Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Guillotinées pendant la Terreur, les carmélites de Compiègne bientôt canonisées ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
BLESSED CHARLOTTE OF THE RESURRECTION

John Salmon CC

Vitrail représentant le martyr des religieuses dans l'église Notre-Dame du Mont-Carmel de Quidenham (Angleterre).

Bérengère de Portzamparc - publié le 05/03/22

Le pape François a autorisé au début du mois de février la procédure de canonisation par équipollence, c'est-à-dire sans miracle, des seize bienheureuses carmélites de Compiègne, guillotinées en 1794 et considérées comme des martyres pour la Paix.

Si les seize carmélites de Compiègne, tuées pour leur Foi en pleine révolution française ont été déclarées bienheureuses par le pape Pie X en 1906 et bien que des croyants du monde entier témoignent de leur intercession, le processus de canonisation n’avait jusqu’alors jamais été poursuivi. C’est pourquoi, en décembre 2021, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, au nom des évêques français, a demandé au Pape de permettre la poursuite de cette procédure. Ce que François a accepté officiellement au début du mois de février !

La procédure de canonisation des carmélites de Compiègnes va donc s’ouvrir par équipollence, c’est-à-dire sans qu’un miracle ne soit reconnu. « Cela ne signifie pas que nos 16 bienheureuses vont devenir saintes automatiquement, mais cela va permettre de poursuivre la procédure, grâce notamment aux témoignages que nous recevons du monde entier », explique à Aleteia, Mgr Jacques Benoit Gonnin, l’évêque de Beauvais. 

Car s’il n’y a pas de miracle reconnu, que de témoignages ! Parce qu’il ne reste rien aujourd’hui du carmel de Compiègne, c’est au monastère de Jonquières, dans l’Oise, (où se trouve la statuette de la Vierge que chacune des martyres a embrassée en montant à l’échafaud), que les courriers et autres demandent arrivent « continuellement ». « Pour les seules vingt dernières années, plus de 600 témoignages de grâces obtenues provenant de 46 pays des cinq continents ont été recensés dans les archives, avec un pic au moment du bicentenaire (1994), et 172 témoignages de possibles miracles, guérisons physiques, psychiques, spirituelles, psychologiques, réconciliation, … », indiquent ainsi les carmélites de Jonquières dans un communiqué, se réjouissant de la décision du pape François. Les religieuses ne comptent plus le nombre de demandes de reliques, d’images, de livrets, de prières qu’elles reçoivent également quotidiennement, du monde entier. 

« Leur rayonnement à travers la vie sociale et culturelle française par la célébration d’une canonisation serait un témoignage fort pour notre pays et un magnifique signe de réconfort et d’espérance pour le monde », concluent les carmélites. « On peut intercéder auprès d’elles dans la perspective des prochaines élections, mais aussi pour la situation en Ukraine, pour qu’elles gardent nos cœurs dans la Paix alors que la violence est partout dans nos sociétés », ajoute Mgr Jacques Benoit Gonnin. 

Guillotinées pour leur « attachement à la sainte religion »

Le message pour la Paix, qui résonne particulièrement aujourd’hui, les carmélites l’ont en effet incarné, dans une offrande communautaire qu’elles ont renouvelée chaque jour pendant deux ans. C’est en septembre 1792, en pleine Révolution Française, que la mère prieure du carmel de Compiègne propose à ses sœurs de faire un acte de consécration par lequel la communauté s’offre en sacrifice « pour que la paix soit rendue à l’Église et à l’État ». Le désir de cet acte d’offrande lui est inspiré par le souvenir gardé dans cette communauté d’un songe prémonitoire qu’avait eu, un siècle auparavant, une sœur de la communauté de Compiègne. Cette religieuse y avait vu toutes les sœurs de son monastère dans la gloire du Ciel, revêtues de leur manteau blanc et tenant la palme des martyrs à la main. 

Et effectivement, deux ans après leur consécration au sacrifice, le 17 juillet 1794, les seize religieuses, incarcérées à Paris, sont condamnées à mort par le tribunal révolutionnaire pour « leur attachement à leur sainte religion ». Le soir même, elles seront guillotinées place du Trône, en haine de la Foi et de l’Église, et leurs corps jetés dans la fosse commune du cimetière de Picpus à Paris. 

Pratique

Pour montrer l’actualité de la réputation de sainteté et les signes qui entourent les carmélites martyres, vous pouvez signaler les éventuelles grâces obtenues par leur intercession en faisant parvenir ces éléments au carmel, carmelitesdecompiegne@gmail.com

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Béatification et canonisationmartyrsRévolution française
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement