Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 13 juin |
Saint Antoine de Padoue
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le Vatican estime “souhaitable” la vaccination des enfants de plus de 5 ans

WEB2-VACCIN-CHILD-000_9V47LZ.jpg

SEBASTIEN BOZON / AFP

Centre de vaccination contre le Covid-19 à Strasbourg, 22 décembre 2021.

Agnès Pinard Legry - publié le 23/12/21

"La vaccination des mineurs de plus de cinq ans peut être considérée comme souhaitable", a indiqué l’Académie pontificale pour la Vie et la Commission Covid-19 du Vatican dans deux documents publiés mercredi 22 décembre sur les difficultés et les maladies causées par la pandémie chez les enfants et les adolescents.

Alors que la vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans a ouvert ce mercredi 22 décembre en France, l’Académie pontificale pour la vie et la Commission covid-19 du Vatican ont publié le même jour deux documents sur les difficultés et les maladies causées par la pandémie chez les enfants et les adolescents. Le Saint-Siège rappelle ainsi que “la vaccination des mineurs, à partir de l’âge de cinq ans, avec des vaccins à ARNm a été largement autorisée, compte tenu de la valeur élevée des avantages par rapport aux risques”.

Les contre-indications et les éventuels effets secondaires sont bien moins importants que les bénéfices obtenus.

C’est pourquoi “il est important de souligner ici que, compte tenu des circonstances de la propagation actuelle de la pandémie et de la qualité des vaccins autorisés, la vaccination des mineurs de plus de cinq ans peut être considérée comme souhaitable, compatible avec une distribution équitable des vaccins dans le monde”, estime l’Académie pontificale. “Les contre-indications et les éventuels effets secondaires sont bien moins importants que les bénéfices obtenus”. 

Lors de la présentation des documents, l’archevêque Vincenzo Paglia, président de l’académie pontificale, a réaffirmé que les vaccins contre le Covid-19 ne présentait pas de problème éthique. “C’est même l’inverse : le risque, c’est l’irresponsabilité envers soi et les autres” que représente le refus de se faire vacciner contre une maladie mortelle, a-t-il déclaré. Cet été le pape François avait assuré que se faire vacciner était “un acte d’amour”.

La moitié des parents n’adhèrent pas

Pour mémoire en France, le Conseil d’orientation pour la stratégie vaccinale a rendu un avis favorable le 22 décembre. “Le contexte actuel de forte circulation virale renforce la nécessité de vacciner les enfants de cette classe d’âge sans plus attendre”, écrit-t-il. “Les enfants scolarisés en école primaire constituent en effet la population parmi laquelle le virus circule le plus”, précise l’avis. L’élargissement de la vaccination à l’ensemble des enfants de 5 à 11 ans avait déjà été validé par le comité consultatif national d’éthique (CCNE) vendredi dernier et par la Haute Autorité de santé (HAS) lundi.

Ces avis interviennent alors que la vaccination des enfants fait encore largement débat chez les Français. Selon une enquête réalisée par l’agence sanitaire Santé publique France menée début décembre, plus de la moitié des parents n’adhèrent pas à cette vaccination. Elle fait aussi l’objet de vifs débats scientifiques car les formes graves de Covid sont extrêmement rares dans cette tranche d’âge. Les différents variants actuellement présents sur le territoire se caractérisent par un risque de transmission plus élevé que les précédents mais par une létalité moins importante selon plusieurs études.

Tags:
CovidEnfantsVatican
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-exister-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement