Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 26 mai |
Ascension
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

À Budapest et en Slovaquie, « j’ai ressenti la force des racines » de la foi, déclare François

WEB-POPE-AUDIENCE-AUGUST-18-21-AMA1821-Antoine-Mekary-ALETEIA-AM_8381.jpg

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 22/09/21

Revenant lors de l’audience générale de ce mercredi sur son voyage apostolique à Budapest et en Slovaquie, le pape souligné qu'il avait "insisté sur le fait que [l]es racines sont toujours vivantes" et qu’il "faut les garder".

Lors de l’audience générale ce mercredi 22 septembre, le pape François est revenu sur son voyage apostolique à Budapest et en Slovaquie du 12 au 15 septembre dernier. La présence de Dieu sur le continent européen « se dilue dans le consumérisme » et dans « les “vapeurs” d’une pensée unique qui est le fruit du mélange d’anciennes et de nouvelles idéologies », a regretté le pape François dans son discours ce mercredi 22 septembre. « C’est ce que j’ai vu dans la rencontre avec le peuple saint de Dieu » a-t-il confié : « un peuple fidèle qui a souffert de la persécution athée ».

Même dans ce contexte, la réponse de guérison vient de la prière, du témoignage et de l’amour humble, selon lui. La solution vient également de la mémoire, a-t-il souligné, car « il n’y a pas de prière sans mémoire ». Le pape François a confié avoir pu lui-même « toucher de [s]es propres mains » le souvenir reconnaissant des racines de la foi vivante dans « l’exemple brillant » des témoins de la foi tels les saints frères Cyrille et Méthode . « J’ai ressenti la force de ces racines lors de la célébration de la Divine Liturgie dans le rite byzantin, à Prešov », en la fête de la Sainte Croix.

Cyrille et Méthode ne sont pas « des figures à commémorer, mais des modèles à imiter.

À plusieurs reprises, « j’ai insisté sur le fait que ces racines sont toujours vivantes », remplies de la sève vitale de l’Esprit saint, et que comme telles elles doivent être gardées : non pas comme des pièces d’un musée. « Cela signifierait les trahir et les stériliser ! » Cyrille et Méthode ne sont pas « des figures à commémorer, mais des modèles à imiter », comparables aux « Pères de l’Union européenne », a-t-il observé. « Ainsi comprises et vécues, les racines sont la garantie de l’avenir » : de leur sève poussent « d’épaisses branches d’espérance ».

Cette espérance ne peut se réaliser et se concrétiser que si elle se vit « ensemble », a encore expliqué le successeur de Pierre. C’est ce qu’a cherché à faire le pontife à Budapest et en Slovaquie, en se réunissant avec les différents rites de l’Église catholique, mais aussi avec d’autres confessions chrétiennes, avec la communauté juive et les croyants d’autres religions, ou encore avec les plus faibles. « C’est la voie à suivre, car l’avenir sera porteur d’espérance si nous sommes ensemble ». 

Tags:
Audience généraleFoiPape FrançoisVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement