Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Mgr Aupetit envisage des poursuites judiciaires après l’article de « Paris Match »

Article réservé aux membres Aleteia Premium
MGR-MICHEL-AUPETIT.jpg

Zakaria ABDELKAFI / AFP

Agnès Pinard Legry - publié le 09/12/21

L’ancien archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, envisage des poursuites judiciaires après la publication d’un article dans l'hebdomadaire "Paris Match" ce jeudi 9 décembre, intitulé "Monseigneur Aupetit perdu par amour".

Les rumeurs et raisons de la démission de Mgr Aupetit de sa charge d’archevêque de Paris n’en finissent pas d’enfler. Le dernier élément en date est un article publié dans Paris Match jeudi 9 décembre. Intitulé « Monseigneur Aupetit perdu par amour », il laisse entendre que l’archevêque de Paris aurait menti par omission sur ses liaisons féminines. L’article suggère également qu’il entretiendrait « une proximité » avec une autre femme, théologienne et vierge consacrée. Photo au téléobjectif à l’appui, Paris Match illustre cette « enquête », par un cliché les représentant tous les deux en train de marcher dans la forêt de Meudon le lundi 6 décembre.

Le jésuite argentin ne supporte pas le mensonge. Même par omission.

Revenant sur les propos tenus par le Pape lors de sa conférence de presse au retour de son voyage à Chypre et en Grèce, la journaliste avance que ce n’est pas « le péché de la chair » qu’aurait pu commettre Mgr Aupetit qui a poussé le souverain pontife a accepté sa démission… mais bien un « mensonge ». « Mgr Aupetit ne s’est guère défendu, sans doute parce qu’il pensait que le souverain pontife, n’ayant pas accepté avant son procès la démission du cardinal Barbarin, primat des Gaules, accusé de ne pas avoir dénoncé des prêtres pédophiles, refuserait la sienne », détaille-t-elle. « Du péché de chair, le Pape a encore jugé devant nous, dans l’Airbus, qu’il n’était pas des plus graves. Alors… Il semblerait qu’aujourd’hui comme hier, quand il était professeur au collège de l’Immaculée Conception de Santa Fe, le jésuite argentin ne supporte pas le mensonge. Même par omission. »

« Il sera répondu point par point prochainement mais, d’ores et déjà, Michel Aupetit a mandaté Maître Jean Reinhart afin d’examiner toutes les poursuites judiciaires adéquates à l’encontre de Paris Match », a réagi par voie de communiqué Mgr Aupetit et son avocat, à la veille de la parution de l’article. « Paris Match n’hésite pas à annoncer en Une que Michel Aupetit aurait non seulement menti au pape mais suggère qu’il entretiendrait une relation avec une femme ».

Le procédé utilisé par Paris Match, la prise au téléobjectif, pour suggérer une relation « procède de méthodes calomnieuses et nauséabondes », est-il encore précisé. « Mgr Aupetit dément avec force ces allégations mensongères et déplore vigoureusement les insinuations malveillantes contenues dans cette publication ».

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
demissionMichel AupetitParis
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement