela étant dit, pour qu’une relocalisation fonctionne et soit durable, le gros travail qui reste à faire est du côté de l’État qui doit drastiquement baisser tous les impôts de production et réduire les charges correspondantes pour que ce soit durable ; ces baisses ont commencé et ont montré certains effets. Il n’en reste pas moins que les impôts restants sont encore beaucoup plus élevés que chez nos voisins européens, notamment allemands.

Plutôt que jeter la pierre sur les entrepreneurs, il vaudrait mieux expliquer que la relocalisation concerne les consommateurs et la fonction publique qui doit réduire ses coûts au niveau de ses voisins européens. Cela relève du simple bon sens quand on sait que les dépenses publiques et sociales représentent près de 60% du PIB et donc la majorité du prix de revient des produits. Le jour où l’on perdra l’habitude de prendre les entrepreneurs pour des boucs émissaires de tous les problèmes, les choses auront une petite chance d’aller mieux. Cela suppose évidemment une meilleure compréhension de la concurrence (ce qui passe par les programmes scolaires) et demande aussi de donner la parole plus fréquemment aux hommes de terrain pour leur permettre d’expliquer la réalité de la concurrence mondiale.

Tags:
commerceEconomieentreprise
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement