Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 février |
Saint Romain
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Avec le pape François, prions pour Haïti en proie à une grande incertitude

HAITI-000_9EB9BJ.jpg

VALERIE BAERISWYL / AFP

Lauriane Vofo Kana - avec I.Media - publié le 08/07/21

L'assassinat du président haïtien, Jovenel Moïse, mercredi 7 juillet plonge le pays dans l'incertitude. Le Pape ainsi que les évêques de France assurent les Haïtiens de leurs prières.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Stupeur et confusion règnent dans les rues de Port-au-Prince. La capitale haïtienne et l’île entière ont été placées en état de siège. L’assassinat du président de la République Jovenel Moïse vient s’ajouter à la liste des crises que traverse le pays. Crise d’abord sécuritaire mais également sociale et politique.

Face à la situation qui semble inextricable, la conférence épiscopale d’Haïti a reçu le soutien du pape François. Dans un télégramme daté du 8 juillet et signé par le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège, le pape François « présente ses condoléances au peuple haïtien ». « Priant le Père de miséricorde pour le repos de l’âme du défunt, le Saint-Père exprime sa tristesse et condamne toute forme de violence comme moyen de résolution des crises et des conflits », écrit le cardinal Parolin. Le Pape recommande à Dieu l’épouse du président défunt, gravement blessée.

Mgr Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France a également apporté son soutien à Mgr Saturné, président de la Conférence épiscopale d’Haïti. À l’archevêque de Cap-Haïtien, Mgr Éric de Moulins-Beaufort adresse les mots suivants : « en ces heures inquiétantes pour votre pays, permettez-moi de vous assurer de la prière toute spéciale des catholiques de France. »

Les évêques dénoncent la violence

Dans un communiqué publié mercredi, la conférence des évêques d’Haïti « déplore et condamne ce meurtre inadmissible et révoltant » qui vient selon eux marquer « un tournant regrettable » dans l’histoire du pays. Condamnant fermement l’usage de la violence comme moyen de résoudre les tensions dans le pays, les prélats appellent vigoureusement la population à « dépasser leur orgueil personnel et leurs intérêts de groupes » au nom du bien commun. « Déposez les armes ! (…) Choisissez enfin le vivre ensemble fraternel dans l’intérêt de tous et dans l’intérêt d’Haïti ! », écrivent-ils.

Cet assassinat intervient après plusieurs mois de flambée des violences entre gangs à Port-au-Prince, sur fond de crise humanitaire et politique. Il y a un mois, les évêques publiaient une note dans laquelle ils s’opposaient à la volonté du président en place d’organiser un référendum constitutionnel sans l’accord du Parlement. S’en suivait une dénonciation des « maux terrifiants » qui touchent la population du pays : « le kidnapping », « la criminalité », « l’impunité », « l’instabilité politique » ou encore « la détérioration des structures de l’État ».

Tags:
haitiPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement